Page 3 sur 6

Re: Cérificateur solaire

Posté : mar. juin 09, 2015 3:08 pm
par xebeche
Michel a écrit :
xebeche a écrit :est-ce que des vieux rayons moisis peuvent faire de la bonne cire fondue ?

Oui, tout est bien séparé. Mais après, tout dépend de ce que tu veux faire de ta cire. Si c'est pour des bougies, des produits pour tes meubles, ça va. Si c'est pour faire des onguents médicinaux, essaie de ne mettre que de la cire d'opercule bien belle. Les spores de tes moisissures devraient survivre au passage en cérificateur et rester dans tes cires.

je me disais que peut-être un jour je fabriquerai des amorces

Re: Cérificateur solaire

Posté : mar. juin 09, 2015 3:14 pm
par Michel
Oui si tu penses que tes cires ne contiennent pas de spores de maladies. Dans le doute, mieux vaut encore de la cire industrielle que de la cire contenant de la loque, par exemple.

Mais pour les amorces, il t'en faut très peu donc tu peux choisir tes cadres.

A+

Re: Cérificateur solaire

Posté : mar. juin 09, 2015 6:05 pm
par xebeche
ce ne sont pas des moisissures de ruche, ce sont des cires très belles (au départ) que j'ai entreposées dans un endroit un peu trop humide. Il n'y avait pas de maladie dans cette ruche, juste une xqspeorigthryuiop de musaraigne !

Re: Cérificateur solaire

Posté : mar. juin 09, 2015 10:08 pm
par panpone
bonsoir

Suivant l'origine plus ou moins noble des cires, je grave un w sur les pains issus d'opercules ou de rayons de miel (comme warré pour faire des cires gaufrées) ou un B pour ceux destinés aux bougies, encaustique... généralement issus de vieilles cires noires ou moisies. Je me fais aussi quelques bougies d'oreilles, mais là je prends la W...

voici les photos annoncées de mon cérificateur :
tout d'abord la caisse. Je ne suis pas sûr que la peinture noire (gouache) soit nécessaire, puisque qu'on ne la voit pratiquement pas

Image

le bac de récupération de la cire, en verre collé au silicone. Les petits tasseaux derrière protègent le polystyrène de la chaleur du bac, sinon il commence à se décomposer...

Image

le plateau en feuille d'alu offset, plié et ajusté à la dimension, et dont le bec inférieur se glisse d'un cm dans le bac de récupération. Grâce à ses encoches, il est immobilisé par une barrette coincée en force dans la largeur de la caisse.

Image

Dessus, je pose une vieille moustiquaire en polypropylène souple dont j'ai grossièrement cousu 2 angles avec du fil de pêche pour faire les coins qui seront bloqués par la barrette

Image

une chute de moustiquaire à cheval sur la barrette pour empêcher les morceaux de rayon ou de cire non fondue de dégringoler dans le bac

Image

un peu d'eau de pluie au fond du bac, suffisamment pour que le fond soit couvert, une fois le cérificateur en position vers le soleil. Ça permet de mieux décoller la cire du verre, et ça récupère les impuretés solubles qui peuvent tomber (vieux miel, jus de pollen, ou restes de cocons qui se collent à la séparation cire/eau plutôt que de se noyer dans la cire ; facile à gratter ensuite

Image

On remplit. Quand on mélange des cires jeunes qui n'ont pas contenu de couvain, avec des vieilles cires, il vaut mieux mettre les premières d'abord, et les vieilles par dessus, sinon la cire coulerait dans les cellules et resterait coincée dans les cocons qui ne fondent pas

Image

Par dessus je rajoute un morceau de grillage à garde-manger (alu) qui serre bien les cires pour qu'elles ne roulent pas

Image

Le couvercle est celui de la caisse de polystyrène qui s'ajuste parfaitement. J'ai découpé l'intérieur au cutter à la dimension de mes vitres moins 1 cm de chaque coté, ce qui me permet de tailler une feuillure de 3 ou 4 mm de profondeur suivant l'épaisseur de la vitre. Pour la vitre intérieure la "baguette" de polystyrène extraite de la feuillure est recollée par dessus le verre avec de la colle "ni clou ni vis", de même que le verre dans la feuillure. À l'usage, ça finit par se décoller, mais depuis, j'ai remplacé la colle par du mastic silicone, qui semble mieux tenir le coup

Image

côté vitre extérieure, j'avais fixé par de l'adhésif d'emballage, ce qui a bien tenu 1 an. Là aussi, j'ai remplacé par du silicone

Image

au bout d'une après-midi, ça donne ça :

Image

et après récupération

Image

comme les cires avaient commencé à verdir dans leur seau, ça sera catégorie B...

Voilà un cérificateur qui ne m'a pas coûté grand chose.
La caisse vient du port de pêche de Lorient, utilisable après un bon bain d'eau de javel et un long stage en plein air pour désodorisation...
le verre provient de vieux velux récupérés chez un installateur du voisinage. Il est tout content de me voir récupérer les cadres et le verre, car lui est obligé de payer pour mettre au rebut. Les cadres me servent pour mon atelier bois s'il sont bon, sinon ça allume l'insert. Quand j'ai un peu de mal à couper mon verre (surtout le 4 mm), je prends ma vitre sous le bras et le magasin de bricolage du coin me les découpe pour 1euro 50.
Les feuilles d'alu : coût 1 pot de miel à l'imprimeur du coin !
C'est pas trop lourd ; quand la saison est finie, je range la caisse dans un coin. Le premier que j'ai construit, c'était planches de palette doublées intérieurement par un revêtement d'ardoise, et extérieurement par de la mousse à bulle d'emballage, avec un panneau de velux par dessus. Très efficace, mais une fois posé il ne bougeait plus...

voilà
@+

Re: Cérificateur solaire

Posté : sam. juil. 25, 2015 3:58 pm
par rooyon
y-a-t-il une opération supplémentaire à faire après filtrage pour assainir la cire ? (au cas où...)
chauffage ?

Re: Cérificateur solaire

Posté : mar. juil. 28, 2015 1:28 pm
par panpone
Bonjour

quand la préparation est bien faite, il n'est pas besoin d'autre opération supplémentaire que celle qui consiste à gratter le "pied" de cire où se sont accumulées les impuretés résiduelles à la surface de séparation eau/cire.
Le résultat de ce grattage est soit rajouté à la prochaine fonte, soit, s'il est trop impur mélangé à de la sciure et des copeaux de bois, dans une barquette et passé au cérificateur pour faire des allume-barbecue.

Sinon, quand je fond les cires au bain-marie pour utilisation, bougies ou cires gaufrées, je n'utilise jamais le fond du récipient, mais je le reverse dans un pot étroit et conique rempli d'eau chaude, ce qui me permet après refroidissement de séparer à nouveau les quelques impuretés résiduelles.

@+

Re: Cerificateur solaire

Posté : mar. juil. 28, 2015 3:14 pm
par joanmarius
lebruant a écrit :Bonjour
Très heureux de voir ce type de fabrication. Nous pourrons bénéficier de ton expérience.
Je viens d'en terminer un , d'abord avec une partie transparente en plastique ....pas de bon résultat !
J'ai donc modifié avec deux vitres en verre ..j'attends le soleil !


Salut, j'en ai vu un chez Apicop qui vends du materiel Icko, le vitrage est fait avec du polycarbonate alvéolé.

Re: Cérificateur solaire

Posté : jeu. juil. 30, 2015 9:47 pm
par maximusflo
Salut à tous!

Je vous présente mon cérificateur maison fait avec une vitrine réfrigérée récupérée a la déchetterie. Je fais appel à vous pour éventuellement le perfectionner.
Qu'en pensez-vous, et quelles modifications devrais-je y apporter ?

Voilà ma bête

Image

Image

Image

Re: Cérificateur solaire

Posté : jeu. juil. 30, 2015 10:33 pm
par rhinauer
Mon cérificateur est très simple, genre caisse avec une vitre (évidemment), la cire ou les brèches sont posées sur une tôle, la cire s'écoule dans un bac tapissé avec une feuille de papier alu.
Vers la fin de l'après-midi tout a fondu et la cire dans le bac est liquide et donc, je prends deux pinces multiprises pour sortir le bac (métallique) et faire couler doucement la cire dans un bac où sera moulée la cire (genre bac de viande hachée).
Ainsi les impuretés restent dans le bac métalliques et à la fin de la saison ce sera jeté.
Une fois le bloc refroidi, le fond pourra être gratté pour éliminer les quelques impuretés qui restent.
Et juste pour dire que la transformation me coûte environ 6 € le kg.

Re: Cérificateur solaire

Posté : jeu. juil. 30, 2015 11:41 pm
par Loic
rhinauer a écrit :Et juste pour dire que la transformation me coûte environ 6 € le kg.

Comment arrives-tu à ce prix ?
Une fois fabriqué, il ne te coûte rien normalement.

Re: Cérificateur solaire

Posté : ven. juil. 31, 2015 8:54 am
par rhinauer
C'est le prix que je paie en échange de la cire en bloc pour avoir des cires gaufrées puisque je ne suis pas en warré.

Re: Cérificateur solaire

Posté : ven. juil. 31, 2015 2:13 pm
par ed.chimar
rhinauer a écrit :C'est le prix que je paie en échange de la cire en bloc pour avoir des cires gaufrées puisque je ne suis pas en warré.

Dans le cadre du groupement d'achat de mon syndicat, je payais 2,40 € en janvier dernier.

Re: Cérificateur solaire

Posté : lun. août 03, 2015 8:14 pm
par panpone
Bonsoir

maximusflo a écrit :Je vous présente mon cérificateur maison fait avec une vitrine réfrigérée récupérée a la déchetterie. Je fais appel à vous pour éventuellement le perfectionner.
Qu'en pensez-vous, et quelles modifications devrais-je y apporter ? ...

La vitrine présente l'avantage de t'offrir outre la température :) , les étagères et la structure. Sa grande taille te permet de traiter beaucoup de rayons à la fois.
Cependant, je pense que les grandes surfaces vitrées sont plus un inconvénient qu'un avantage. En effet, tu n'utilises en fait qu'un seul côté à la fois, ce qui fait que les autres vitres sont plus une occasion de perte de chaleur que de gain. Peut-être aurais-tu un meilleur rendement en calfeutrant les trois vitres inutilisées (polystyrène, laine de verre, plastique à bulles, etc...)

Un autre aspect est la séparation des cocons et impuretés. Ta grille du haut est très ajourée. Si tu as des chutes de cocons dans ta cire fondue, tu pourrais rajouter une grille plus fine dessus, genre moustiquaire polypropylène, ce qui retiendrait le plus gros et éviterait qu'il ne tombe sur ton plateau. Même chose sur le trou du plateau.
Je ne vois pas bien ton bac à cire. Je pense qu'un fond d'eau est un plus pour récupérer les jus résiduels qui autrement se mélangent à la cire, et pouvoir mieux séparer les impuretés éventuelles, mais peut-être le fais-tu déjà.

@+

Re: Cérificateur solaire

Posté : lun. août 03, 2015 9:14 pm
par xebeche
merci panpone pour ce photo-reportage !

@ maximusflo : d'accord avec panpone. Mais au lieu de calfeutrer, est-ce qu'il ne serait pas judicieux de couvrir de feuille d'alu les 3 côtés qui ne sont pas en face du soleil, et ainsi concentrer la chaleur ?

.. je dis ça, mais je n'ai jamais fait de cérificateur !

Re: Cérificateur solaire

Posté : lun. août 03, 2015 9:24 pm
par maximusflo
Voilà qui va amener de l'eau à mon moulin :-bravo

L'histoire des vitres m'a fait hésiter au début... J'ai pensé que je gagnerais en chaleur mais en fait après plusieurs essais j'ai remonté la grille et le plateau et placé une feuille de goudron (pour couvrir les abris de jardin) dans le fond. Et j'ai gagné presque 10 degrés.

Il me semble que c'est encore perfectible d'un point de vue concentration de la chaleur. Notamment utiliser, comme cité plus haut, un isolant sur les parties inférieures des 3 vitres. Le pollen m'a effectivement bien fait ch***r car ça bouchait sans cesse ma grille du plateau. Il faut une grille à maille plus large pour pré-filtrer.
Jusque-là, vos retours je les partage et les valide !