Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Vente du miel chez les amateurs

Faites nous saliver en nous parlant de vos miels.
Pille Muguet
Messages : 905
Localisation : Vallée du Lison - 700m (Doubs)

Re: Vente du miel chez les amateurs

Message#16 » dim. août 30, 2020 8:36 pm

Après avoir vu comment bossent certains professionnels (ou amateurs) dans mon secteur, pour qui bien s'occuper des abeilles consiste à distribuer massivement du sucre avec les hausses en place (et ils pensent vraiment bien faire), je suis comme François, très dubitatif devant certains "scores".

C'est vraiment surprenant de voir les hausses s'empiler sur certains ruchers par temps de pluie continu.
Ruches Voirnot divisibles

Avatar de l’utilisateur
jlm36
Messages : 528
Localisation : 36200 LE PÊCHEREAU

Re: Vente du miel chez les amateurs

Message#17 » dim. août 30, 2020 8:48 pm

+++1......
les gens qui achètent ce produit sont trompés.

Avatar de l’utilisateur
Michel52
Messages : 84
Localisation : Haute-Marne (52)
Contact :

Re: Vente du miel chez les amateurs

Message#18 » dim. août 30, 2020 9:48 pm

François a écrit :Bonsoir,
On oublie de dire que pour arriver à de tels résultats de grosses quantités de sucre sont distribuées. Certains vont jusqu'à apporter 20 kilogrammes pour provisions avant l'hiver.
De plus on remplace les reines au printemps.
Si c'est cela l'apiculture alors il faut préciser les raisons du rendement pour une qualité semblable à celle des miels importés.
François

Bonsoir François,
Et si de tels résultats, étaient tout simplement imputables à un suivi scrupuleux des colonies : hygiène de la ruche, maîtrise du taux d'infestation de varroa, sélection de souches moins essaimeuses, reines prolifiques, emplacements des ruchers propices (environnement), etc... ; bref : compétences de l'apiculteur... :wink:
En cas de disette avant l'hiver, ruches "sèches" qu'est-ce que vous proposez à la place du nourrissement pour qu'elles passent l'hiver?
Bien à vous.

Avatar de l’utilisateur
luxbee
Messages : 813
Localisation : Luxembourg

Re: Vente du miel chez les amateurs

Message#19 » dim. août 30, 2020 10:02 pm

François a écrit :Bonsoir,
On oublie de dire que pour arriver à de tels résultats de grosses quantités de sucre sont distribuées. Certains vont jusqu'à apporter 20 kilogrammes pour provisions avant l'hiver.
De plus on remplace les reines au printemps.
Si c'est cela l'apiculture alors il faut préciser les raisons du rendement pour une qualité semblable à celle des miels importés.
François


Ben oui c'est en grande partie cela l'apiculture. La plus grande partie de la production est faite par des apiculteurs professionnels et ils changent les reines et ils nourrissent. Et c'est quand même les pros qui font l'apiculture. Ne pas oublier que la France importe plus de la moitié du miel qu'elle consomme et produire localement a du sens. De toute façon il me semble impossible et de loin d'arriver à de tel niveau de production en warré. De nos jours, l'esprit de la conduite de cette ruche n'est pas accès sur la production de miel et si je n'avais que des warrés j'aurais sans doute moitié moins de miel à vendre.

François
Messages : 843
Localisation : Département de la Manche - France

Re: Vente du miel chez les amateurs

Message#20 » lun. août 31, 2020 7:59 am

Bonjour,
Et voilà , c'est comme cela que l'on trafique les statistiques de production.
On viendrait même nous dire ce qu'il faut faire pour avoir du bon miel(de sucre) et nous considérer comme de mauvais apiculteurs.

Sur une ruche dadant si je récolte 15 kgs c'est déjà exceptionnel. Cette année je n'ai pu récolter que 30% par rapport a l'année précédente.

La vantardise et la tricherie ne servent pas la pratique de l'apiculture.

Quant aux provisions d'hiver, le plus simple c'est de les répartir entre ruches. On peu très bien placer une hausse à moitié pleine comme un nourrisseur en intercalant un dessus de cadres avec un trou central.
En dadant, il n'y a pas d'inconvénient à intercaler dans le corps un cadre de hausse garni.
Au printemps ce cadre sera étiré vers le bas comme dans rayon situé dans un tronc d'arbre ou le remplacer dès le mois d'avril .
L'abbé Warre écrivait au sujet de la récolte d'arrêter lorsque que l'on rencontre du couvain au bas des rayons.

François
Si tu te trompes l'abeille te le fera savoir.

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 4463
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Vente du miel chez les amateurs

Message#21 » lun. août 31, 2020 8:14 am

Bonjour,
pour ma part cette saison, ça va tourner autour de 20 kilos par ruche sur treize ruches considérées en production.
D'habitude, la moyenne c'est plutôt 12 kilos.
Ce sont les warrés qui ont relevé la moyenne car les trois horizontales n'ont pas fait grand chose et j'en perds deux sur trois.
Pas de nourrissement d'automne envisagé sauf pour un essaim de l'année qui rame pour survivre.
Il faut que je me dépêche de terminer la récolte pour traiter à l'AF.

Avatar de l’utilisateur
luxbee
Messages : 813
Localisation : Luxembourg

Re: Vente du miel chez les amateurs

Message#22 » lun. août 31, 2020 9:08 am

François a écrit :Bonjour,
Et voilà , c'est comme cela que l'on trafique les statistiques de production.
On viendrait même nous dire ce qu'il faut faire pour avoir du bon miel(de sucre) et nous considérer comme de mauvais apiculteurs.

Sur une ruche dadant si je récolte 15 kgs c'est déjà exceptionnel. Cette année je n'ai pu récolter que 30% par rapport a l'année précédente.

La vantardise et la tricherie ne servent pas la pratique de l'apiculture.

Quant aux provisions d'hiver, le plus simple c'est de les répartir entre ruches. On peu très bien placer une hausse à moitié pleine comme un nourrisseur en intercalant un dessus de cadres avec un trou central.
En dadant, il n'y a pas d'inconvénient à intercaler dans le corps un cadre de hausse garni.
Au printemps ce cadre sera étiré vers le bas comme dans rayon situé dans un tronc d'arbre ou le remplacer dès le mois d'avril .
L'abbé Warre écrivait au sujet de la récolte d'arrêter lorsque que l'on rencontre du couvain au bas des rayons.

François


Bonjour,

Je te trouve bien sur de toi à trier les bons et les mauvais apiculteurs et il me semble que c'est toi qui jette le discrédit sur l'apiculture. Mais sans doute as tu des informations pertinentes sur le sujet ! Pour ma part je m'en garde. Je trouve qu'il y a un certain contraste entre ce post et celui ""récolte 2020" ou chacun étale avec fierté sa production. Comme s'il fallait avoir honte de produire du miel et que finalement moins on en produit mieux c'est. Pour ma part l'année a été bonne. Un printemps bon voire très bon et l'été bien aussi. Sur certaines ruches j'avais 2 hausses pleines début juin et sur ces mêmes ruches aussi 2 hausses pleines mi juillet (voir 3). Ma production se concentre en fait sur 5, 6 ruches à cadres avec je dirais 40/50kg sur ces ruches sur l'ensemble de la saison. J'ai eu beaucoup d'essaimage sur un rucher sans quoi j'aurais sans doute pu doubler ma production avec 10 ruches en production. Je suis pourtant en abeille de gouttière et je ne change pas les reines ou très peu pour le moment ! Les 6 ruches warré que j'ai m'ont donné 3 hausses de miel et j'aurais là aussi pu mieux faire si j'avais mieux géré une warré très forte. 1t voire 1,5t sur 20 ruches c'est à mon avis possible. La grosse difficulté c'est d'avoir l'ensemble des ruches en production et quand on calcule ça fait 50 à 75kg de miel par ruche sur la saison. Après je n'ai pas été compter les pots de miel chez le collègue mais toi ou d'autres peut être allez vous vérifier dans les ruchers alentours que les apiculteurs donnent du sucre alors qu'il y a les hausses en places ?


François a écrit :
Sur une ruche dadant si je récolte 15 kgs c'est déjà exceptionnel. Cette année je n'ai pu récolter que 30% par rapport a l'année précédente.

La vantardise et la tricherie ne servent pas la pratique de l'apiculture.



Ok alors à mon avis tu devrais te poser les bonnes questions. 15kg sur une dadant sur une saison c'est faible à très faible. Après ça peut s'expliquer par exemple si tu ne donnes pas des cadres battis dans les hausses. Peut être aussi un problème sur l'emplacement du ou des ruchers car c'est primordial sur les récoltes. Plutôt que de vantardise je parlerais de fierté. On peut être fier de produire du miel et ce n'est pas si simple ! après et ça rejoint le sujet de ce post, produire du miel en quantité sous entend rapidement un problème de commercialisation !

francis
Messages : 562

Re: Vente du miel chez les amateurs

Message#23 » lun. août 31, 2020 9:40 am

On parle souvent de baisse de production liée aux problèmes que nous rencontrons : pesticides, varroas, frelon ..... Mais baisse par rapport à quoi ?
L'apiculture est une agriculture comme une autre qui a connu de grands progrès en productivité ces quelques dernières décennies. Bien sûr si nous comparons nos productions à celles-la alors on penser que soit nous avons de gros problèmes, soit que nous sommes incompétents.
Je n'ai pas trouvé de moyenne de production dans le livre de Warré (j'ai peut être survolé trop vite) mais dans un livre de Layens : "Elevage des abeilles par les procédés modernes" on trouve à la page 11 que ses moyennes de production pour trente ruches sur 9 ans vont de 0 à 14,5 kg/ruche (j'ai fait le calcul pour lui 9,5/ruche/an pour 30 ruches sur 9 ans). Il précise juste avant que le rucher est dans une région médiocrement mellifère.

J'espère ne pas être qualifié d'intégriste mais il faut peut être rappeler que nous sommes sur un forum "Warré" il n'est pas idiot de rappeler quelques idées de Warré. Être Warréiste ce n'est pas pratiquer l'apiculture en soutane mais peut être que la productivité telle que nous la concevons aujourd'hui n'a pas trop sa place dans ce système de pensée qui à mon avis est plus axé sur l'auto suffisance.
Si l'apiculture Warré ne consiste pas uniquement en une forme de ruche on peut aussi, quitte à les interroger, écouter quelques remarques d'Emile (page 160) : "Et je suis convaincu que les méthodes modernes, qui tendent à une production intense, conduisent, tout bonnement à la déchéance de l'abeille. Depuis qu'on a forcé la ponte de la poule, il y a dans les poulaillers des maladies qui étaient inconnues autrefois. Il en sera de même dans les ruchers"

Avant de tirer quelques flèches pensez aux principaux problèmes que nous avons et essayez de voir quelles en sont les origines.

Avatar de l’utilisateur
bebert69
Anciens
Messages : 1388
Localisation : Monts du lyonnais

Re: Vente du miel chez les amateurs

Message#24 » lun. août 31, 2020 9:45 am

1,5 t sur 20 ruches, c'est tout à fait faisable sans tricherie.

Par contre ça veut dire que tu prends les 20 meilleurs ruches d'un rucher de 40 ou 50 ruches voir plus...

Donc ça m'étonnerai qu'il n'est que 20 ruches ? Ou alors il est vraiment très très fort.

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 4463
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Vente du miel chez les amateurs

Message#25 » lun. août 31, 2020 11:06 am

La différence de productivité entre warré et dadant me paraît établie.
Une des raisons semble en être la fourniture d'alvéoles "prêtes à remplir" contre des rayons à construire entièrement dans nos warrés.
Je tiens ce critère pour probablement déterminant, en effet.
Je continue quand même à m'interroger sur d'autres facteurs qui pourraient ralentir la rentrée de nectar dans mes warrés.
Parmi les hypothèses, j'en ai déjà parlé, je me demande si la débauche de production de propolis que je constate dans mes ruches n'est pas pénalisante, de même que le chemin à parcourir pour monter le nectar de l'entrée au sommet de nos tours.
Concernant la propolis, je pense que sa récolte mobilise et abîme nombre de butineuses.
Quant à l'autre affaire, Gilles Denis a peut-être raison d'entrebailler ses hausses. Le fait-il toujours d'ailleurs ? Moi je n'ose pas.
J'ai quand même une warré qui a rentré plus de 50 kilos en un mois l'été dernier...

Pille Muguet
Messages : 905
Localisation : Vallée du Lison - 700m (Doubs)

Re: Vente du miel chez les amateurs

Message#26 » lun. août 31, 2020 11:30 am

Bon, je ne vais pas épiloguer plus sur ce sujet épidermique mais je tiens juste à répondre à quelques points.

luxbee a écrit :Après je n'ai pas été compter les pots de miel chez le collègue mais toi ou d'autres peut être allez vous vérifier dans les ruchers alentours que les apiculteurs donnent du sucre alors qu'il y a les hausses en places ?

Oui j'ai déjà vu des distributions de sirop dans les nourrisseurs avec les hausses en place, d'autant plus que l'apiculteur (entre 50 & 100 ruches) m'avait invité à visiter ses ruches avec lui en plein mois de mai. Les nourrisseurs étaient pleins de sirop.
Et il trouvait cette méthode parfaitement normale et était surpris que je n'en fasse pas autant. Limite je suis un fainéant de ne pas le faire.
Et je maintiens que c'est loin d'être un cas isolé.

francis a écrit :Être Warréiste ce n'est pas pratiquer l'apiculture en soutane mais peut être que la productivité telle que nous la concevons aujourd'hui n'a pas trop sa place dans ce système de pensée qui à mon avis est plus axé sur l'auto suffisance.

Je ne peux que rejoindre cet avis. Pour moi l'idéal est de viser autant que faire se peut l'autosuffisance : en nourrissement, en reines, en matériel, en énergie (que ce soit pour extraire ou en déplacement sur les ruchers). Tout un programme !
Ruches Voirnot divisibles

Avatar de l’utilisateur
luxbee
Messages : 813
Localisation : Luxembourg

Re: Vente du miel chez les amateurs

Message#27 » lun. août 31, 2020 1:08 pm

J'aurais eu mieux fait de tourner ma langue 7 fois dans ma bouche avant de parler de ce collègue :wink: . On est quand même sur un fil de discussion qui parle de vendre du miel même s'il s'agit d'un forum warré. Sur ce forum il y a d'ailleurs des apiculteurs qui possèdent d'autres types de ruche, y compris des dadant. Quoiqu'il en soit l’autosuffisance peut à mon avis être relativement vite atteinte surtout si on possède des ruches à cadres. Après, produire du miel de qualité, plus que ce que l'on consomme, et le vendre n'est pas une activité dénuée de sens il me semble et gratifiante. Encore une fois, on produit localement et on vend localement. Rien que cela c'est déjà, je trouve, aller dans le bon sens ! Ensuite l'apiculture génère des frais, le bois, les cadres etc...et vendre du miel permet au moins d'amortir les frais. Et puis ce n'est pas plus bête, il me semble, que d'aller pointer chez facedebook ou la banque trucmuch. Pour ma part je ferais mieux d’élever des chèvres car je suis plus amateur de fromage que de miel :mrgreen: ! ou faire pousser de la vigne :mrgreen: En tout cas merci à vous tous de rappeler les grands principes de ce forum : produire peu en galérant (je sens que je vais me faire taper sur les doigts :mrgreen: ).

Avatar de l’utilisateur
bebert69
Anciens
Messages : 1388
Localisation : Monts du lyonnais

Re: Vente du miel chez les amateurs

Message#28 » lun. août 31, 2020 1:33 pm

Pas de problème avec tout ce que tu dis Luxbee...

Faut juste m'expliquer comment faire 1,5t de miel avec 20 ruches :?:

Renaud
Messages : 431
Localisation : moi : Lyon, mon rucher : en été proche des Estables (42) (Mézenc) et hiver : proche d'Aubenas (07)

Re: Vente du miel chez les amateurs

Message#29 » lun. août 31, 2020 1:40 pm

Bonjour
Je pense que la productivité d'une ruche dépend beaucoup de son état de santé (en dehors de la considération de l'emplacement ou le type de ruche). Un apiculteur pro suit probablement de plus près ses abeilles (avec toutes les interventions qui vont avec) quitte à écarter certaines colonies, et changer plus fréquemment les reines, que la moyenne des apiculteur amateurs.
Il faut admettre que beaucoup d'apiculteurs amateurs, sous couvert de laisser les abeilles tranquilles (ou pas même si c'est le plus souvent, ça peut être un manque de disponibilité), n'a pas un suivi tres rigoureux des colonies, et surtout bien moins qu'un pro (moi le premier) ou semi-pro. Du coup le ratio nombre de ruches en production / nombre de ruches en élevage est supérieur chez un pro.
Pour une année de miellées "normales":
Une warré en pleine forme rentre facilement 2 éléments par an, soit 20 à 25kg environ, parfois 3 éléments : 30 à 35kg les bonnes années. Une pas en forme rentrera difficilement 1 à 1.5 éléments. Si on laisse 1 corps de miel sans nourrir au sirop comme la plupart des warréistes amateurs, la production chute assez vite...
En revanche une Dadant en forme produit plutôt 30 à 40 kg voire plus (50 à 60kg). En récoltant la totalité (ou presque) puis nourrissant, un pro récoltera plus.

@Jln, pour l'espacement des corps version GD, je pense que ce n'est applicable que pour les périodes de chaleur avec des nuits douces, et hors période de disette, sinon le risque de pillage, refroidissement, attaque VV, etc. me paraît trop grand.
Et je ne suis pas persuadé que les récoltes de propolis et de nectar se fassent au même moment, donc entrent en compétition. Juste ça peut affaiblir les butineuses si le besoin est trop important.

PS : mes chiffres sont très approximatifs, peut-être pas bons, et il faut sans doute rajouter quelques "Probablement" à ce que j'ai écrit, il s'agit plus de suppositions que d'affirmations.
Modifié en dernier par Renaud le lun. août 31, 2020 1:59 pm, modifié 1 fois.
5 warrés 1 voirnot, en Ardèche et en Haute-Loire... pourtant, que la montagne est belle...

Avatar de l’utilisateur
bebert69
Anciens
Messages : 1388
Localisation : Monts du lyonnais

Re: Vente du miel chez les amateurs

Message#30 » lun. août 31, 2020 1:52 pm

Faut pas mélanger pro et amateur. Les pro utilisent des bêtes de courses, avec des records à 14 hausses à l'année en sédentaire. J'ai bien dit record.

Retourner vers « Le miel »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.