Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Couleur des reines et type d'abeille

Ici vous pourrez parler de vos méthodes d'élevage et de sélection.
Avatar de l’utilisateur
fredapi91
Messages : 1086
Localisation : Essonne Corbeil

Couleur des reines et type d'abeille

Message#1 » jeu. avr. 19, 2018 8:47 am

Bonjour,

Je vois pas mal de reines ces temps-ci, et je vois des couleurs très variables.
La couleur donne-t-elle vraiment une indication sur le type d'abeille ?
Noire : abeille noire
Mixte : métissée
orange/jaune : buckfast ou italienne
Est-ce fiable de se lancer dans un élevage en se basant notamment sur ce critère ?
Se baser juste sur la couleur des abeilles est difficile, car selon les moments on a un peu toutes les couleurs dans une ruche...

Qu'est-ce que vous en pensez ?
Amateur qui apprend.
Avec des warrés et des dadants.

MaxKG
Messages : 170

Re: Couleur des reines et type d'abeille

Message#2 » jeu. avr. 19, 2018 9:20 am

D'après ce que j'ai lu, la couleur n'est pas un critère suffisant. Ce sont les nervures sur les ailes qui permettent de déterminer la race.
Il existe plusieurs logiciels pour analyser les photos que tu prends (par contre il faut sacrifier plusieurs ouvrières).
Il y a plusieurs fils qui en parlent ici.
2 Warré aux environs de Dieppe (Seine Maritime).

Zery
Messages : 318
Localisation : Belgique / Liège

Re: Couleur des reines et type d'abeille

Message#3 » jeu. avr. 26, 2018 9:47 pm

Cela dépend aussi par quel genre de mâles a-t-elle été fécondée. Après quelques années les gènes "noirs" reprennent le dessus car les faux bourdons noirs sont plus adaptés à nos régions surtout si ils sont issus de cellules en construction naturelles plutôt que de cellules d'ouvrières bombés.

En gros il y a
Reines noires -> abeilles noires et faux-bourdons noirs et gros
Reines acajou foncé-> abeilles "grises" pas de différences constatées avec les noirs faux-bourdons
Reines "cuirs passé"-> buckfast, abeilles en dégradés de couleurs, faux-bourdon petits et volants difficilement.
Reines deux tons-> abeilles deux tons et faux-bourdons deux ton aussi, gros et volant pareil que les noirs.
Ce qui est bénéfique pour " l'api-producteur " l'est rarement pour l'abeille,
et inversement...

Manulab
Modérateur
Messages : 1709
Localisation : Orne - France

Re: Couleur des reines et type d'abeille

Message#4 » jeu. août 16, 2018 8:14 am

Bonjour
Cette remarque sur l'aptitude au vol des faux-bourdons, qui serait différente selon les races d'abeilles, m'intrigue.
Depuis le message d'avril de Zery je n'ai pas eu trop le temps de chercher, et n'ai pas trouvé, une étude sur cette question.
Zery, ou quelqu'un d'autre, avez-vous des infos plus détaillées ou des ressources là-dessus ?

Zery
Messages : 318
Localisation : Belgique / Liège

Re: Couleur des reines et type d'abeille

Message#5 » mer. août 22, 2018 8:14 pm

Bonjour,

c'est de l'adaptation perpétuelle qui est chamboulée par l'intervention humaine, on voit dans les abeilles hybrides des plus noires en hiver et plus jaunes en été.
En fonction de la température aussi, foncé pour accumuler la chaleur, clair pour la renvoyer.
les abeilles d'été sont plus grandes que celles qui hivernent.

De manière plus générale on retrouve des adaptations de l'abeille similaires aux insectes vivants dans les régions plus froides.

http://www.jeanlouisetienne.com/poleair ... mer/25.htm

Les adaptations des insectes

Les quelques centaines d'espèces d'insectes présentes en Arctique ont mis au point une multitude de solutions pour s'adapter aux contraintes du climat :

1) Des solutions morphologiques (majorité des espèces) :
- Mélanisme (le noir attire la lumière et donc la chaleur du soleil)
- Poils (pour garder la chaleur, comme un pull !) comme la carnica
- Réduction des ailes (vols courts)
- Réduction de la taille (ressources limitées)

2) Des solutions de comportement et d'activités :
- Choix d'habitats protégés pour se reproduire, vivre, passer l'hiver (la majorité des espèces) http://ruche-entreprise.com/item/100-po ... ment-elles
L’abeille est un animal cavernicole. Il faudra donc que l’essaim nouvellement formé trouve un endroit abrité où s’installer.

- Seuils de basse température pour permettre leur activité dans le froid
- Bains de soleil (ex : la plupart des papillons)

3) Des solutions métaboliques :
- Ajustement du métabolisme (processus vitaux continus, même dans le froid)
- Résistance au froid (pour toutes les espèces)
- Résistance au manque de nourriture (ex : certaines larves de mites)

4) Des solutions liées au cycle de vie (ex : mites, moucherons) :
- Cycle de vie sur plusieurs années
- Développement rapide (moustiques)
- Réveil très tôt au printemps
- Activités de reproduction synchrones et brèves la période d'essaimage
- Dormance l'hivernage
- Prolongement de la dormance sur plus d'une saison (diverses mouches, mites…)

.......................
Le mimétisme est un autre exemple d'adaptation à ne pas confondre avec le leucitisme.

Il fait chaud on se découvre, il fait froid c'est l'inverse.
Abondance de nourriture plus grand, manque de nourriture plus petit.
Il fait jour, il fait clair, il fait nuit, il fait sombre.
Les grands africains font des records du monde en course à pied et les petits japonais font des sudoku.
Les sumo font de la lutte et jettent du riz sur les tatamis parce qu'ils en ont trop mangé, et les jockeys font des courses de chevaux.
Les eskimos aux pôles et les gens tout nu à l'équateur.
En hiver, on allume le chauffage, en été il est coupé, quoi !

Ok il y a bien eu des "illuminés" pour faire l'inverse de ce que l'abeille aime :
- cavité angulaire
- cellule standardisée
- introduction de gênes clairs adapté aux zones chaudes et plus sèches que les régions froides et plus humides,
pour qu'on en dise qu'ils étaient des "génies", attention copyright déposé marqué protégé mais ceci est une autre histoire.

Bon donc les gros faux bourdons noirs mettent la boite aux petits ritals à gêne ligustica si il fait plus frisquet, par mélanisme.

On peut aussi voir ça sous un autre angle, l'inverse, pourquoi les gêne jaunes n'envahissent-ils pas au détriment des gênes noirs ?
Ce qui est bénéfique pour " l'api-producteur " l'est rarement pour l'abeille,
et inversement...

Retourner vers « Elevage de reines et sélection d'abeilles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.