Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Les abeilles sauvées du varroa ?

Tout ce qui concerne les maladies et les différents traitements
Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1049
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Les abeilles sauvées du varroa ?

Message#1 » mer. janv. 17, 2018 3:50 am

Des chercheurs israéliens ont trouvé comme un effet secondaire d'un essai, le pouvoir destructeur du lithium sur le varroa
Image

ruche-terrecuite
Messages : 131

Re: Les abeilles sauvées du varroa ?

Message#2 » mer. janv. 17, 2018 8:19 am

Bonne journée à tous !
encore de la chimie humaine ; savez-vous tout ce qu'il faut gâcher pour sortir du chlorure de lithium ? alors que la nature a tout prévu...

Le chlorure de lithium est produit par attaque du carbonate de lithium avec l'acide chlorhydrique. En principe, on peut utiliser la réaction très exothermique du lithium avec le chlore ou le chlorure d'hydrogène anhydre. Pour diminuer l'hydrolyse, le LiCl anhydre est préparé à partir de l'hydrate avec du chlorure d'hydrogène chaud.

Les sels de lithium affectent le système nerveux central. À un certain moment, dans les années 40, le chlorure de lithium fut produit pour substituer le sel de cuisine mais il fut interdit après que l'on s'aperçut de sa toxicité (voir WIKI).

Traduction publiée dans le Bulletin en français de Free theBees
Version double allemand/français après le varroa en action sur Youtube (j'espère l'avoir bien référencé)

la science parait toujours sérieuse... sinon cela ne peut pas se dire "science" ! Mais les scientifiques doivent toujours démontrer leur utilité... la nature est-elle vraiment moins sérieuse ? elle ne perd pas son temps à nous convaincre, elle agit... quand on la laisse...

[Youtube]qkdrRuWmbm4

[Pseudoscorpion
Le pseudoscorpion (Chelifer cancroides) est l'exemplaire le plus représentatif des Chelifer d´Europe Centrale. Il est le symbionte accoutumé des ruches où il s'alimente d'acariens, entre autres de Varroa.

Ce pseudoscorpion se fait de nos jours de plus en plus rare dans les ruches. Les traitements de routine avec des pesticides de synthèse, ainsi qu’avec des acides organiques, tel l'acide formique par exemple, en sont venus à bout. Sans compter que, dans des ruches bien propres sans fissures, dans des plaques de plastique, de styropor ou de bois bien raboté, il lui est impossible de se reproduire.
Il n'est pas démontré que le pseudoscorpion, à lui seul, puisse être la solution au problème actuel du Varroa, mais il est responsable d'une des innombrables relations symbiotiques qui existent dans une ruche, tout comme les 170 autres sortes d'acariens, 30 sortes d'insectes et 8000 microorganismes. (Voir Présentation de Michael Busch).

Comment trouver le Pseudoscorpion ?
Le pseudoscorpion se trouve de préférence dans la paille utilisée dans les étables. Celui qui est bien têtu et muni d'une bonne habilité verra ses efforts sans aucun doute récompensés.


Où puis-je donc trouver mes premiers pseudoscorpions ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Bücherskorpion – Pseudoskorpion
Der Bücherskorpion (Chelifer cancroides) ist der

in Mitteleuropa wohl bekannteste Vertreter derPseudoskorpione. Als Symbiont findet man ihn auch im Bienenkasten, wo er sich von Milben ernährt und unter anderem auch die Varroamilbe verzehrt.

Im Bienenkasten beim Honigimker ist der Bü-cherskorpion heute nur noch selten anzutreffen. Die routinemäßigen Behandlungseingriffe mit synthetischen Pestiziden und organischen Säuren (z.B. Ameisensäure) überlebt er nicht. Und in den peinlich sauberen Bienenkästen ohne Ritzen und Spalten aus Plastik, Styropor und gehobeltem Holz kann er sich kaum weitervermehren.
Es ist heute nicht bewiesen, dass der Bücherskor-pion alleine das Varroaproblem lösen kann. Aber er gehört als Symbiont zum Bienenstock wie rund 170 weitere Milbenarten, 30 verschiedene Insek-tenarten und 8000 Mikroorganismen (siehe dazu die Präsentation von Michael Bush).
Wie findet man den Bücherskorpion?
Bücherskorpione halten sich mit Vorliebe z.B. im Heustock über benützten Ställen auf. Wer genü-gend Musse und Ausdauer hat, wird dort mit Si-cherheit fündig.


Wo kann ich meine ersten Bücherskorpione beziehen?
----------------------------------------------------------------------------------------

Celui qui n'ose pas chercher, ou ne veut pas fournir l'effort, pourra trouver de l'aide auprès de nos membres Peter Baumberger (baumberger.peter@gmail.com) et Adrian Christen (christen-pvo@bluewin.ch) qui lui fourniront de nombreux trucs pour l'introduire dans la ruche et même pour en élever.

Comment introduire mes pseudoscorpions dans mes ruches ?

La ruche doit présenter des fentes pour que le pseudoscorpion puisse s'y nicher, y survivre et s'y multiplier. Les ruches en plastique ne sont pas adaptées. On peut, par exemple, en frappant l'intérieur des planches en bois avec un tournevis, produire des petites cavités que le pseudoscorpion s’empressera d'utiliser. On peut également scier de petits morceaux de bois et les fixer sur le plancher de la ruche ou sur les parois. Les pseudoscorpions aiment particulièrement la paille, les pommes de pin pour se cacher et se nicher. En principe il s'agit de reconstituer un milieu de boues et branches de bois en décomposition.

Dois-je quand même continuer à traiter mes abeilles ?
Le pseudoscorpion ne survit pas à l’utilisation de l'acide formique ni aux pesticides de synthèse. L'acide oxalique et des huiles essentielles ne devraient pas être nécessaires. Celui qui veut garder le pseudoscorpion, mais n'ose pas se passer d'un traitement contre le varroa, peut simplement pratiquer le retrait complet du couvain selon le Dr. Büchler.

---------------------------------------------------------------------------------------------

Wer sich die Suche nicht selbst zutraut, kann sei-ne ersten Bücherskorpione und sicherlich auch hilfreiche Tipps zum Einlogieren und sogar Züch-ten bei unseren Mitgliedern Peter Baumberger (baumberger.peter@gmail.com) und Adrian Christen beziehen (christen-pvo@bluewin.ch).

Wie logiert man den Bücherskorpion in einen Bienenkasten ein?

Der Bienenkasten muss Ritzen und Spalten aufweisen, damit sich ein Bücherskorpion ein-nisten, überleben und vermehren kann. Plas-tikkästen sind ungeeignet. Holzkästen werden z.B. mit dem Schraubenzieher bewusst von innen her behämmert, damit kleine Löcher ent-stehen. Brettchen können mit der Säge einge-schnitten und umgekehrt auf den Boden gelegt oder an die Wände montiert werden. Der Bü-cherskorpion liebt Stroh, Tannzapfen, etc. wo er sich verstecken und einnisten kann. Im Prin-zip bildet man das Totholz im ausgehöhlten Baumstamm und die Mulmhöhlen mit Gemüll nach.

Darf ich weiterhin meine Bienen behandeln?
Der Bücherskorpion überlebt keine Einsätze mit Ameisensäure und ebenso wenig synthetische Pesti-zide. Oxalsäure und Ähterische Öle dürften ihm kaum förderlich sein. Wer den Bücherskorpion hal-ten will und sich trotzdem nicht traut, auf eine Varroabekämpfung zu verzichten, praktiziert ganz einfach die komplette Brutentnahme nach Dr. Büch-ler.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Peur des fentes et fissures dans la ruche ?
Les apiculteurs ont peur des fentes et des fissures dans la ruche parce que la fausse teigne peut s'y loger. Cependant le pseudoscorpion sait aussi se régaler des larves du petit papillon. Les problèmes, dans la nature, commencent là où la diversité est artificiellement limitée sans avoir tenu compte des effets que cette limitation pouvait avoir à long terme.

Autres liens relatifs au sujet :
http://australianbeekeeper.com/psuedosc ... ee-rescue/
http://beenature-project.com/
http://www.epa.govt.nz/search-data-base ... cation.pdf
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1 ... 6/abstract

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Angst vor Ritzen und Spalten im Bienenkasten?
Imker haben Angst vor Ritzen und Spalten im Bie-nenkasten, weil sich genau dort auch die Wachsmot-te gerne einnistet. Nur, der Bücherskorpion frisst auch genüsslich Wachsmottenlarven! Die Probleme in der Natur beginnen dort, wo wir die Diversität einschränken, ohne uns zu überlegen, welche uner-wünschten Nebeneffekte das langfristig habenkönn-te.

Weitere Links zum Thema:
http://australianbeekeeper.com/psuedosc ... ee-rescue/
http://beenature-project.com/
http://www.epa.govt.nz/search-data-base ... cation.pdf
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1 ... 6/abstract

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 10725
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Les abeilles sauvées du varroa ?

Message#3 » mer. janv. 17, 2018 11:41 am

Bonjour ruche-terrecuite.

As-tu des ruches conduites sans aucun traitement et avec pseudoscorpion ?

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1049
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: Les abeilles sauvées du varroa ?

Message#4 » mer. janv. 17, 2018 4:12 pm

le lithium a des effets sur le système nerveux oui, c'est un des principaux traitements des troubles bipolaires, ça n'en fait pas un toxique de guerre.

Manulab
Modérateur
Messages : 1733
Localisation : Orne - France

Re: Les abeilles sauvées du varroa ?

Message#5 » mer. janv. 17, 2018 7:34 pm

Questions à l'un comme à l'autre, DocBB et ruche-terrecuite

DocBB, la lecture d'un article scientifique en anglais m'est difficile.
Selon ce travail,
- le lithium serait actif sur quelle phase de développement du varroa ?
- et de quelle façon pourrait-on l'administrer, pour qu'il ait cette action ?
- et quel effet sur les abeilles ?

Ruche-terrecuite : on a déjà évoqué la question des pseudoscorpions (superficiellement j'en conviens) dans ce forum, notamment après certains articles promotionnels donc peut-être avec méfiance. Je conserve cette méfiance même après ton exposé. En fait, je ne sais pas si les pseudoscorpions attaqueraient des varroas vivants, ou se contentent des morts ou moribonds ? Et s'ils vont attaquer les varroas vivants, seulement les rares qui vadrouillent dans la ruche, ou bien iraient-ils chercher les varroas phorétiques sur les abeilles, ou même iraient-ils dans les cellules chercher les varroas dans le couvain (œufs de varroas, ou varroas dans des stades larvaires intermédiaires, ou adultes...) ?

ruche-terrecuite
Messages : 131

Re: Les abeilles sauvées du varroa ?

Message#6 » mer. janv. 17, 2018 7:52 pm

Michel a écrit :As-tu des ruches conduites sans aucun traitement et avec pseudoscorpion ?

Bonsoir Michel,

le système nerveux des abeilles n'a pas les mêmes caractéristiques que le système nerveux humain... Le chlorure de lithium est un déchet... le lithium vient de loin et il est très corrosif pour les yeux ... mais il faut bien lui trouver une sortie rentable... ce n'est pas le seul produit avec cette caractéristique.
doit-on obligatoirement le retrouver dans le miel... (pour moi, non merci mes gaines de myéline se portent bien et je ne suis pas dépressive)

oui... je sais... en quantité minime... tout comme le I 131 qu'on distille en petite quantité dans l’atmosphère ce n'est pas non plus un toxique de guerre... mais pourtant les abeilles en ont extrêmement souffert, durant l'hiver 2016

Dans les ruches en terre cuite, il n'y a pas besoin de traitement contre le varroa pour beaucoup de raisons sauf si l'essaim qui a été placé dans la ruche étaient déjà mortellement infesté.

On ne peut pas traiter les ruches quelqu'elles soient, dans lesquelles on introduit le pseudoscorpion. Les traitements qui tuent ou éliminent le varroa tueront aussi les pseudoscorpions puisque les deux sont des acariens.

Dans les ruches expérimentales dont je suis l'évolution en Allemagne à Hambourg avec le programme de Torben Schiffer, le pseudoscorpion n'est qu'un adjuvant. il ne sera jamais suffisant pour éliminer le Varroa.

.. (faut-il vraiment l'éliminer ou doit-on viser un équilibre ?)
Il y a d'autres mesures, auxquelles vient s'ajouter l'action du pseudoscorpion qui, soit freinent le développement du varroa, soit freinent sa multiplication.

Le Chelifer cancroides est en Europe un symbionte toujours présent dans les essaims sauvages qui gèrent mieux les dégâts du varroa. Le pseudoscorpion apparait pour la première fois dans la littérature apicole en Allemagne comme un symbionte (win/win) positif de la ruche en 1891

il était là avant le varroa et débarrassait les ruches de toutes sortes de larves non gratae... mais la propreté est venue... et quand le varroa arriva, les pseudoscorpions avaient été chassés des ruches.

Son action est limitée à manger "les varroas qui se promènent" ou se trouvent sur les abeilles (ca. 9 par jour s'il n'a pas mangé d'autres quantités de larves... par exemple celles de fausse teigne) ; ceux-ci ne se reproduiront pas, mais il ne s'attaque pas au varroa dans les cellules operculées.

Cela ne peut pas vraiment être considéré comme un désavantage par rapport à la chimie, puisque la chimie même si elle arrive au fin fond des alvéoles tue tous les symbiontes... dérange les abeilles... pourrit les cires...

je peux vous avoir et traduire les résultats chiffrés du travail des pseudoscorpions dans ces ruches... la plupart du temps warré adaptées. d'autres très farfelues puisqu'il faut au départ garantir un milieu favorable à la reproduction du pseudoscorpion. Si vous voulez faire l’expérience, je peux vous avoir des pseudoscorpions, au printemps...

Si vous parlez l'Allemand, je peux vous mettre directement en contact avec Torben Schiffer. Je traduit actuellement ses travaux...

je vous joins un lien en Anglais, si vous avez lu l´histoire du brevet sur le LiCl cela ne devrait pas poser de problème...
http://daum-farber.net/blog/2014/05/18/bookscorpion/ le pseudoscorpion n'est donc pas une panacée mais une aide à considérer...

un gros avantage du pseudoscorpion est qu'il mange tous les acariens et leurs larves... dans la paille mêlée de fientes dans les poulaillers, il se développe grassement et libère toutes les poules des acariens... Une petite bête à ne pas ignorer...
http://daum-farber.net/blog/2014/05/18/bookscorpion/

Je vous souhaite une excellente soirée,
Patricia

ruche-terrecuite
Messages : 131

Re: Les abeilles sauvées du varroa ?

Message#7 » mer. janv. 17, 2018 9:12 pm

Manulab a écrit :Questions à l'un comme à l'autre, DocBB et ruche-terrecuite

DocBB, la lecture d'un article scientifique en anglais m'est difficile.
Selon ce travail,
- le lithium serait actif sur quelle phase de développement du varroa ?
- et de quelle façon pourrait-on l'administrer, pour qu'il ait cette action ?
- et quel effet sur les abeilles ?

Ruche-terrecuite : on a déjà évoqué la question des pseudoscorpions (superficiellement j'en conviens) dans ce forum, notamment après certains articles promotionnels donc peut-être avec méfiance. Je conserve cette méfiance même après ton exposé. En fait, je ne sais pas si les pseudoscorpions attaqueraient des varroas vivants, ou se contentent des morts ou moribonds ? Et s'ils vont attaquer les varroas vivants, seulement les rares qui vadrouillent dans la ruche, ou bien iraient-ils chercher les varroas phorétiques sur les abeilles, ou même iraient-ils dans les cellules chercher les varroas dans le couvain (œufs de varroas, ou varroas dans des stades larvaires intermédiaires, ou adultes...) ?

Le chlorure de lithium agit de forme prophylactique et thérapeutique ?
La prophylaxie est une ineptie... le varroa trouvera la manière de survivre

et les virus adopteront aussi leur système de défense ; il agit sur les virus transportés par le Varroa, qui sont les véritables dangers pour les abeilles. Des Virus à double brin ou encore dits double hélice... et autre genre comme le Virus de déformation des ailes, le virus de la Reine noire, le virus de l'Abeille Kashmir, et le virus de la paralysie aiguë des abeilles...

Lorsqu'une demande de brevet commence par "le varroa est le parasite dont l'impact économique est le plus fort sur l'industrie apicole"... on peut déjà refermer le livre. Ne croyez-vous pas ?

Si vous me donnez deux jours je vous traduis plus précisément... mais l'information n'est pas vraiment utilisable si ce n'est que par les pro de l'industrie apicole à très grand niveau...

à bientôt,
Patricia

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 10725
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Les abeilles sauvées du varroa ?

Message#8 » mer. janv. 17, 2018 10:35 pm

Bonjour.

Selon toi, comment faudrait-il conduire une colonie si on excluait tout traitement ? Pseudoscorpion, cadres à mâles, essaimage artificiel ?

Faudrait-il insérer, dans chaque ruche, un nid de "saletés" pour héberger le pseudoscorpion ?

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
Daniel 59
Modérateur
Messages : 3996
Localisation : région Nord/Pas de calais

Re: Les abeilles sauvées du varroa ?

Message#9 » jeu. janv. 18, 2018 9:54 am

Bonjour à tous,

Il est dit par plusieurs chercheurs que le pseudoscorpion ne pouvait à lui seul régler le problème du varroa.
Donc pour moi ce n'est pas une solution satisfaisante !

A plusieurs reprises j'ai parlé sur notre forum de double transvasement qui lui a fait largement ses preuves.
Le premier en avril avec élimination totale du couvain. Méthode qui élimine à elle seule 80% des parasites, et qui booste la colonie. Complétée par un petit traitement A.F le taux d'infestation est proche de zéro.
Le second transvasement s'effectue après la récolte en début juillet sans élimination des cadres de couvain cette fois, mais en éliminant tous les autres cadres miel et pollen + traitement A.F et nourrissage massif au sirop 50/50 additionné de levure de bière. Nourrissage qui en septembre passera à 70/30 toujours avec de la levure de bière.

L'élimination des cadres de nourriture permet de supprimer tous les risques potentiels d'empoisonnement des réserves, véritables bombes à retardement qui sont consommées en hiver.

Cette façon de faire est certes un peu plus contraignante mais particulièrement efficace.

Mais là encore ..."Chacun fait comme il veut"

Cordialement,
Daniel.
Daniel d'en haut!

Avatar de l’utilisateur
bebert69
Messages : 825
Localisation : Monts du lyonnais

Re: Les abeilles sauvées du varroa ?

Message#10 » jeu. janv. 18, 2018 10:42 am

Bonjour Daniel,

Certes le double transvasement est efficace, mais inadapté aux personnes qui veulent conduire les ruches en constructions naturelles sans apport de cire gaufrée, tu confirmes ?

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 10725
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Les abeilles sauvées du varroa ?

Message#11 » jeu. janv. 18, 2018 11:11 am

Bonjour Daniel.

Comment procèdes-tu pour le traitement à l'AF ?

Au plaisir.
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
Daniel 59
Modérateur
Messages : 3996
Localisation : région Nord/Pas de calais

Re: Les abeilles sauvées du varroa ?

Message#12 » jeu. janv. 18, 2018 3:47 pm

Bonjour à tous,

@ Bébert :
Le premier transvasement peut très bien s'effectuer avec des constructions naturelles puisque toutes les cires sont supprimées. Dans ce transvasement seules les abeilles sont concernées.
Pour le second, il est tout à fait possible de ne supprimer que les rayons qui comportent miel et pollen, mais il faut les remplacer avec de la cire gaufrée ou des rayons déjà bâtis. et là effectivement cela devient plus compliqué mais pas impossible.

@ Michel :
Le traitement A.F s'effectue avec 15/15 ml d'A.F sur éponges en viscose placées à l'entrée des ruches. Il est possible de renouveler le traitement 12 jours après le premier.
Ne pas traiter au dessus de 20°C (évaporation trop brutale), ni en dessous de 12°C (inefficace)

A+ Daniel.
Daniel d'en haut!

ruche-terrecuite
Messages : 131

Re: Les abeilles sauvées du varroa ?

Message#13 » jeu. janv. 18, 2018 4:34 pm

Michel a écrit :Selon toi, comment faudrait-il conduire une colonie si on excluait tout traitement ? Pseudoscorpion, cadres à mâles, essaimage artificiel ?
Faudrait-il insérer, dans chaque ruche, un nid de "saletés" pour héberger le pseudoscorpion ?

Bonjour Michel,

Je vais y aller par partie et critère. Un peu de temps...
Comme je n´ai rien à enseigner à des professionnels... je vais y aller avec toute mon ingénuité.

Aussi dois-je manifester que toute correction sur des assertions imprécises, erronées, fausses, partiellement ou totalement, est pour moi le plus beau des cadeaux ! Je n´ai aucun respect pour mes erreurs :D
Donc je rédige par partie et je soumets à vos réflexions.

Avez-vous reçu la traduction du Brevet sur les sels de lithium ou ai-je commis une fausse manipulation ?
Ou était-elle trop longue... malheureusement une bonne documentation est toujours assez exhaustive et longue.

A bientôt,
Patricia

francis
Messages : 380

Re: Les abeilles sauvées du varroa ?

Message#14 » jeu. janv. 18, 2018 7:07 pm

A quoi correspondent les concentrations données par exemple : 25 mM
La concentration connue reste la question de la quantité à donner ?

Alors que nous essayons de trouver les solutions les plus respectueuses pour protéger les abeilles, les anglais sont tout contents de pouvoir "enfin" utiliser l'amitraze (au passage je découvre qu'ils n'avaient pas le droit jusqu'alors).
https://www.thorne.co.uk/image/data/Doc ... INALUK.PDF

Avatar de l’utilisateur
Asweetybee
Messages : 909
Localisation : Pays de Vilaine
Contact :

Re: Les abeilles sauvées du varroa ?

Message#15 » jeu. janv. 18, 2018 7:11 pm

Le lithium, très peu pour moi. Amitraze non plus
Transvasement aussi... je ne suis qu'une faible femme avec un bras handicapé, donc pas possible.
Je traite à l'acide formique, si besoin... selon les ruches, une fois tous les 2 ans, printemps automne, tous les ans pour d'autres... ainsi les nettoyeuses peuvent développer leurs instincts, les autres sont aidées.
Je mets aussi quand elles ont besoin de sirop, des huiles essentielles.
Si je savais trouver des pseudoscorpions je tenterais...

Aucun traitement n'est miraculeux. Le père Noël je n'y crois plus, par contre les vendeurs de perlinpinpin prolifèrent...
Il faut essayer les trucs les plus sains, voir ce que ça donne avant de corser les choses... (la diplomatie et embargo agissent parfois mieux qu'une guerre ouverte).
Miser sur l'excellence est plus rentable à long terme qu'investir dans la médiocrité...

https://sites.google.com/site/abeillecool/home

Retourner vers « Maladies et traitements »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.