Page 25 sur 25

Re: Qui ne traite pas du tout contre varroa ?

Posté : jeu. oct. 12, 2017 3:55 pm
par Nikola05
unclemike a écrit :...
Mais nous sommes en France pays anti vaccin, alors tout est possible. Hélas.

Unclemike médecin retraité désabusé.


Faut dire aussi que 11 nouveaux vaccins... Bref, ce n'est pas la discussion mais je laisse Roselyne et sa propagande les essayer avant moi. :lol:

Re: Qui ne traite pas du tout contre varroa ?

Posté : jeu. oct. 12, 2017 4:02 pm
par canongeball
C'est toujours pareil avec ces débats la on vire vite dans les extrêmes....
L'histoire des vaccins n'a pas grand chose à voir avec le pour ou contre c'est plutôt que certains a juste titre préfèrent prendre des précautions notamment vis à vis des adjuvants qui sont intégrés à ces vaccins.
D'autant que quand on voit la dernière affaire médicale (le levothyrox) il faudra quand même réfléchir à la marchandisation de la santé.

Pour ce qui est du varroa dire qu'on est contre les traitements est aussi bête que dire qu'on est pour.

Le but pour chacun est d'essayer de conserver ses colonies tout en essayant de ne pas ou peu traiter.

Mais les dogmes sont souvent plus "bankable" que les idées claires et modérées.

Re: Qui ne traite pas du tout contre varroa ?

Posté : jeu. oct. 12, 2017 9:02 pm
par Michel
Bonsoir,

Je pense qu'on peut tous s'accorder sur le fait que personne ne souhaite traiter mais que, sans aucun traitement, en France métropolitaine, la probabilité de perdre des essaims à cause du varroa est supérieure à 50% si ce n'est plus.

Si l'on se limite à des traitement dits bio-mécaniques c'est à dire sans chimique (cadres à mâles, reine encagées,...), la probabilité est à peine meilleure.

En revanche, si on traite correctement, la probabilité oscille entre 15% et 5% voire moins.

Ensuite vient la question "avec quoi traiter ?".

Certains, parce qu'ils sont curieux, parce qu'ils ont de bonnes connaissances en chimie ou pour toutes autres raisons, créent leurs propres traitements à base d'acides, d'huiles essentielles, voire de toxiques prévus pour le traitement du gros bétail, etc. Chacun voit midi à sa porte mais outre le fait que c'est interdit, ça me semble un mauvais calcul, sauf pour ceux qui maîtrisent la chimie, et encore. En effet, un traitement, actuellement, coûte entre 5 et 7€ par ruche, pour les produits disposant d'une autorisation de mise sur le marché (AMM). Un essaim coûte entre 100 et 150€ si ce n'est plus. A ce prix-là, c'est à dire, en gros, le prix d'1/2kg de miel, ça ne vaut pas le coup de parier sur la survie d'un essaim à 150€.

Mais chacun fait ce qu'il veut...

A+