Page 5 sur 5

Re: Pseudoscorpion contre varroa.

Posté : lun. déc. 04, 2017 6:32 pm
par barbichou
Salut,

Quelle saison et où les ramasser : il y en a partout, généralement dans le bois mort, il suffit de se baisser...même en hiver

Image

Photo Philippe Clowez, réalisée dans l'Aisne l'hiver dernier...

Il n'y a absolument aucune trace dans la littérature apicole de relations symbiotiques entre l'abeille et la ruche et les pseudoscorpions...à moins de laisser pourrir le bois de ses ruches... leur habitat naturel n'est pas la ruche ! Et que l'on traite ou pas n'y change rien !

@+ ;)

Re: Pseudoscorpion contre varroa.

Posté : jeu. déc. 07, 2017 9:53 am
par Asweetybee
J ai pas mal de bois mort chez moi pourtant mais jamais vu....
Par contre, ca expliquerait peut etre la longevité de certains essaims dans les creux d arbres....

Re: Pseudoscorpion contre varroa.

Posté : jeu. déc. 07, 2017 10:42 am
par ed.chimar
Asweetybee a écrit :Par contre, ca expliquerait peut etre la longevité de certains essaims dans les creux d arbres....

La longévité d'un essaim dans un tronc est en moyenne d'un an, la colonie essaime donc celle qui la remplace n'est plus la même et entre temps il y a eu rupture de couvain qui agit comme un traitement pour les abeilles restées dans le tronc.

Une colonie = une reine, tu changes la reine, ce n'est plus la même colonie. En tout cas c'est comme ça que j'assure le suivi de mes colonies, mes boites sont toujours pleines mais pas avec les mêmes colonies

Re: Pseudoscorpion contre varroa.

Posté : mer. déc. 13, 2017 1:03 pm
par rytounet
barbichou a écrit :
Il n'y a absolument aucune trace dans la littérature apicole de relations symbiotiques entre l'abeille et la ruche et les pseudoscorpions...à moins de laisser pourrir le bois de ses ruches... leur habitat naturel n'est pas la ruche ! Et que l'on traite ou pas n'y change rien

@+ ;)



Je vous trouve tres affirmatif:
- littetature: les liens d etudes allemandes et d'autres pays comme le dernier lien pointent justement vers la relation et meme possible communication.
- les ruches n'ont pas toujours ete en bois et les abeilles sauvages ont vecu longtemps dans des trous d'arbre et autres ou il y a possible contact entre milieux favorables a l une et l autre espece.

Re: Pseudoscorpion contre varroa.

Posté : mer. déc. 13, 2017 1:56 pm
par barbichou
Salut,

Littérature = ensemble des publications et observations scientifiques depuis le 17 ou 18 ème siècle...

Mais si les ruches pouvaient être en bois...elles étaient bêtement dans le matériau qu'on se procurait sur place facilement.

Je peux même te dire qu'on recherche des traces d'apiculture gallo-romaine dans ma région. J'ai donné des pistes aux archéologues chargés des fouilles récemment...

En fois de plus, tout le monde s'enflamme pour une solution qui flatte l'esprit en oubliant tout sens critique et rigueur scientifique. A l'arrivée, ça fait flop sauf s'il y a moyen d'entuber les apiculteurs crédules avec un produit miracle vendu cher...

@+ ;)

Re: Pseudoscorpion contre varroa.

Posté : mer. déc. 13, 2017 5:57 pm
par hive
le lien du site Allemand en Allemand :D

http://freethebees.ch/bienenhaltung/sym ... skorpione/

Re: Pseudoscorpion contre varroa.

Posté : mer. déc. 13, 2017 6:53 pm
par Asweetybee
Pour ce qui est d emmieller les apis avec une decouverte fumeuse....si c est und bestiole de la nature, on l achete pas...on favorise le milieu, éventuellement si qqun en a , on partage les sources et puis voilà...
Pas de traffic, la nature s en trouve mieux, et si c est du flan on y perd pas grand chose...

Re: Pseudoscorpion contre varroa.

Posté : mer. déc. 13, 2017 8:18 pm
par barbichou
Salut,

En l’occurrence, il s'agit d'élever Chelifer cancroides dont le milieu naturel est la maison, si possible humide... il y a donc un bouquin à la vente pour vous expliquer tout ça sur le site dont le lien est donné plus haut.
Les personnes, ou le groupe de personnes qui préconisent cet élevage s'auto-citent et détournent certaines publications pour que les arguments aillent dans leur sens, dans les liens on retrouve toujours les même gourous européens d'ailleurs. Parce que malheureusement il n'existe dans la littérature, aucune observation et encore moins de symbiose entre le pseudoscorpion et nos abeilles. (j'ai vérifié et j'ai cherché, pas qu'un peu...)

Donc là il s'agit d'effectuer absolument zéro traitement, même pas aux huiles essentielles... on est dans l’extrémisme complet, et d'introduire dans les ruches qu'on aura modifiées pour que les bestioles puissent y vivre ce pseudoscorpion, enfin en théorie car ce n'est pas son milieu naturel mais bon c'est un détail, on oublie Systema naturae...

Je vous laisse chercher le terme symbiose en biologie, relire Systema naturae, la partie concernant Chelifer cancroides & Chelifer cancroides cancroides et lire les bouquins de vulgarisation sur les pseudoscorpions où vous apprendrez que son mode de déplacement-colonisation habituel est de s'accrocher à divers insectes volants avec ses pinces : mouches, coléoptères et parfois hyménoptères.

allez, on se cultive, on fait marcher son cerveau, on se fait sa propre opinion et on ne se fait pas avoir bêtement !

@+ ;)

ps : le pseudoscorpion dont j'ai publié la photo, celui-là peut vivre au pied de vos ruches, apparemment personne n'est curieux ici, mais je n'irai pas jusqu'à vous dire que la nuit venue, il rentre dedans, dévore les varroas sous l’œil bienveillant de vos abeilles, en compagnie des fourmis, perce-oreilles et autres petits prédateurs