Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Gestion du miellat avant l'hiver

Avatar de l’utilisateur
Ricorez
Messages : 310
Localisation : Sundgau, Haut Rhin (68) Alt:475m

Gestion du miellat avant l'hiver

Message#1 » mer. août 12, 2015 9:37 am

Bonjour,

Au mois de juin il n'y avait quasiment aucune réserve de miel dans mes ruches (démarrées début mai), et depuis fin juin c'est la sécheresse.
Ici en Alsace à près de 500 mètres d'altitude, il y a eu des rentrées de miellat en juin-juillet, et aujourd'hui les réserves (en moyenne 7 kg de réserve par ruche pour des ruches sur 1,5 élément) sont principalement constituées de miellat, ce qui n'est peut-être pas génial pour l'hivernage.

Il va falloir que je complète avec du sirop pour augmenter leur réserves.

Et le miellat ?
Mon voisin api me dit qu'il faut sortir un max de miellat avant l'hiver pour éviter les diarrhées... oui mais sur des faibles ruches comme cela, avec du couvain encore étalé, et des barrettes, pas de cadres construits pour remplacer, etc., bref c'est difficilement réalisable.

Auriez-vous des avis, idées, conseils ?
C'est en se plantant qu'on devient cultivé...

rhinauer
Messages : 687

Re: Gestion du miellat avant l'hiver

Message#2 » jeu. sept. 24, 2015 5:33 pm

L'histoire du miellat est vraie, mais avec le réchauffement climatique, les abeilles sortent bien plus souvent qu'il y a des décennies.
Sortir le miellat maintenant, c'est déjà un peu tard, car elles doivent gérer l'emplacement près du couvain et il en faut une bonne quantité et operculé évidemment sinon il ne se garde pas.

Avatar de l’utilisateur
Polo.54
Messages : 303
Localisation : Nancy (Meurthe-et-Moselle, Lorraine)

Re: Gestion du miellat avant l'hiver

Message#3 » ven. sept. 25, 2015 9:56 am

Bonjour.

J'ai du mal à faire la part des choses car tout et n'importe quoi est dit sur le miellat. Je vais donc faire part de ma petite expérience sur le sujet car je m'essaye au miel de forêt. Le rucher que j'ai dans les Vosges (de plaine mais vallonnée, forestière et avec plus de sapin que sur mes autres emplacements) a hiverné l'hiver dernier avec plus de miellats que les autres (elles se sont alourdies surtout en juillet-août, quand les autres ruches rentraient bien moins de miel). 100% des ruches ont survécu sans problème.

Mon interprétation : Il est dit qu'il est mauvais d'hiverner sur miellat. Deux raisons principales sont avancées :
1- Il donnerait la diarrhée car serait indigeste.
2- Il cristalliserait.
Je n'ai constaté ni l'un ni l'autre, le miel de forêt récolté cette année sur ce rucher est le plus liquide des trois miels différents que j'ai eu, et mes abeilles n'ont pas présenté de troubles digestifs.
Je pense que le problème apparaît quand un type de miellat est très prépondérant, comme pour les miellats de sapin et de mélèze. Quand les miellats sont variés (chêne, érable, tilleul, hêtre, fruitiers sauvages, sapin, épicéa, pins sylvestres, etc...), il n'y a pas de précaution particulière à prendre si ce n'est se réjouir de profiter de sources d'appoint parfois salvatrices en fin de saison.

Cordialement,
Polo
Berger d'abeilles

Avatar de l’utilisateur
Ricorez
Messages : 310
Localisation : Sundgau, Haut Rhin (68) Alt:475m

Re: Gestion du miellat avant l'hiver

Message#4 » ven. sept. 25, 2015 12:10 pm

Je suppose qu'a une époque il devait bien y avoir des abeilles susceptibles de supporter le miellat sans problème.
Il y a longtemps que le miellat existe et les abeilles aussi.. mais peut être est-ce un problème de sélection qui a mené à des abeilles peu tolérantes pour la plupart du fait de leur origine.

La problématique est que sur les réserves accumulées en été et automne il peut y avoir aussi bien du miel que du miellat.
En discutant avec des anciens par ici, pratiquant généralement avec des ruches à cadres, ils essaient de sortir un maximum de miellat avant l’hiver, ils remplacent par des cadres bâtis + nourrissement.
Cette conduite est naturellement difficilement envisageable en Warré avec des barrettes, et je préférerais laisser hiverner les abeilles au maximum sur leurs récoltes.

La forte chance de trouver du miellat par chez nous en toute saison est certainement une des raisons pour laquelle on trouve un maximum d'abeilles de type carnica chez les api locaux... enfin je suppose.
C'est en se plantant qu'on devient cultivé...

Retourner vers « Hivernage »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.