Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Hivernage après sinistre...

Avatar de l’utilisateur
DDB
Messages : 336
Localisation : Wiesme (Beauraing) - Famenne belge

Hivernage après sinistre...

Message#1 » jeu. sept. 25, 2014 12:05 pm

Bonjour,

J'ai eu une ruche sinistrée (ruche ronde écroulée http://www.ruchewarre.net/viewtopic.php?f=16&t=2722&start=240 ). J'avais remis vaille que vaille (impossible de les attacher à des barrettes) les rayons dans un élément Warré + un élément pour abriter un nourrisseur (les rayons étaient plus hautes que 21 cm).

Voici la situation à l'intérieur, avec moustiquaire

Image

Et sans moustiquaire
Image
Image
Je n'ai pas complètement ôté la moustiquaire (vers le haut) car elles y ont accroché un bout de bâtisse.

Le grand vide qu'on aperçoit me fait peur. Ca fait une grosse poche de froid pour l'hiver, et pas mal de chemin à faire pour qu'elles passent d'un côté à l'autre.

Que pensez-vous que je puisse faire ?
Merci !

Bien cordialement.
Daniel
(... de Belgique)

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1034
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: Hivernage après sinistre...

Message#2 » jeu. sept. 25, 2014 3:09 pm

il y a combien d'éléments?
tu peux mettre des liens avec des grosses photos ?

si elles sont plus bas je sacrifierais ces bâtisses folles et je nourrirai
une warré peut hiverner sur un élément
je vois mal mais si elles ont la possibilité de faire une grappe dans le coin je le tournerai si il n'est déjà orienté au sud.
et je nourrirais
je crois que le plus important c'est les réserves, le reste si on ne joue pas trop dedans et que c'est bien collé ca ne devrait pas avoir trop d'importance.
au printemps = transvasement ou autre grande manoeuvre

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9639
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Hivernage après sinistre...

Message#3 » jeu. sept. 25, 2014 4:02 pm

Bonjour,

Pas bon du tout. S'il n'y a que cet élément, je les vois mal survivre à l'hiver. Nourris jusqu'aux premières gelées puis place un pain de candi directement sur la grappe. Ensuite, isole le haut du froid et de l'humidité avec un vieux pull et oublie-les jusqu'à Noël. A ce moment-là, donne-leur un autre pain de candi.

Bon courage.
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
DDB
Messages : 336
Localisation : Wiesme (Beauraing) - Famenne belge

Re: Hivernage après sinistre...

Message#4 » jeu. sept. 25, 2014 5:42 pm

Aie aie, c'est un peu ce que je craignais...
Il n'y a que cet élément là (+VS)...

Je vais donc continuer à nourrir sans désemparer, mettre un pain de candi sur la grappe aux premières gelées, une bonne grosse petite laine, un second pain de candi pour Noël, et croiser les doigts...
J'y tiens, à cet essaim donné par Quentin pour la ruche ronde (que je réparerai cet hiver)...

Bien merci !
Daniel
(... de Belgique)

Avatar de l’utilisateur
Polo.54
Messages : 303
Localisation : Nancy (Meurthe-et-Moselle, Lorraine)

Re: Hivernage après sinistre...

Message#5 » ven. sept. 26, 2014 3:48 pm

Bonjour DDB,

J'ai aussi tenté un sauvetage pour des raisons différentes : un essaim qui a construit dans des buissons (prunelliers, mais "à l'air libre"). A chaque orage elles perdaient 1/4 au moins de la colonie. J'ai procédé exactement de la même manière que toi et elles ont périclité rapidement sans que je ne sache bien pourquoi (nourries avec 3 fois 300ml sirop). Si c'était à refaire je la réunirais avec une colonie faiblarde ou moyennement forte pour ne pas perdre toutes ces abeilles...

Cela ne veut pas dire qu'il en sera forcément de même chez toi, mais c'est ce que je me suis dit quand j'ai ouvert et vu la colonie morte.
Cordialement,
Polo
Berger d'abeilles

Avatar de l’utilisateur
DDB
Messages : 336
Localisation : Wiesme (Beauraing) - Famenne belge

Re: Hivernage après sinistre...

Message#6 » jeu. déc. 18, 2014 12:48 pm

Bonjour,

Suite à vos messages, je me suis dit qu'il fallait diminuer les espaces vides entre les rayons de guingois et j'ai inséré des blocs de bois dans l'élément pour remplir les espaces vides.

Il y a un bon mois, j'ai suivi les conseils de Michel et j'ai mis un chandail

Image

Et puis l'anorak et le chapeau...

Image

Candi ce mois-ci et en janvier...
Et je touche du bois pour la survie...
Cordialement.
Modifié en dernier par Supradine le jeu. déc. 18, 2014 1:10 pm, modifié 4 fois.
Raison : Modification des balises des images
Daniel
(... de Belgique)

Avatar de l’utilisateur
Supradine
Admin
Messages : 1282
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Hivernage après sinistre...

Message#7 » jeu. déc. 18, 2014 1:12 pm

Personnellement je suis contre ce type de protection.

Le chandail à la rigueur, mais la bâche surtout pas car en cas de pluie l'eau va s'infiltrer dans la bâche et ca va augmenter l'humidité qui est, pour rappel, le 1er ennemis d'une ruche.
Un con qui marche ira toujours plus loin que deux intelligents assis.

Une abeille est faite pour manger du miel multi floral et non pas du sucre.... si on était nourri tout un hiver avec des patates, dans quel état serions nous à la fin de l'hiver ?...

https://www.facebook.com/Rucher3Ms

Avatar de l’utilisateur
DDB
Messages : 336
Localisation : Wiesme (Beauraing) - Famenne belge

Re: Hivernage après sinistre...

Message#8 » jeu. déc. 18, 2014 5:26 pm

Je ne sais pas...
Je n'en ferais certes pas une habitude, mais ici le cas était pronostiqué quasi désespéré. J'ai vérifié après les dernières averses bien soutenues, pas d'infiltration sous la bâche...
Daniel
(... de Belgique)

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9639
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Hivernage après sinistre...

Message#9 » jeu. déc. 18, 2014 9:37 pm

Bonsoir,

Isolée comme ça, on croirait plutôt que tu as écouté les conseils de Rhinauer.

L'essentiel, c'est que ta colonie soit préservée des courants d'air et de l'humidité. Et ça me semble réussi.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
fredapi91
Messages : 899
Localisation : Essonne Corbeil

Re: Hivernage après sinistre...

Message#10 » jeu. déc. 18, 2014 10:15 pm

C'est de l'art contemporain ?
Joli en tout cas. :super
Amateur qui apprend.
Avec des warrés et des dadants.

Avatar de l’utilisateur
rytounet
Messages : 1265
Localisation : 976 Mayotte

Re: Hivernage après sinistre...

Message#11 » jeu. déc. 18, 2014 10:21 pm

Vraiment, il y a opposition totale entre le concept d’aération avec de l'air extérieur et le concept d'isolation thermique et de maintien d'une température intérieure pour ceux qui ont fait des études dans ce domaine. Isoler thermiquement une cheminée verticale où l'air extérieur rentre par le bas et sort par le haut, cela ne peut fonctionner que si le volume est minimum et que le débit d'air est aussi minimum. Après cela dépend des abeilles et de la température qu'elles veulent et qu'elles peuvent maintenir dans ses conditions. Mais, thermiquement, c'est souvent le point le plus faible qui conditionne la qualité de l'isolation.
Être dans un trou perdu, maintenant c'est être au TOP

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9639
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Hivernage après sinistre...

Message#12 » ven. déc. 19, 2014 3:13 pm

Bonjour.

Par point faible, tu entends pont thermique ?

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
barbichou
Modérateur
Messages : 4293
Localisation : Ronchamp - Haute-Saône (70)
Contact :

Re: Hivernage après sinistre...

Message#13 » ven. déc. 19, 2014 5:42 pm

Salut,

j'aurais laissé comme c'était (pas d'isolation, pas de bâche, un coussin au dessus, pas de bois pour boucher les trous), juste un apport en candi pour pallier au manque de réserves et une surveillance de la consommation.
Le danger dans cette configuration c'est une hausse de l'humidité ambiante de la ruche et une surconsommation et un épuisement - vieillissement prématuré. Le froid ce sont les abeilles qui le gère en faisant la grappe. Le déplacement des réserves (miel) ce sont les abeilles qui les gèrent.
Si elles n'ont pas eu le temps de propoliser, il faut juste vérifier que le vent ou la pluie ne puissent s'engouffrer par de petites ouvertures. Michel a son plastique pour ça, les japonais mettent un coup de rouleau de scotch, moi j'ai mis de la chambre à air...les abeilles ont leur instinct de survie, il faut leur faire confiance.

@+ ;)

Avatar de l’utilisateur
rytounet
Messages : 1265
Localisation : 976 Mayotte

Re: Hivernage après sinistre...

Message#14 » ven. déc. 19, 2014 6:21 pm

Michel a écrit :Bonjour.

Par point faible, tu entends pont thermique ?

A+


Isole bien ta maison mais oublie de mettre ou remplacer les joints des portes ou des fenêtres, laisse les entrouvertes ou grandes ouvertes bref, fait qu'il y ait des courants d'air et c'est sur que ton système de chauffage va turbiner plus fort pour maintenir la température parce que la T° intérieure est le résultat entre la source de chauffage, le volume à chauffer, la surface en contact avec l'extérieur, l'isolation des surfaces du volume (épaisseur et masse volumique sont importants, plus un matériaux et léger avec un volume important et mieux il isole thermiquement) avec pont thermique éventuels si l'isolation n'est pas englobante et pour terminer le taux de renouvellement de l'air intérieur chaud par de l'air extérieur plus froid qui dépend du débit d'air (volume/temps).

Donc pour la ruche l'air froid rentre par l'entrée, le sol et les fissures ou interstices entre les hausses voilées ou bancales?

Dans un appartement quand la ventilation mécanique contrôlée de la résidence fonctionne on voit bien la différence.

Le top c'est de chauffer l'air qui rentre par l'air qui sort... difficile avec une ruche.

Donc je suppose que grâce à la propolis sur la moustiquaire plus le coussin epais rempli de matériau naturel léger pas tassé mais filtrant, le débit d'air peut être contrôlé par les abeilles pour gérer la température en fonction du volume à chauffer, de leur nombre et de leurs réserves et d'évacuer l'humidité.

De plus, un matériau humide perd en capacité d'isolation thermique, donc le bois doit pouvoir respirer mais être aussi bien préparé je suppose pour qu'il s'imbibe pas d'eau l'hiver par l’extérieur et assez épais selon les recommandations des anciens (25 mm, 30mm?). La toiture aussi doit jouer un rôle. Et aussi faire en sorte que l'humidité intérieure ne reste pas comme en vase clos donc cirer et huiler les parois intérieures pour que ça dégouline et s'évacue?
Être dans un trou perdu, maintenant c'est être au TOP

Avatar de l’utilisateur
DDB
Messages : 336
Localisation : Wiesme (Beauraing) - Famenne belge

Re: Hivernage après sinistre...

Message#15 » sam. déc. 20, 2014 6:27 pm

Bon...
Je laisse l'anorak ? Ou juste le chandail ? Ou - si je t'ai bien compris Rytounet -, je balance le tout, je met un peu de scotch ou autre chose entre les éléments au cas où il y aurait un manque de propolis (Barbichou) et j'espère que les filles pourront s'en sortir avec le fond grillagé, le coussin rempli de paille et la moustiquaire du dessus propolisée...

J'incline à leur faire confiance...
Daniel
(... de Belgique)

Retourner vers « Hivernage »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.