Page 2 sur 6

Re: Emplacement des ruches et géobiologie

Posté : jeu. févr. 22, 2018 6:31 pm
par ruche-terrecuite
LOCQUEVILLE a écrit :Bonjour Patricia,

Placer une ruche 'au ressenti' est effectivement une bonne solution. et lorsqu'on "vérifie" aux baguettes, on est souvent très agréablement surpris parce que l'emplacement est correct ;-) Preuve que nous avons encore du potentiel, même s'il est en sommeil...
:fleur

Re: Emplacement des ruches et géobiologie

Posté : jeu. févr. 22, 2018 9:20 pm
par xebeche
Michel a écrit :Ahahah ! J'espère que ce n'est pas lié au sexe parce que, la seule fois où j'ai joué avec ces baguettes métalliques, effectivement, alors que les copains avaient des tiges qui se rapprochaient à l'endroit intéressant, les miennes s'écartaient franchement.

... on dirait la description d'un concours de celui qui pisse le plus loin et des difficultés des candidats parce que la soirée était trop arrosée :mrgreen:
... bon oké je sors ...
... si, si, je suis désolé ! 8)

Re: Emplacement des ruches et géobiologie

Posté : ven. févr. 23, 2018 9:22 am
par LOCQUEVILLE
"la seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute"
J'aime bien ta maxime, xebeche :wink: :bravo

Re: Emplacement des ruches et géobiologie

Posté : ven. févr. 23, 2018 9:26 pm
par Michel
Bonsoir,

xebeche a écrit :... on dirait la description d'un concours de celui qui pisse le plus loin et des difficultés des candidats parce que la soirée était trop arrosée :mrgreen:


Pas du tout, le pique-nique sorti du panier n'avait pas été arrosé et le néophyte que j'étais et suis toujours était bien concentré.

Si j'avais une charge, elle n'était qu'électromagnétique. :lol:

A+

Re: Emplacement des ruches et géobiologie

Posté : ven. févr. 23, 2018 10:23 pm
par xebeche
LOCQUEVILLE a écrit :"la seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute"
J'aime bien ta maxime, xebeche :wink: :bravo

merci ...
j'aurais aimé en être l'inventeur... mais elle est tout de même de Saint Pierre Desproges ... :super
Pour moi, c'est la base de tout esprit scientifique ....

Michel a écrit :
xebeche a écrit :... on dirait la description d'un concours de celui qui pisse le plus loin et des difficultés des candidats parce que la soirée était trop arrosée :mrgreen:

Pas du tout, le pique-nique sorti du panier n'avait pas été arrosé et le néophyte que j'étais et suis toujours était bien concentré.
Si j'avais une charge, elle n'était qu'électromagnétique. :lol:

rhhôôh, là, c'est du lourd.
Je suis battu ! :-bravo

Re: Emplacement des ruches et géobiologie

Posté : sam. févr. 24, 2018 4:32 pm
par francis
Je suis assez nouveau sur le forum mais moi aussi j'ai envie de prendre des distances. Personne ne sera lésé... Je comprends ce que tu dis Michel, sauf qu'il y a encore quelques temps un novice apprenait en lisant presque tout ; aujourd'hui il y a pas mal de choses qui sont, à mon avis, en dehors du sujet. Alors le forum peut devenir une source de renseignements éventuels mais cela ne donne plus envie d'y prendre une part active. Je ne suis pas indifférents aux sujets annexes qui sont abordés mais ils ne concernent pas directement la ruche warré. Il doit bien y avoir d'autres forums où ces questions sont débattues.

Re: Emplacement des ruches et géobiologie

Posté : sam. févr. 24, 2018 5:48 pm
par Michel
Avec 261 messages, tu commences à être un ancien et ton avis compte beaucoup, à mes yeux.

J'avoue que je suis surpris par ce sentiment de trop-plein concernant ces sujets qui sont un rien à la marge de ce qui est au coeur de ce forum dédié à la Warré, certes, mais ouvert, depuis longtemps à bien d'autres sujets à commencer par les autres ruches. La TBH fait partie de la maison, maintenant.
Avant même que je n'arrive sur ce forum, une rubrique "au coin du feu" avait été créée et elle est bien remplie.
Dernièrement, mis à part la ruche en terre cuite qui a pu déranger certains alors que le sujet mériterait d'être étudié et ce sujet sur la géobiologie, je n'ai pas l'impression qu'on ait changé grand chose.

Pour en revenir à Locqueville, lorsqu'elle est venue nous décrire sa façon de tresser ses ruches, il n'y a eu que des satisfecit mais là, parce que le sujet n'est pas cartésien, on voudrait censurer. Elle n'abuse pas, loin de là. Au contraire, ses interventions ont toujours été et sont toujours faites dans la bonne humeur et le calme. Où est le problème ?

Mon rôle, avec Panpone et Supradine, c'est de veiller à ce que ça se passe bien, que ça reste un plaisir de venir ici. En quoi ça peut nous gâcher le plaisir d'apprendre que certains se servent de baguettes de noisetier pour choisir leurs emplacements de ruches ? Je viens de retirer tout ce qui entamait ce plaisir et tout d'un coup, ce sujet redevient sympa. Libre à chacun de s'y intéresser ou non mais il demeure agréable à lire.

On avait même commencé à en rire et je ne détiens pas la vérité céleste mais je sais reconnaître ce qui génère de la joie et ce qui refroidit l'ambiance.

Locqueville, tu peux continuer à nous mener à la baguette... de coudrier. :lol:

Au plaisir.

Re: Emplacement des ruches et géobiologie

Posté : sam. févr. 24, 2018 7:02 pm
par LOCQUEVILLE
Merci Michel, pour ton ouverture d'esprit ;-)
J'aimerais vous parler davantage de mes réflexions, puisque j'y suis invitée ;-)
J'ai choisi de ne plus récolter de miel depuis 3 ans maintenant, dans aucune de mes warré (entre 5 et 7 selon les années).
J'accueille maintenant les abeilles au jardin pour la pollinisation et parce que j'ai envie qu'elles y vivent sans être dérangées, libres d'essaimer, de remplacer elles-même leurs reines, etc ; libres même de manger leur miel comme elles l'ont fait depuis... 100 millions d'années.
J'aime les observer, essayer de mieux comprendre qui elles sont et ce qu'elles font.
C'est cela qui m'a poussé à m'intéresser aux endroits qu'elles affectionnent.
Pourquoi se mettent-elles toujours dans les mêmes fenêtres années après années? J'ai retiré souvent des essaims de fenêtres ; et je les vois réinvestir la place l'année suivante... Cela m'interroge.
Pourquoi les mâles se rassemblent-ils toujours dans les mêmes sites de congrégations? Comment font-ils pour les trouver?
Et je me dis humblement, "...si nous pouvions aider les abeilles en implantant judicieusement les ruches là où elles se sentent bien! ...si cela pouvait permettre qu'elles se portent le mieux possible!"
:abeille

Re: Emplacement des ruches et géobiologie

Posté : sam. févr. 24, 2018 8:05 pm
par panpone
Michel a écrit :Je viens de retirer tout ce qui entamait ce plaisir et tout d'un coup, ce sujet redevient sympa. Libre à chacun de s'y intéresser ou non mais il demeure agréable à lire.


Je reconnais bien là ta grande sagesse ! c'est sûrement mieux comme ça :P

Re: Emplacement des ruches et géobiologie

Posté : sam. févr. 24, 2018 8:39 pm
par Michel
Merci Panpone.

Tu en sais assez sur moi pour savoir qu'une certaine folie a parfois guidé mes pas mais une folie douce alors si je peux jouer au sage, aussi, pourquoi pas.

@Loqueville,

Il faut maintenant que tu rentres dans le concret, le palpable, même par des sceptiques comme moi. Ta baguette, comment la choisis-tu ? Comment la tiens-tu ? Enfin, donne-nous tes recettes de cuisine, enfin sans dévoiler les secrets de famille mais en nous mettant sur la piste, tout de même !

A+

Re: Emplacement des ruches et géobiologie

Posté : dim. févr. 25, 2018 12:36 pm
par francis
J'interviens à ce sujet sur ce post d'une manière générale. J'ai bien précisé que je ne suis pas indifférent à ces sujets que je nomme ici "annexes" sans arrières pensées. Bien au contraire je crois même être assez documenté sur certains d'entre eux et les pratiquer avec un certain succès : aromathérapie, biodynamie ... Et c'est bien pour cela que je pense détecter assez rapidement des exposés qui ne sont que des reprises d'informations publiées sur le net plus moins exacts ou incomplets. Avec un peu d'expérience et de temps on retrouve assez facilement les sources qui sont rarement les plus autorisées.
Alors les baguettes de coudrier des sourciers j'y adhère à 100%. Que cela soit évoqué d'accord que l'on indique des sources d'accord, que cela soit creusé, pourquoi pas. Mais j'ai l'impression peut-être plus en longueur de débat qu'en nombre que ces questions prennent un peu trop de place.
En dehors du sujet de la ruche, d'un point de vue de l'approche ce qui séduit chez Émile Warré c'est le bon équilibre entre pratique et théorie. Ce qu'il dit, il l'a expérimenté. Du coup on peut mettre en pratique avec une certaine confiance puis peu à peu faire sa propre théorie avec sa propre pratique. Aujourd'hui l'information et la documentation sont si faciles à obtenir qu'une personne assez formée en matière de collecte et de tri de l'information peut présenter des théories comme si elle les maitrisait et les pratiquait.
Je ne suis pas sûr à 100% mais je crois bien que l'on trouve de temps en temps sur le forum des exposés de théories faits avec une telle conviction et parfois un peu d'embrumage, parfois pas volontairement, la personne s'auto-convainquant. On évoquera une certaine liberté, soit. Ma position est que ces sujets peuvent être développés ailleurs et qu'il y a un certain danger pour des débutants qui accorderaient trop de crédit à ces théories se laissant séduire par la conviction non éprouvée de l'émetteur.
Je précise un peu. Je suis trop novice en apiculture pour parler de certitude à 100%. Mais j'ai déjà évoqué les similitudes avec le jardinage et là j'ai tout vu. Et je crois que l'on peut facilement imaginer qu'en apiculture cela peut être pareil. Des jardiniers depuis trois ans publiant des livres qui vous expliquent comment être autonome avec son jardin, l'ont-ils été un jour eux-mêmes ? Des personnes qui ont fait 20 litres de purins dans leur vie et qui vous expliquent que c'est la solution universelle...
La tête de celui qui a perdu 10, 20 ou 50 pieds de tomates en suivant ces conseils ...
Pour les abeilles je pense que c'est un peu plus grave : trois gouttes de ceci ou telle exposition et tout est réglé ... bing : 1, 3 ou 10 essaims de perdus, ce n'est pas la même chose ni le même investissement.

Re: Emplacement des ruches et géobiologie

Posté : dim. févr. 25, 2018 2:23 pm
par bbruno
Bonjour ,

Michel a écrit :... Il faut maintenant que tu rentres dans le concret, le palpable, même par des sceptiques comme moi. Ta baguette, comment la choisis-tu ? ...

Oui, oui cela m'intéresse, pour choisir l'emplacement de la ruche que je viens de construire.
Sous mon terrain 600 m² passent deux nappes d'eau souterraine, ici ce sont des veines d'eau entre deux filons d'ardoise, j'ai un puits intarissable sur les deux veines.

Il n'est pas sorcier (je n'ai pas dit sourcier) de faire des baguettes, tout le monde peut le faire et s'en servir surtout quand l'eau passe à 90 cm de profondeur, ça bouge bien, mais de là à définir le volume et la profondeur c'est le sourcier...

Donc concrètement :D , quel est donc l'influence de l'eau souterraine sur les abeilles, quel choix elles feraient pour implanter leur ruche ?

j'ai trouvé ça :
Proximité de points d'eau : l'eau de bonne qualité, limpide et courante si possible, joue un grand rôle dans la prospection d'un terrain en vue du piégeage. Certains piégeurs ont remarqué qu'il existe toujours des nappes d'eau souterraines à proximité immédiate des endroits où se posent les essaims.

ici http://www.apiservices.biz/fr/articles/classes-par-popularite/383-le-piegeage

dans mon cas l'emplacement idéal que j'avais choisi (exposition et tranquillité) serait pile sur la 1ere veine, elle mesure environ 1 mètre large et circule sens nord sud direction la Loire , c'est le top .. faut-il l'éloigner ? je peux

vos avis compte, merci,
Bruno

Re: Emplacement des ruches et géobiologie

Posté : dim. févr. 25, 2018 7:08 pm
par LOCQUEVILLE
Bonsoir bbruno,
Si tu places ta ruche juste à l'aplomb de la veine d'eau, elle risque fort de ne pas survivre très longtemps. Je te conseille de la déplacer, au moins d'un mètre.

À noter : les emplacements choisis par les essaims en 'stand-by' ne sont pas de même nature que ceux choisis pour leur installation définitive. Je pourrais donner plus de détails à ce sujet si vous le souhaitez. :idea:

Re: Emplacement des ruches et géobiologie

Posté : dim. févr. 25, 2018 7:22 pm
par LOCQUEVILLE

Bonjour Michel,
comme ce n'est pas très facile d'expliquer par des mots comment tenir une baguette de sourcier pour chercher une veine d'eau, je me permets de poster une vidéo que j'ai tournée il y a un mois environ, avec mon compagnon (Alain, que l'on voit sur les images).
J'avais fait ce film à propos d'un autre sujet que celui des abeilles (les pierres mégalithiques), mais on y voit bien les instruments que l'on peut se fabriquer, et la façon de les tenir. (on peut commencer la lecture à 1 minute 30 si on ne veut pas regarder la vidéo en entier).

Je peux donner plus de détails, à ceux qui le souhaitent bien sûr :-)
Amitié à tous
Céline

Re: Emplacement des ruches et géobiologie

Posté : dim. févr. 25, 2018 8:55 pm
par Michel
Merci pour ces infos.

La baguette de noisetier, il doit falloir la couper verte juste avant de faire cette manipulation, je suppose.

Les baguettes métalliques me semblent plus simples à manipuler mais y a-t-il des spécificités à respecter pour celles-ci ?

Le poisson, en revanche, il suffit de le pencher un tant soit peu et hop, il tourne donc je n'y crois pas du tout.

Ce qui me préoccupe, c'est qu'il faille surveiller que l'on ne vienne pas gâcher ce sujet par des propos critiques. J'ai pourtant clairement invité ceux qui ne sont pas intéressés à ne plus le lire et à laisser les autres tranquilles mais ça ne rentre pas dans les esprits.

Tu n'aurais pas une baguette magique, en coudrier ou pas, pour les calmer, et moi par la même occasion ! :mrgreen:

Au plaisir.