Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Rucher vs. processionnaire du Pin

Tout ce qui concerne l'amenagement du rucher, les plantations, les abreuvoirs, les supports de ruches ...
Avatar de l’utilisateur
Yay Ours
Messages : 520
Localisation : Vallée du Jabron (04)

Rucher vs. processionnaire du Pin

Message#1 » mar. févr. 02, 2016 12:24 am

Bonjour,
Je suis en pleine réflexion quant à l'installation de futures ruches et j'ai trouvé un emplacement qui devrait être plutôt pas mal (d'autres messages viendront à ce sujet) mais dans une zones proche d'une pinède envahie de processionnaires du Pin (Thaumetopoea pityocampa), petites chenilles aux poils et fils des "nids" très urticants...
Je me demandais s'il peut/risque d'y avoir des problèmes de cohabitation ?
A priori non, car les processions de chenilles et la constructions des nids sont plutôt en décalage par rapport à la période d'activité des abeilles mais bon... si quelqu'un a un retour d'expérience là-dessus, je suis preneur !
Yannick

"Le doute, s'il est de bonne foi, amène l'examen, et l'examen la lumière."
Sosthène de La Rochefoucauld

Avatar de l’utilisateur
.Manu
Messages : 728
Localisation : ile et vilaine (35)

Re: Rucher vs. processionnaire du Pin

Message#2 » mar. févr. 02, 2016 8:05 am

Salut,

Les miennes sont sous un pin dans lequel il y a des processionnaires, et pas de soucis. La dernière fois que je les ai vues elles faisaient la chaine au bord des ruches.

Avatar de l’utilisateur
Yay Ours
Messages : 520
Localisation : Vallée du Jabron (04)

Re: Rucher vs. processionnaire du Pin

Message#3 » mar. févr. 02, 2016 8:52 am

Merci ! Voilà qui est rassurant...
Yannick

"Le doute, s'il est de bonne foi, amène l'examen, et l'examen la lumière."
Sosthène de La Rochefoucauld

Manulab
Modérateur
Messages : 1565
Localisation : Orne - France

Re: Rucher vs. processionnaire du Pin

Message#4 » mar. févr. 02, 2016 6:57 pm

Il faudrait voir aussi, comment le propriétaire pense maitriser le problème des processionnaires, notamment s'il traite ou envisage de traiter sa pinède avec un insecticide (j'y connais rien, donc c'est peut-être une hypothèse absurde...).

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9739
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Rucher vs. processionnaire du Pin

Message#5 » mar. févr. 02, 2016 8:25 pm

Le fait est que, cette année, elles abondent comme jamais dans ma région.
Si quelqu'un connaît un truc efficace pour en limiter le développement, je suis preneur.
J'ai une sympathie très mesurée à leur égard depuis que je les soupçonne de m'avoir déclenché une paralysie faciale, heureusement résorbée depuis.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
rytounet
Messages : 1260
Localisation : 976 Mayotte

Re: Rucher vs. processionnaire du Pin

Message#6 » mar. févr. 02, 2016 8:42 pm

Mon père en coupant une branche qui contenait un nid de chenilles processionnaires a reçu il y a des années un poil urticant dans l'oeil.
La démangeaison a commencé le soir et impossible de dormir. L’œil est devenu rouge. Aux urgences on lui a dit que le poil urticant était comme un harpon qui ne pouvait que rentrer... et qu'il avait bien fait de venir sinon il perdait l'oeil.
Des gouttes pour résorber le poil harpon.
Plus de séquelles mais c'était ni une ni deux...

Les démangeaisons sont terribles si on touche avec les mains.

Depuis, la chasse aux nids de chenilles c'est avec des protections sur le visage, les lunettes et les gants.

Mais dès qu'on en voit on coupe les branches et au feu. Aucune sympathie pour ces chenilles et surtout pas à côté d'un lieu de vie.
Être dans un trou perdu, maintenant c'est être au TOP

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9739
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Rucher vs. processionnaire du Pin

Message#7 » mar. févr. 02, 2016 10:11 pm

J'ai un voisin dont la chienne a mordu ou mangé des chenilles. Résultat, nécrose définitive de la moitié de la langue. Eh, ça ne rigole pas, cette bestiole.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
.Manu
Messages : 728
Localisation : ile et vilaine (35)

Re: Rucher vs. processionnaire du Pin

Message#8 » mer. févr. 03, 2016 12:53 am

Non ça ne rigole pas, leurs poils sont très volatiles. Mieux vaut ne pas s'en approcher de trop.

Avatar de l’utilisateur
Yay Ours
Messages : 520
Localisation : Vallée du Jabron (04)

Re: Rucher vs. processionnaire du Pin

Message#9 » mer. févr. 03, 2016 9:23 am

Manulab a écrit :Il faudrait voir aussi, comment le propriétaire pense maitriser le problème des processionnaires, notamment s'il traite ou envisage de traiter sa pinède avec un insecticide (j'y connais rien, donc c'est peut-être une hypothèse absurde...).

Globalement les traitements chimiques pour ces bestioles sont chers et peu utilisés par les particuliers. C'est plus de l'action "mécanique" : coupe des branches+brûlage ou pièges à phéromones ou pièges à chenilles.
De plus, le proprio n'est que très rarement là, c'est une maison (enfin vu la taille je sais pas comment appeler ça...) secondaire donc s'occupe assez peu de ce genre de chose.

Michel a écrit :Le fait est que, cette année, elles abondent comme jamais dans ma région.
Si quelqu'un connaît un truc efficace pour en limiter le développement, je suis preneur.
J'ai une sympathie très mesurée à leur égard depuis que je les soupçonne de m'avoir déclenché une paralysie faciale, heureusement résorbée depuis.

Cela fait déjà 2-3 ans que les processionnaires "explosent" par chez nous (et ailleurs). C'est dû au manque de... froid ! En fait les gelées importantes et un peu longues tuent les chenilles pendant les processions (qui ont lieu février à avril, cf. cycle). Vu que les deux derniers hivers ont été particulièrement doux (à peine -9°C au plus bas chez nous et une nuit seulement) les bestioles se régalent.

Cycle de la Processionnaire du Pin :
Image

Sinon, pour la lutte voici un excellent système que je trouve génial mais à mettre sur chaque arbre touché...
Il existe enfin un très bon site (je ne leur fait pas de pub, ce sont des vendeurs de pièges, mais c'est bien documenté, il suffit de taper "Processionnaire du Pin" sur votre moteur de recherche et tu auras toutes les infos que tu souhaites...
Image

Désolé les images sont énormes, je ne sais pas comment les réduire :oops:

Au final contre ces m... l'idéal est d'abattre tous les arbres touchés et de les brûler... C'est un peu radical mais efficace !
Reste ensuite à ne surtout pas replanter des pins mais à laisser faire l'évolution naturelle du paysage qui va développer une garrigue (ou lande) puis les arbres qui voudront bien pousser...
Yannick

"Le doute, s'il est de bonne foi, amène l'examen, et l'examen la lumière."
Sosthène de La Rochefoucauld

auxanges
Messages : 143
Localisation : Lac du Bourget

Re: Rucher vs. processionnaire du Pin

Message#10 » mar. févr. 16, 2016 5:38 pm

Je ne suis pas du tout de ce avis. La maîtrise du développement de la chenille processionnaire est aisée. Pour un particulier il suffit d'utiliser un échenilloir et de bruler les cocons (c'est le moment). Si vous croyez à la biodynamie, vous pouvez choisir le bon jour et épandre les cendres sur place. Ensuite, pour être tranquille, la pose de quelques nichoirs à mésanges est suffisante. Dans les bois de pins noirs, les cocons sont préférentiellement en lisière sud pour bénéficier de la lumière et de la chaleur. L'abattage des arbres et leur remplacement par une autre espèce est une solution ... de pépiniériste. Dans ma région, les professionnels mandatés par l'ONF utilisent l'échenilloir et très exceptionnellement l'épandage de Bacillius Thuringiensis.
Le petit bois de mon voisin est encore un peu attaqué en lisière et est traité sporadiquement à l'échenilloir. Mes pins noirs sont sous la surveillance des mésanges que j'héberge. Elles sont redoutables et servent aussi à l'élimination de mes abeilles un peu crevardes. La nature est bien faite.

Avatar de l’utilisateur
Yay Ours
Messages : 520
Localisation : Vallée du Jabron (04)

Re: Rucher vs. processionnaire du Pin

Message#11 » mar. févr. 16, 2016 6:59 pm

auxanges a écrit : L'abattage des arbres et leur remplacement par une autre espèce est une solution ... de pépiniériste.

C'est bien ce que je disais : "NE PAS replanter mais laisser faire la nature"...
Par contre l'échenilloir va bien pour de "petites" surfaces relativement "peu" touchées. Par chez nous c'est impensable : des centaines d'hectares de pins, touchés chacun par 5-10 cocons !
Bref, tout dépend des conditions locales.
Yannick

"Le doute, s'il est de bonne foi, amène l'examen, et l'examen la lumière."
Sosthène de La Rochefoucauld

Retourner vers « L'aménagement du rucher »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.