Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Aménagement et conduite minimaliste d'un petit rucher ?

Tout ce qui concerne l'amenagement du rucher, les plantations, les abreuvoirs, les supports de ruches ...
Marc
Messages : 1768
Localisation : Yerres (91)

Re: Aménagement et conduite minimaliste d'un petit rucher ?

Message#46 » dim. oct. 18, 2020 5:01 pm

jln a écrit :Mais si le décalage est trop grand, ça pose des problèmes et on se retrouve avec des tartines de propolis entre la surface qui ferme la ruche et les barrettes.

Je n'ai pas remarqué de propolis mais je vérifierai.

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 4453
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Aménagement et conduite minimaliste d'un petit rucher ?

Message#47 » dim. oct. 18, 2020 5:46 pm

Avec décalage de ~3mm
Image
Avec décalage de ~0.3mm
Image

Marc
Messages : 1768
Localisation : Yerres (91)

Re: Aménagement et conduite minimaliste d'un petit rucher ?

Message#48 » dim. oct. 18, 2020 5:58 pm

jln a écrit :Avec décalage de ~3mm

En effet je suis sûr de n'avoir jamais vu ça.

Jarode
Messages : 60

Re: Aménagement et conduite minimaliste d'un petit rucher ?

Message#49 » mar. oct. 20, 2020 5:10 pm

Pour comprendre mes choix il faut savoir que j'essaie de m'orienter vers la rusticité, le moindre coût, le moindre temps dépensé, et le moindre interventionnisme. Même si c'est souvent une affaire de compromis, plus on s'éloigne ces axes, moins ça m'intéresse..
- Centrifugeuse : faut la construire/l'acheter, LA NETTOYER, ça fait un truc en plus à devoir stocker et la gout du miel est différente (décrit souvent comme moins bon que le miel extrait par écoulement).
- Cadres : faut les acheter/construire, LES GRATTER en fin de saison. Je n'exclue cependant pas d'en utiliser de façon exceptionnelle ou partielle (2 cadres en milieu d'élément comme conseillé par Michel) pour des opérations qui ont trait à l'élevage/remérage.

@ jln, ton intervention tombe assez bien car je n'ai pas encore décidé quelles dimensions de feuillure j'allais utiliser.
Entre les dimensions d'origine d'Émile Warré (10 x 10 mm), et les dimensions commerciales (16x12) difficile de choisir...
Cf. http://www.ruchewarre.net/viewtopic.php?f=22&t=7801&hilit=barrette+scie#p98510
Une marge de 0.3mm c'est pas un peu juste pour compenser les gonflement/rétractions du bois en cours de saisons ?

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 4453
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Aménagement et conduite minimaliste d'un petit rucher ?

Message#50 » mar. oct. 20, 2020 5:50 pm

Jarode a écrit :...Une marge de 0.3mm c'est pas un peu juste pour compenser les gonflement/rétractions du bois en cours de saisons ?

Mets 0.5...
Mes barrettes en chêne ne bougent pratiquement pas.
De toutes façons, le gonflement étant proportionnel à l'épaisseur, ça n'ira pas chercher bien loin.
Mais je fais quand même tout pour être précis; désolé, c'est une pathologie incurable contractée lors de ma formation d'ajusteur-mécanicien dans les années 70.
10 x 10, ça n'est pas compatible en longueur avec le standard à 325mm, lequel n'est certes pas impératif mais je ne vois pas l'intérêt de ne pas s'y conformer.
En hauteur, pas de problème avec des barrettes de 9.7mm ou 9.5 si tu préfères...
Plus ça va et moins je les fais épaisses les barrettes : 7.7mm, section rectangulaire. Et ça pourrait encore faire moins sans inconvénient avec un bois un peu rigide.

Jarode
Messages : 60

Re: Aménagement et conduite minimaliste d'un petit rucher ?

Message#51 » mer. oct. 21, 2020 4:42 am

jln a écrit :Plus ça va et moins je les fais épaisses les barrettes : 7.7mm, section rectangulaire. Et ça pourrait encore faire moins sans inconvénient avec un bois un peu rigide.

C'est pas standard :mrgreen:



1. Pour les miels qui cristallisent, j'ai balayé ça d'un revers de main sur le ton de l'humour mais plus sérieusement :
Si c'est du miel de printemps, il sera placer assez bas dans la ruche ce qui correspond assez bien aux réserves d'hiver qu'on ne récolte pas, donc aucun problème ?

Est-ce que ce raisonnement est pertinent (lorsqu'on agrandit par le haut) ?

2. J'ai lu plusieurs fois que beaucoup d'apiculteurs, notamment dans le Sud, entrebâillaient les éléments avec des petites cales pour créer des entrée secondaires.
Les ruches ne sont-elles pas inondées quand un grosse rincée pointe le bout de son nez ?

3. Que se passe t-il si au printemps j'ajoute 4 éléments (ou plus) en bas de la pile ? (on peut également imaginer ajouter en même temps un élément supplémentaire par le dessus s'il ne fait pas trop froid)
Est-ce que cette seule opération m'évitera d'avoir à agrandir la ruche par la suite ? Y a t-il des inconvénient à procéder ainsi (récoltes, traitements...) ? Comme le miel récolté sera dans les cires ayant contenu du couvain, ne risque t-il pas d'y avoir un léger problème de saveur ?

4. Que se passe t-il si cette fois ci j'ajoute 3 éléments par le dessus en intercalant entre chaque élément une feuille de papier (pour garder la chaleur) ? Est-ce que les abeilles vont détruire toutes les feuilles tout de suite ou vont-elles les détruire que quand elles manqueront de place et auront besoin de s'étendre en hauteur ?
Après renseignement, la technique du papier journal est une technique très connue mais certains disent que c'est de la connerie et qu’aussitôt posée, aussitôt la feuille sera déchiqueté et débarrassée.

5. En ce qui concerne le timing d'agrandissement et le nombre d'élément à ajouter, j'avoue que malgré toutes mes lectures je reste dans un grand flous. Les sources semblent se contredire ou au mieux ne pas aller dans le même sens.
Daniel 59 indique ici qu'il ajoute 2 éléments par le dessus dès MARS : viewtopic.php?t=4559#p51690
Ici il indique faire exactement la même opération mais seulement à la floraison de l'Aubépine, donc en MAI : http://ruchewarre.net/viewtopic.php?f=4 ... ent#p28717

Dans cette page on apprend qu'au printemps la reine cherche la chaleur, pond vers le haut, et qu'on risque l'essaimage si on agrandit pas en haut : http://apiruche.over-blog.com/article-a ... 70250.html
Alors qu'ailleurs on entend qu'il est préférable de respecter le développement naturel des rayons et de la grappe vers le bas en agrandissant que par le bas pour notemment éviter le refroidissement du couvain.
Je pensais avoir tout compris et finalement je m'aperçois que je n'y comprend rien.

Marc
Messages : 1768
Localisation : Yerres (91)

Re: Aménagement et conduite minimaliste d'un petit rucher ?

Message#52 » mer. oct. 21, 2020 6:07 am

Jarode a écrit :Je pensais avoir tout compris et finalement je m'aperçois que je n'y comprend rien.

Ca m'arrive aussi, presque tout le temps même. ;)

Avatar de l’utilisateur
Polo.54
Messages : 430
Localisation : Nancy (Meurthe-et-Moselle, Lorraine)

Re: Aménagement et conduite minimaliste d'un petit rucher ?

Message#53 » mer. oct. 21, 2020 7:45 am

Bonjour Jarode,

pour répondre et cela vaut pour une partie de tes questions, il faut bien envisager le fait qu'on ne peut pas avoir une conduite standardisée applicable efficacement à toutes les ruches. Je pensais un peu comme toi au début, mais plus j'avance et plus je me rends compte que l'abeille n'a pas de comportement standardisé (hormis les grandes lignes et encore), et donc notre réaction se doit d'être individualisée. Tu auras des colonies au développement rapide et d'autres moins, fortes ou poussives, agressives ou douces, etc...et tout cela en fonction des années et de ta localité.

Donc, l'agrandissement d'une ruche à l'autre peut avoir un mois d'écart, et certaines recevront plusieurs éléments quand d'autres n'auront qu'une ou aucune hausse. Je sais, ce n'est pas une réponse qui est agréable à lire car ça fait réaliser qu'il faudra surveiller régulièrement et ça balaye pas mal de concepts théoriques. Et c'est ce qui fait qu'il est parfois difficile, avant d'avoir pratiqué et emmagasiné de l'expérience, de comprendre les différentes conduites.

L'apiculture est très très loin d'être une discipline mécanique, et je me répète, plus j'avance et moins j'ai de conduite pré-établie. Je vais aux ruches, j'observe chacune d'elles, j'ouvre celles qui le nécessitent, et en fonction de ce que je vois -> j'avise. L'inconvénient et que ça prend plus de temps, c'est vrai, et parfois j'avais prévu telle ou telle opération et je rentre chez moi sans avoir appliqué ce que je pensais en partant le matin. Mais pour moi, c'est justement la clef ! :wink:

Bonne journée,
Polo
Berger d'abeilles

Marc
Messages : 1768
Localisation : Yerres (91)

Re: Aménagement et conduite minimaliste d'un petit rucher ?

Message#54 » mer. oct. 21, 2020 8:00 am

Polo.54 a écrit :Et c'est ce qui fait qu'il est parfois difficile, avant d'avoir pratiqué et emmagasiné de l'expérience, de comprendre les différentes conduites.

En résumé l'apiculture en amateur est un art, et c'est justement ça qui est bien !

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 4453
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Aménagement et conduite minimaliste d'un petit rucher ?

Message#55 » mer. oct. 21, 2020 8:10 am

Jarode a écrit :...Je pensais avoir tout compris et finalement je m'aperçois que je n'y comprend rien...

Avoir tout compris avant même d'avoir des abeilles ?! Bigre, comment tu y vas !
Jarode a écrit :
jln a écrit :Plus ça va et moins je les fais épaisses les barrettes : 7.7mm...

C'est pas standard :mrgreen: .

Tant pis. Les barrettes moins épaisses me coûtent moins cher en bois et laissent plus de place pour le miel...

Pour le reste, sur la conduite et les agrandissements, le choix de traiter ou non le varroa règle la question si on ne veut pas risquer de manger du miel pollué.
À partir de là, si on traite c'est assez simple.
La colonie a, selon les abeilles qu'on a, besoin de deux à trois éléments pour loger son nid à couvain et sa réserve de miel autour et surtout au-dessus d'elle.
Tant qu'on n'a pas ça, c'est inutile et nuisible d'agrandir par le haut.
Je sais que certains le font mais je ne te donne que mon avis sans prétendre avoir raison.
On risque de refroidir la ruche et je trouve qu'elles bâtissent moins droit en montant qu'en descendant, même avec des échelles.
Quand on en est là, souvent seulement en cours de la seconde année, on pèse sa ruche et on surveille les floraisons pour savoir si c'est le moment d'agrandir en haut.
Je ne mets pas de cale entre les éléments par crainte des intrusions.
Je suis d'ailleurs curieux de savoir si Gilles Denis qui le préconise dans son livre le fait systématiquement.

malfab
Messages : 191
Localisation : Tarn 81 canton de Salvagnac

Re: Aménagement et conduite minimaliste d'un petit rucher ?

Message#56 » mer. oct. 21, 2020 5:48 pm

Polo.54 a écrit :Bonjour Jarode,


L'apiculture est très très loin d'être une discipline mécanique, et je me répète, plus j'avance et moins j'ai de conduite pré-établie. Je vais aux ruches, j'observe chacune d'elles, j'ouvre celles qui le nécessitent, et en fonction de ce que je vois -> j'avise. L'inconvénient et que ça prend plus de temps, c'est vrai, et parfois j'avais prévu telle ou telle opération et je rentre chez moi sans avoir appliqué ce que je pensais en partant le matin. Mais pour moi, c'est justement la clef ! :wink:

Bonne journée,
Polo

+1 avec Polo

Jarode, c'est pour cela que je trouve bien pratique les arrières vitrés. Ça te permet de voir en un coup d’œil où tu en es niveau développement de la colonie (température de la vitre élevée là où tu as du couvain, élément avec miel de visu, éléments en constructions....etc) et pour un débutant, c'est de l'or!!!

Jarode
Messages : 60

Re: Aménagement et conduite minimaliste d'un petit rucher ?

Message#57 » mer. oct. 21, 2020 7:51 pm

Polo.54 a écrit :Bonjour Jarode,

pour répondre et cela vaut pour une partie de tes questions, il faut bien envisager le fait qu'on ne peut pas avoir une conduite standardisée applicable efficacement à toutes les ruches. Je pensais un peu comme toi au début, mais plus j'avance et plus je me rends compte que l'abeille n'a pas de comportement standardisé (hormis les grandes lignes et encore), et donc notre réaction se doit d'être individualisée. Tu auras des colonies au développement rapide et d'autres moins, fortes ou poussives, agressives ou douces, etc...et tout cela en fonction des années et de ta localité.

Donc, l'agrandissement d'une ruche à l'autre peut avoir un mois d'écart, et certaines recevront plusieurs éléments quand d'autres n'auront qu'une ou aucune hausse. Je sais, ce n'est pas une réponse qui est agréable à lire car ça fait réaliser qu'il faudra surveiller régulièrement et ça balaye pas mal de concepts théoriques. Et c'est ce qui fait qu'il est parfois difficile, avant d'avoir pratiqué et emmagasiné de l'expérience, de comprendre les différentes conduites.

L'apiculture est très très loin d'être une discipline mécanique, et je me répète, plus j'avance et moins j'ai de conduite pré-établie. Je vais aux ruches, j'observe chacune d'elles, j'ouvre celles qui le nécessitent, et en fonction de ce que je vois -> j'avise. L'inconvénient et que ça prend plus de temps, c'est vrai, et parfois j'avais prévu telle ou telle opération et je rentre chez moi sans avoir appliqué ce que je pensais en partant le matin. Mais pour moi, c'est justement la clef ! :wink:

Bonne journée,
Polo


De ce que je comprends, tu parles d'une conduites aux petits oignons; surveiller et ajouter au bon moment les choses quand il faut, pas avant, ni après. C'est un état d'esprit et une démarche d'excellence qu'on peut avoir pour toute chose (mais pas pour toutes en même temps).
Un autre état d'esprit consiste à viser le moins de temps et d'énergie possible pour obtenir un résultat acceptable, bon, suffisant. C'est ce dernier état d'esprit que je vise. Je préfère obtenir 10kg de miel en ayant rien glandé plutôt que 15kg en ayant dépensé 4 fois plus d'énergie et de temps.
Je comprends très bien que ceux qui sont passionnés par les abeilles puissent consacrer beaucoup de temps à leurs ruches avec une conduite aux petits oignons, ce n'est pas mon cas, je n'ai pas cette passion, ou plutôt j'en ai d'autres.
Loin de moi l'idée de vouloir prendre exemple sur les pros, mais il ne me semble pas que les pros regardent chacune de leurs ruches chaque jours pour voir s'il ne faudrait pas ajouter une hausse, non ?
Si je me renseigne autant sur les abeilles c'est dans une logique d'investissement, comprendre au mieux l'abeille pour arriver au résultat que je souhaite obtenir en en faisant le moins possible. A cet égard, je pense que je me situe sur la même ligne que ch.k, en tout cas c'est ce qui ressort de ses vidéos de vulgarisations.


malfab a écrit :+1 avec Polo

Jarode, c'est pour cela que je trouve bien pratique les arrières vitrés. Ça te permet de voir en un coup d’œil où tu en es niveau développement de la colonie (température de la vitre élevée là où tu as du couvain, élément avec miel de visu, éléments en constructions....etc) et pour un débutant, c'est de l'or!!!

Cela fait déjà quelques temps que j'ai changé d'avis au sujet des vitres. Pour la conduite que je souhaite mener, les vitres me semblent indispensable, elles me feront gagner énormément de temps et d'énergie, sauf bien sur lors de la construction qui elle va être plus longue, mais c'est un investissement qui en vaudra largement la peine.

jln a écrit :
Jarode a écrit :...Je pensais avoir tout compris et finalement je m'aperçois que je n'y comprend rien...

Avoir tout compris avant même d'avoir des abeilles ?! Bigre, comment tu y vas !


Oui, je pensais avoir compris l'essentiel de l'aspect théorique de l'agrandissement.
Les vidéos de ch.k se résument à : A la floraison de l'aubépine, on inverse, puis après on ajoute toujours par le haut et on ne récolte qu'à l'automne. Avoue que ce n'est pas une théorie si difficile à digérer, en tout cas pas au point d'en devenir prétentieux. :lol:

Dans une vidéos je l'ai entendu dire que c'était "jouable" de gérer une ruche avec seulement 2 visites par an.
ch.k n'est certes pas parole d'évangile mais c'est pas ses vidéos que j'ai commencé, c'est pour que vous compreniez d'où je viens. C'est cette approche de l'apiculture qu'il diffuse qui m'a séduit : peu d'argent, de temps et d'énergie. Mais si tout ça n'est que de la blague, je serais parfaitement disposé à l'entendre, n'ayez peur de décevoir mes attentes et ambitions.

Marc
Messages : 1768
Localisation : Yerres (91)

Re: Aménagement et conduite minimaliste d'un petit rucher ?

Message#58 » mer. oct. 21, 2020 8:17 pm

Jarode a écrit :Dans une vidéos je l'ai entendu dire que c'était "jouable" de gérer une ruche avec seulement 2 visites par an.

Il me semble que le plus rapide et de loin le moins onéreux pour obtenir quelques Kg de miel par an c'est d'aller l'acheter à un apiculteur.

En ce qui me concerne je pense que chaque gramme de miel récolté m'est revenu à bien plus cher que de la truffe la plus authentique.

Jarode
Messages : 60

Re: Aménagement et conduite minimaliste d'un petit rucher ?

Message#59 » mer. oct. 21, 2020 8:35 pm

Entre le "je veux du miel le moins coûteux possible" et le "je suis passionné par les abeilles et j'y passe tout mon temps libre", tu ne crois pas qu'il peut y avoir énormément de nuances ?

Comme je crois l'avoir déjà dit plus avant dans la discussion, je ne suis pas particulièrement friand de miel, ni souhaite en faire un gagne pain. Donc ce n'est ni pour gagner de l'argent, ni moins en perdre (en achetant du miel), que je me lance dans l'apiculture.

Avatar de l’utilisateur
jlm36
Messages : 525
Localisation : 36200 LE PÊCHEREAU

Re: Aménagement et conduite minimaliste d'un petit rucher ?

Message#60 » mer. oct. 21, 2020 8:43 pm

chacun a ses raisons qui mènent à l'apiculture.
:super

Retourner vers « L'aménagement du rucher »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

cron

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.