Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Etude sur les différents nourrissements et leur impact sur l'abeille.

Avatar de l’utilisateur
rytounet
Messages : 1264
Localisation : 976 Mayotte

Etude sur les différents nourrissements et leur impact sur l'abeille.

Message#1 » sam. juin 04, 2016 8:16 am

L'alimentation artificielle des abeilles serait mauvais pour leur santé.

Étude en Espagnol sur 3 ans avec test de différents sirops dont entre autres :
- De sucre
- Sucre inverti avec acide
- Addition de différentes levures (de bière, etc.)

Étude de l'impact sur le système digestif, et la durée de vie.

A lire pour information et se faire un avis et revoir certaines pratiques ou certitudes (l'acide pour l'inversion)

Protocole de recherches, matériel et méthodes et conclusion au lien suivant :
http://api-cultura.com/la-alimentacion- ... as-abejas/
Être dans un trou perdu, maintenant c'est être au TOP

canongeball
Messages : 176
Localisation : Angers (Maine et loire)

Re: Etude sur les différents nourrissements et leur impact sur l'abeille.

Message#2 » sam. juin 04, 2016 8:37 am

intéressant ça, tiens ; dommage que ce soit en espagnol. :)
Nietzsche: "Chaque pas en avant dans le domaine de la connaissance a son origine dans le courage et la propreté à l'égard de soi même"

Avatar de l’utilisateur
rytounet
Messages : 1264
Localisation : 976 Mayotte

Re: Etude sur les différents nourrissements et leur impact sur l'abeille.

Message#3 » sam. juin 04, 2016 9:18 am

L'article doit aussi exister en anglais ou bien être en anglais a l'origine je suppose.
L'essentiel est de savoir qu'en fonction du type de nourrissement la vie de l'abeille est réduite plus ou moins et qu'avec un type de nourrissement il y a des lésions dans l'appareil digestif.

Nourritures :
Groupe témoin de contrôle : miel d'acacia
Alimentations artificielles :
    – Sirop de sucre
    – Sirop inverti a l'acide (acide tartrique ?)
    – Sirop sucre inverti enzymes
Les groupes d'abeilles testés furent alimentés avec :
– Sirops de sucres invertis et pas invertis
– Sirops de sucres et 40 gr levures de bière

Toutes les variantes furent étudiées 3 ans

Les résultats démontrent aucun impact du miel sur l'appareil digestif
L'impact et les lésions les plus graves sur l'intestin moyen de l'abeille seraient dus au sirop de sucre inverti à l'acide.
Des lésions apparaissent aussi avec l'addition de levures et de malt.

Les lésions empêchent l'assimilation des nutriments par l'organisme.
Le miel maintient positivement la durée de vie maximum de l'abeille.
L'ajout de levures ou de malt réduit la vie.
Le sirop inverti à l'acide la réduit de 15 jours, impact négatif maximum.
Être dans un trou perdu, maintenant c'est être au TOP

Avatar de l’utilisateur
xebeche
Messages : 785
Localisation : morbihan

Re: Etude sur les différents nourrissements et leur impact sur l'abeille.

Message#4 » sam. juin 04, 2016 9:44 am

L'acide tartrique est le principal acide du vin. C'est également celui qui fait mousser les cachets effervescents. Il est présent dans tous les sodas et bonbons acides. Additif alimentaire très courant.
"la seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute"

Avatar de l’utilisateur
rytounet
Messages : 1264
Localisation : 976 Mayotte

Re: Etude sur les différents nourrissements et leur impact sur l'abeille.

Message#5 » sam. juin 04, 2016 10:02 am

Article scientifique d'origine en pdf et anglais sur Apimondia




Lien direct vers le document PDF

Être dans un trou perdu, maintenant c'est être au TOP

ed.chimar
Anciens
Messages : 1806
Localisation : 61 Orne
Contact :

Re: Etude sur les différents nourrissements et leur impact sur l'abeille.

Message#6 » sam. juin 04, 2016 10:48 am

Ce n'est pas un scoop, on s'en doutait, mais entre avoir une colonie qui a des abeilles qui vont vivre 15 jours de moins et une colonie morte le choix est facile.
Le nourrissement de spéculation (printemps) est une affaire de pro. On le déconseille lors des cours de rucher école. On dit aussi que le nourrissement d'automne n'est qu'une solution de rattrapage en cas de véritable pénurie. Avec des abeilles noires, en récoltant fin juillet début aout il n'y a pratiquement jamais besoin de nourrir puisque 15 kg de réserves leurs suffisent pour passer l'hiver (4 cadres Dadant ou un élément Warré)
Archimed

Avatar de l’utilisateur
rytounet
Messages : 1264
Localisation : 976 Mayotte

Re: Etude sur les différents nourrissements et leur impact sur l'abeille.

Message#7 » sam. juin 04, 2016 11:16 am

Vu la date du document c'est certain que ce n'est pas un scoop pour les experts formateurs.

D'autre part à la lecture de l’étude la conclusion ne porte pas sur le fait de nourrir ou pas nourrir ni quand, mais sur le type de nourrissement et son impact sur la santé de l'abeille afin de faire des choix

Donc l'acide pour invertir le sucre me semble plus inutile et nuisible qu'utile alors qu'il est conseillé dans les recettes de confection de sirop, et l'utilisation de levures à déconseiller sauf urgence.

Finalement du sirop de sucre simple et pas inverti et elles font le boulot elles mêmes c'est surement plus fiable.
Être dans un trou perdu, maintenant c'est être au TOP

ed.chimar
Anciens
Messages : 1806
Localisation : 61 Orne
Contact :

Re: Etude sur les differents nourrissements et leur impact sur l'abeille.

Message#8 » sam. juin 04, 2016 11:31 am

Autrefois, pour une colonie faible on plaçait une boite de sucre en morceaux sur le couvre-cadre, on découpait un trou dans le carton de la boite que l'on mettait en face du trou du couvre-cadres et l'humidité ambiante de la ruche permettait aux abeilles de se nourrir. Souvent au printemps la boite vide de sucre avait un petit rayon bâti à l’intérieur.

rytounet a écrit :Donc l'acide pour invertir le sucre me semble plus inutile et nuisible qu'utile alors qu'il est conseillé dans les recettes de confection de sirop

Oui, les fameuses recettes au vinaigre qui sont au vinaigre de cidre pour les bio
et l'utilisation de levures à déconseiller sauf urgence.

Les levures servent à pallier les manques de pollen en début de saison, mais comme maintenant tout le monde a un congélateur, le pollen est facile à conserver. Il y avait aussi, autrefois, des recettes au blanc d’œuf, à la farine de soja. C’était utilisé pour booster les colonies... avec les risques que ça comporte
Finalement du sirop de sucre simple et pas inverti et elles font le boulot elles même c'est surement plus fiable.
Le sucre blanc est meilleur que le sucre roux ou complet (pas de résidus)
Archimed

L'abbé
Messages : 287

Re: Etude sur les différents nourrissements et leur impact sur l'abeille.

Message#9 » sam. juin 04, 2016 11:42 am

Bonjour,
Les différents nourrissement (hormis le miel) ont des impacts sur l'appareil digestif et la durée de vie des zazas... :roll:

Puisque c'est prouvé, j'ai une question qui me vient de suite à l'esprit... et varroa ? Des abeilles affaiblies ne seraient-elles pas plus fragiles aux parasites ?

Avatar de l’utilisateur
rytounet
Messages : 1264
Localisation : 976 Mayotte

Re: Etude sur les différents nourrissements et leur impact sur l'abeille.

Message#10 » sam. juin 04, 2016 12:13 pm

Je pense qu'il est aussi connu que l'affaiblissement n'aide pas la résistance aux maladies et aux parasites.
Quid de la durée de vie de la Reine dans ces mêmes tests ?
Être dans un trou perdu, maintenant c'est être au TOP

Avatar de l’utilisateur
rytounet
Messages : 1264
Localisation : 976 Mayotte

Re: Etude sur les différents nourrissements et leur impact sur l'abeille.

Message#11 » sam. juin 04, 2016 1:17 pm

Analyse du risque posé en santé animale par la présence de l’hydroxyméthylfurfural dans les sirops de nourrissement des abeilles domestiques
http://www.facmv.ulg.ac.be/amv/articles ... 5_2_01.pdf
Être dans un trou perdu, maintenant c'est être au TOP

canongeball
Messages : 176
Localisation : Angers (Maine et loire)

Re: Etude sur les différents nourrissements et leur impact sur l'abeille.

Message#12 » sam. juin 04, 2016 2:47 pm

bon moi je suis ni pour ni contre le nourrissement et là où l'étude est intéressante c'est qu'elle pose la question de l'intérêt de nourrir, de quelle manière et de son impact sur la santé des abeilles.
pour ma part depuis que j'ai commencé l'apiculture (c'est-à-dire hier par rapport a certains :D ) je nourris très très peu parce que d'une c'est chiant à faire et pas pratique je trouve, et de deux je ne sais pas vraiment quoi leur mettre tellement il y a de recettes alors je me contente de miel les rares fois ou je le fais.

encore une fois la question au bout c'est produire ou pas, beaucoup ou pas ? parce que vu l'année de "crotte" qu'on a actuellement les apiculteurs ne vont pas faire beaucoup de miel chez nous mais moi je trouve que c'est bien ainsi car c'est l'année qui décide et les éléments naturels ; d'autres pensent que malgré l'année et la météo ils veulent faire beaucoup donc ils nourrissent.

comme dit ed.chimar si on ne prélève pas de trop je ne vois pas pourquoi les abeilles n'auraient pas assez pour survivre.
mais ce n'est qu'un avis bien sur.
Nietzsche: "Chaque pas en avant dans le domaine de la connaissance a son origine dans le courage et la propreté à l'égard de soi même"

julirosien
Anciens
Messages : 2258
Localisation : cévennes gardoises

Re: Etude sur les différents nourrissements et leur impact sur l'abeille.

Message#13 » sam. juin 04, 2016 3:01 pm

Salut du Sud sous les orages...
En ce moment, il n'y a que la pelouse qui pousse... :twisted:
Tout le monde sait que l'abeille se nourrit de miel ! C'est pour cela que je gardais le miel de Colza en fût pour nourrir mes essaims.
Maintenant, je nourris au sucre liquide la plupart du temps, un mélange de glucose et fructose un peu cher mais bien assimilable.
Je nourris quand c'est indispensable, pas autrement ! En ce moment, je nourris les essaims récupérés en vue de supprimer la vieille reine. Dès la naissance et le commencement de la ponte, je biberonne 15 jours... puis la colonie doit se débrouiller pour faire ses réserves d'hiver.
Si la colonie meurt, pas de regrets... ça vaut rien.
L'an dernier, j'ai assisté deux colonies de Bucks tout l'automne ; ce printemps, il n'en reste qu'une.
Continuer à pousser des colonies au sucre est une aberration... je ne veux conserver que des colonies dynamiques naturellement.
On le voit dans les essaims récupérés, certains construisent deux fois plus vite que d'autres. À sélectionner...
Daniel d'en bas

Avatar de l’utilisateur
rytounet
Messages : 1264
Localisation : 976 Mayotte

Re: Etude sur les différents nourrissements et leur impact sur l'abeille.

Message#14 » sam. juin 04, 2016 4:37 pm

Tant qu'à nourrir (si cela doit se faire) alors choisissons un sirop ou une matière qui ne soit pas nuisible.
Le sens et le but de ce post est de présenter quels nourrissements choisir.
Pas de discuter si on doit ou pas nourrir.

De plus j'ai été surpris de lire une étude qui dit que les sirops invertis avec de l'acide sont nuisibles alors que j'ai lu par ailleurs de nombreux documents qui le conseillent.




Lien direct vers le document PDF



Une autre étude



Lien direct vers le document PDF



Finalement je crois de plus en plus qu'à vouloir les aider sans vraiment étudier l'impact de l'aide on fait le contraire et que les demoiselles se débrouillent très bien seules.
Être dans un trou perdu, maintenant c'est être au TOP

Avatar de l’utilisateur
xebeche
Messages : 785
Localisation : morbihan

Re: Etude sur les différents nourrissements et leur impact sur l'abeille.

Message#15 » lun. juin 06, 2016 12:34 pm

et si le problème, c'était "tartrique" et pas "acide" ?
"la seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute"

Retourner vers « Nourrissement »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.