Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Essaim, son nourrissement

Avatar de l’utilisateur
ApiPalace
Messages : 164
Localisation : Suisse

Essaim, son nourrissement

Message#1 » sam. juin 14, 2008 11:29 am

Bonjour,
Essaim, son nourrissement

Réfléchissons ensemble.
Tout dépend...
- de son importance
- du nombre de butineuses en activité.
- si elles trouvent du miellat ou du nectar en suffisance, elles vont abandonner votre nourrissement ... de même s'il manque d'abeilles cirières...
- de la quantité de nourriture que vous lui avez déjà donnée à cet essaim
- des sources actuelles de nectar ou miellat dans votre environnement
- de la météo (ont-elles accès à ces sources de nectar ou miellat ?)

Si l'ont réfléchit bien... Tout dépend en fait de la force de l'essaim, mais aussi de la répartition des âges des abeilles le constituant. (là, il nous faut retourner dans la littérature).

Je pense que d'autres apiculteurs plus affutés pourraient nous aider à mieux développer la question de départ.
Cordialement

Avatar de l’utilisateur
rapiculteur
Anciens
Messages : 1301
Localisation : Bessay/Allier

Message#2 » dim. juin 15, 2008 5:35 pm

Bon dimanche,

J'ai été amené à débuter le nourrissement cette semaine.

Deux cibles :
- les essaims tapotés en mai et n'ayant pas encore achevé la première hausse.
- les essaims fraichement capturés (l'essaimage a repris avec de gros essaims :?: ) qu'il me parait utile d'aider à cause de Mme Dhéliat qui s'obstine.

Le premier miel récolté dès la fin du colza et cristallisé en près de trois semaines ( :?: ) au lieu des deux à trois jours communément admis, servira de candi : un trou dans la moustiquaire, un petit trou dans le sac à congélation, le coussin par dessus et hop !
Image

a+

Avatar de l’utilisateur
CyrC
Modérateur
Messages : 754
Localisation : Maine et Loire

Message#3 » lun. juin 16, 2008 8:24 am

Je serais plutôt partisan de laisser un peu de nourrissement tant qu'elles n'auront pas leur propre réserves (peut-être encore une quinzaine de jours) et ensuite laisser les butineuses assurer cette fonction d'approvisionnement. Et par contre, dans un deuxième temps, fin Aout, nourrir pour que l'essaim dispose de réserves suffisantes au passage de l'hiver.

Manumellifera
Messages : 117
Localisation : 27210 Manneville La Raoult

Re: Essaim, son nourrissement

Message#4 » lun. janv. 15, 2018 8:02 am

Bonjour à tous

A quel moment, amis apiculteurs de la moitié nord, enlevez-vous à la sortie de l'hiver le solde de candi de vos ruches ? :)

Avatar de l’utilisateur
Supradine
Admin
Messages : 1452
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Essaim, son nourrissement

Message#5 » lun. janv. 15, 2018 9:46 am

Manumellifera a écrit :À quel moment, amis apiculteurs de la moitié nord, enlevez-vous à la sortie de l'hiver le solde de candi de vos ruches ? :)

A la visite de printemps, avec la floraison des fruitiers
Un con qui marche ira toujours plus loin que deux intelligents assis.

Une abeille est faite pour manger du miel multi floral et non pas du sucre.... si on était nourri tout un hiver avec des patates, dans quel état serions nous à la fin de l'hiver ?...

https://www.facebook.com/Rucher3Ms

Manumellifera
Messages : 117
Localisation : 27210 Manneville La Raoult

Re: Essaim, son nourrissement

Message#6 » mer. janv. 17, 2018 11:11 am

Merci Supradine :super

Retourner vers « Nourrissement »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.