Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Encore des faux-bourdons

Avatar de l’utilisateur
nonoalp
Messages : 196
Localisation : Arnac la POste

Encore des faux-bourdons

Message#1 » lun. nov. 16, 2015 6:59 pm

Bonsoir,
Comme je n'ai qu'une ruche (essaim récupéré fin juillet), j'ai quelques inquiétudes... Je remarque en observant la planche de vol qu'il y a encore des allers-retours de faux-bourdons (7-8 sur 3 heures) ; je pensais qu'à cette période, ils ne seraient plus présents. Pourtant dès qu'il fait beau, il y a une bonne activité avec rentrée de pollen. Est-ce bien normal ?
A+
Apprendre à ouvrir les yeux, pas la ruche.
1 dadant - 4 warré

Avatar de l’utilisateur
jln
Messages : 2079
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Encore des faux-bourdons

Message#2 » lun. nov. 16, 2015 7:20 pm

Bonjour,
j'en ai vu aussi quelques uns la semaine dernière. Ça ne m'inquiète pas. Sur ma dernière ruche bourdonneuse, j'en voyais vraiment plus.
Une question : comment fais-tu pour un tel comptage ?

Avatar de l’utilisateur
barbichou
Modérateur
Messages : 4293
Localisation : Ronchamp - Haute-Saône (70)
Contact :

Re: Encore des faux-bourdons

Message#3 » lun. nov. 16, 2015 10:43 pm

Salut,

J'en ai observés 2 il y a quelques jours également, de beaux mâles, pas des mâles de ruche bourdonneuse, les abeilles butinaient tranquillement... C'est la première fois que j'en observe en novembre et si tardivement en saison. Il s'agit d'une colonie de noires du terroir. La météo plus qu'étrange de cette année n'y est surement pas pour rien. Il y a encore énormément de couvain... Je surveille les réserves comme l'huile sur le feu ainsi que les varroas, cette douceur relative leur est particulièrement favorable.

@+ ;)

Avatar de l’utilisateur
nonoalp
Messages : 196
Localisation : Arnac la POste

Re: Encore des faux-bourdons

Message#4 » mar. nov. 17, 2015 9:02 am

bonjour,
Une question : comment fais-tu pour un tel comptage ?

Pas de système sophistiqué ; comme il y a "encore" des frelons asiatiques et qu'ils ont tendance à rester sur la planche de vol, je voulais savoir comment se comportaient les abeilles (et leurs donner un coup de main à l'occasion). Je suis donc resté à coté de la ruche sur une chaise pendant 3 heures. Par contre les frelons s'adaptent très vite à la raquette, dès que je me lève, ils se planquent derrière ou sous la ruche.

Merci pour vos réponses.
Apprendre à ouvrir les yeux, pas la ruche.
1 dadant - 4 warré

Antoine
Messages : 74
Localisation : Calvados
Contact :

Re: Encore des faux-bourdons

Message#5 » mar. nov. 17, 2015 10:04 am

barbichou a écrit :Je surveille les réserves comme l'huile sur le feu

Bonjour Barbichou,

Tu fais comment pour surveiller les réserves régulièrement ?
J'ai pesé les ruches il y a un mois environ et elles n'ont pas tout à fait assez de réserve (essaims de l'année : 8 kg pour la meilleure, 6 kg pour la plus faible)
Du coup je vais mettre du candi début janvier, mais comme elles ont pas mal rapporté de pollen je suis curieux de connaitre l'état des réserves. Mais je ne me vois pas peser à chaque fois, mettre l'échelle, le palan, la balance, soulever, et ça pour chaque ruche c'est un peu compliqué.

Antoine
5 ruches Warré - débuts en 2015

Avatar de l’utilisateur
barbichou
Modérateur
Messages : 4293
Localisation : Ronchamp - Haute-Saône (70)
Contact :

Re: Encore des faux-bourdons

Message#6 » mar. nov. 17, 2015 12:50 pm

Salut,

Je regarde les déchets sous les ruches, j'y laisse une petite plaque en permanence que je nettoie vite fait. L'essaim tape dans les réserves et on voit très bien où il commence et comment il se déplace dans les rayons. Quand il arrive à l'autre bout, c'est qu'il n'y a plus de réserves. Il faut placer ton candi bien avant sinon c'est déjà trop tard. Cela te donne une idée aussi des chutes naturelles de varroas, de la ponte, du couvain. Cela ne nécessite ni ouverture, ni pesée, réalisée en amont, juste de la surveillance et un plancher entièrement grillagé. Le froid arrive, cela devrait aller... il faudra se méfier des périodes de redoux maintenant.

@+ ;)

Antoine
Messages : 74
Localisation : Calvados
Contact :

Re: Encore des faux-bourdons

Message#7 » jeu. nov. 19, 2015 5:53 pm

Merci beaucoup, je vais essayer de me former à cette pratique d'observation.
Et je vais mettre le candi de ce pas.

Antoine
5 ruches Warré - débuts en 2015

Avatar de l’utilisateur
barbichou
Modérateur
Messages : 4293
Localisation : Ronchamp - Haute-Saône (70)
Contact :

Re: Encore des faux-bourdons

Message#8 » ven. nov. 20, 2015 11:33 am

Salut,

petites réflexions personnelles après avoir pris un peu de temps pour lire les messages des différents intervenants :

- c'est débile de nourrir en plein été, à moins de vouloir transformer ses abeilles en vaches à miel, les réserves en miel du printemps doivent suffire à passer les disettes d'été dues à la sécheresse, à la chaleur et à la canicule, la récolte d'été se fait en fonction du rythme des abeilles et de la météo qu'elles ont subie. Un amateur et un bon gardien ne devrait jamais nourrir en été.

- un amateur n'est pas à une hausse ou un pot de miel près, même si la tentation est grande... lors de la récolte de printemps, on leur laisse assez de miel pour passer l'été, lors de la récolte de fin d'été, on leur laisse assez de miel pour passer l'hiver. Donc à moins d'une ruche en difficulté à la fin de l'été et donc non récoltée, on ne nourrit pas à la fin de l'été, le principal souci, c'est de mettre ses abeilles dans les meilleures conditions sanitaires pour passer l'hiver et bien redémarrer au printemps...

- à moins d'avoir piqué toutes les réserves d'une ruche, il n'y a aucune raison de mettre du candi à cette époque de l'année, où les réserves sont constituées, si ce n'est pas le cas c'est grave ... Le candi sert à faire la jonction entre les réserves d'hiver qui viennent à manquer à une colonie et les premières rentrées de nectar.

En lisant les messages en retard, j'ai l'impression, tout format de ruche confondu, que ça nourrit à tout va, ça traite à tout va... impression bizarre pour moi qui prétends faire de l'apiculture naturelle. Le miel c'est la récompense d'une apiculture bien menée et n'est que le surplus du stock constitué par les abeilles grâce à leur instinct d'accumulation, ce n'est ni le pillage de ses propres ruches pour y mettre du sirop, ni le traitement à haute dose et systématique, sans réflexion de ses ruches.

Antoine, pourquoi mets-tu déjà du candi ? Normalement ta/tes ruches, grâce à une arrière saison et un été hyper indien, devraient être blindées de miel et de pollen ?

@+ ;)

lierre
Anciens
Messages : 755
Localisation : 10

Re: Encore des faux-bourdons

Message#9 » ven. nov. 20, 2015 1:54 pm

Salut,
Un essaim de l'année devrait normalement faire sans soucis ses réserves pour l'hiver.
Voilà ce que je fais : je l'enruche, pose un élément vide par dessous directement et lui donne rendez-vous pour le printemps suivant. Donc, en gros, je ne l'ouvre plus, j'observe le trou de vol, à travers la vitre pour me donner une idée de la force de la colonie.

S'il faut le nourrir, c'est qu'il y a un problème de ressources à mon avis.
8 et 6 kg sont suffisant chez moi pour qu'elles passent l'hiver pour un essaim de l'année qu'on a laissé évoluer sans aides. Je constate qu'un essaim s'autorégule, si on le stimule pas, la ponte de la reine va être proportionnelle à la force de la colonie et pareil pour les réserves.

Si on le stimule au sirop, c'est une autre histoire, la colonie est boostée. Elle vit au dessus de ses moyens et dépend donc du nourrisseur.
BZZZ "ouah la vache!" BZZZZ "il y en a partout !!"; mes premieres sensations en apiculture ... printemps 2008

Antoine
Messages : 74
Localisation : Calvados
Contact :

Re: Encore des faux-bourdons

Message#10 » ven. nov. 20, 2015 3:51 pm

barbichou a écrit :Antoine, pourquoi mets-tu déjà du candi ? Normalement ta/tes ruches, grâce à une arrière saison et un été hyper indien, devraient être blindées de miel et de pollen ?

Oui j'espère, mais tout simplement parce que j'apprends, j'essaie de faire au mieux. Mon idéal étant de ne pas traiter et de ne pas nourrir.
Concernant le candi, j'essaie de savoir si les ruches ont suffisamment fait de réserves. Je l'aurais mauvaise qu'une colonie soit morte de faim s'il suffit de mettre un pain de candi.
Mais comment savoir si elles ont assez ?
En gros j'ai cru comprendre qu'une colonie doit passer l'hiver avec 10 kg, qu'une jeune colonie de l'année un peu moins... 8 kg ?
Comme début octobre elles avaient plutôt entre 6 et 8 kg je me suis posé la question de nourrir.
Mon métier est de faire des étiquettes, et je fais pas mal d'étiquettes pour des apiculteurs, et en discutant avec l'un d'eux qui est en Corse, il me dit : "Il vaut mieux mettre du candi, au mieux si elles n'en ont pas besoin elles n'y touchent pas"

Bref tout ça n'est pas simple, mais si vous me dites qu'avec 6 à 8 kg début octobre, elles ont probablement plus aujourd'hui (effectivement elles ont rapporté beaucoup de pollen après) et que c'est contre-productif de nourrir alors je ne nourris pas.
Mais encore fois je débute alors j'écoute ce qu'on me dit, et un coup on me dit blanc un coup noir. C'est pas toujours facile à suivre. :mrgreen:

Antoine
5 ruches Warré - débuts en 2015

Avatar de l’utilisateur
barbichou
Modérateur
Messages : 4293
Localisation : Ronchamp - Haute-Saône (70)
Contact :

Re: Encore des faux-bourdons

Message#11 » ven. nov. 20, 2015 5:44 pm

Salut,

c'est parce qu'il y a plusieurs écoles et toutes les nuances entre les 2 extrémités...

déjà si tu as évalué les réserves, c'est bien, je te conseille de le faire plus tôt en saison, fin août, début septembre au plus tard, car si l'automne est pourri il faut agir, le nerf de la guerre ce sont les abeilles d'hiver.

Déjà fin août, au moment des dernières récoltes si tu récoltes tardivement et au moment d'une visite, tu dois avoir un dôme de miel parfaitement constitué en haut. Pour mieux voir, un coup de fumée pour disperser les bêtes et tu jettes un œil pour voir ce que tu as en épaisseur en miel operculé, en nectar et couvain

exemple en image d'une visite d'une de mes ruches de noiraudes

Image

c'est un essaim enruché ce printemps, fin aout début septembre j'ai effectué la visite de contrôle et l'évaluation des réserves.

Sur la photo, on aperçoit le début du miel operculé sur chaque rayon, ce qui m'intéresse, ce sont les rayons 4 et 5, donc un coup de fumée si les filles sont trop curieuses et je regarde jusqu'où va le miel operculé et où commence le couvain, pour l'élément du dessous, c'est principalement du couvain, on trouvera miel et pollen sur la périphérie du nid.

Ici pas de souci, les réserves sont conséquentes, pratiquement l'équivalent d'une hausse complète, ce qu'elles butineront par la suite servira à la consommation de la colonie puis sera stocké dans les alvéoles à couvain libérées.

Lors de la visite, je m'assure aussi que les rayons latéraux sont terminés et remplis, au moins avec du nectar, pas grave si ce n'est pas operculé encore.

Exemple 2, autre ruche, visite le même jour, c'est la voisine de la première...

Image

on commence à regarder à gauche, ça va c'est à peu près operculé, il reste des alvéoles ayant servi au couvain à partir du rayon 2, à l'autre bout, ce n'est pas terminé. Un peu juste en réserve mais avec les floraisons tardives elles vont pouvoir terminer. Surtout que j'en profite pour récupérer l'élément qu'on aperçoit à droite qui est un élément que je leur ai donné à bâtir pour avoir des échelles et des rayons bâtis pour l'an prochain ;) L'automne a été clément, elles ont bien bossé par la suite, cet essaim enruché également cette année a toutes les réserves nécessaires pour passer l'hiver.

J'en profite pour soulever un coup les ruches, ça me donne une idée du poids, avant de remettre toit et coussin.

Ces ruches parties de rien sont sur un peu plus de 2 éléments construits pour passer l'hiver.

Au passage, les rayons construits que je récupère, j'étais absent, je passe un peu tard, on voit que les filles ont commencé à mettre du nectar et à operculer un peu les rayons centraux, je suis donc obligé de les faire lécher avant de les remiser pour la saison prochaine.

Image

Donc en résumé, pour ces 2 ruches, une ruche bien blindée de miel, pas de souci sauf si l'hiver et le début du printemps sont bizarres. L'autre un poil juste mais je lui avais donné du travail :mrgreen: je surveillerai surtout la sortie d'hivernage et je m'inquièterai si la météo hivernale est défavorable.

Ces 2 ruches sont des ruches de réserve, avec vieilles reines (mais bonnes reines) qui me servent à constituer des essaims, bâtir des rayons, réserve à couvain, etc

@+ ;)

Avatar de l’utilisateur
barbichou
Modérateur
Messages : 4293
Localisation : Ronchamp - Haute-Saône (70)
Contact :

Re: Encore des faux-bourdons

Message#12 » ven. nov. 20, 2015 6:09 pm

Re moi,

Encore une info supplémentaire, sur barrettes, on voit que les abeilles utilisent l'espace à leur convenance.
Pour souder les rayons elles font des ponts de cire contre les parois ou entre les rayons.
Au fur et à mesure que l'on monte dans le grenier, les cires sont étirées complétement contre les parois, parfois juste un tunnel, parfois rien du tout, chaque millimètre est utilisé pour y mettre du miel. Si vous tombez sur un élément comme ça lors de la récolte, pas de souci, vous pouvez le prendre, dans 90% des cas, il y a un élément presque complet en dessous.

Exemple sur cette photo : là c'est blindé de miel et complétement operculé, ça fait une quinzaine de kilos à l'arrivée. Donc pour ceux qui ne savent pas ou qui racontent des idioties (ou les 2 en même temps :mdr ). Il est bon et même souhaitable que les rayons soient soudés au dessus des barrettes de l'élément du dessous. Jusqu'à preuve du contraire, on ne vous coupe pas la colonne vertébrale en 2 pour faciliter les visites. Les cires contiguës sont un élément de cohésion sociale et de communication de la colonie comme dans les ruches tronc ou les colonies "sauvages" ou les ruches à croisillon, etc...

- une hausse warré pleine de miel c'est solide et les rayons ne s'écroulent pas pour faire de la mélasse dans le coffre ou lors des manipulations

Image

- un rayon de miel ça ne se casse pas tout seul, même sorti de la hausse, ça se manipule sans souci, c'est valable aussi pour le couvain...

Image

@+ ;)

Antoine
Messages : 74
Localisation : Calvados
Contact :

Re: Encore des faux-bourdons

Message#13 » ven. nov. 20, 2015 6:13 pm

Ok merci Barbichou c'est super clair, comme souvent.

Début septembre, sur 4 ruches 2 avaient un dôme de miel bien rempli,

une a d'ailleurs continué à construire des rayons de cire jusqu'à fin octobre dans l'élément vide sanitaire, mais ce sont des cires vide du coup.
Image

Et 2 étaient juste sur un éléments avec du miel sur un peu plus de la moitié des cadres, donc assez faible.

L'année prochaine, avec un premier hiver réussi ou non, j'aurai un référentiel. Là ce qui est dur c'est que c'est la première fois alors je tatonne.
Je pense que les ruches ont assez, mais dans le doute, est-ce que c'est préjudiciable de donner du Candi maintenant si elles n'en ont pas besoin ?
Et au printemps prochain je verrai si elles y ont touché et ça me permettra de savoir un peu mieux comment hiverner les ruches la saison prochaine ?

Antoine


ps: magnifique tes photos, ça donne envie !!!
5 ruches Warré - débuts en 2015

Avatar de l’utilisateur
barbichou
Modérateur
Messages : 4293
Localisation : Ronchamp - Haute-Saône (70)
Contact :

Re: Encore des faux-bourdons

Message#14 » ven. nov. 20, 2015 6:38 pm

Salut,

c'est plutôt bon à mon avis :

2 ruches sur 2 éléments, pour celles-ci pas de souci... pense à remettre un élément vide sanitaire à celle qui a construit dans son élément vide sanitaire, soit maintenant tant que la colonie n'est pas en grappe serrée, soit à la reprise de ponte. Sauf coup de trafalgar, cette colonie est partie pour te faire du miel l'an prochain.

2 ruches sur un élément, avec un dôme à mi hauteur, ce n'est pas si mal, surtout que tes abeilles n'ont pas l'air trop jaunes... tu peux effectivement assurer le coup avec du candi.

Pour le candi, il y a 2 écoles, tout de suite ou plus tard. Comme je le fabrique à la demande, j'ai tendance à le mettre si nécessaire, donc plutôt en hiver, je t'ai expliqué au dessus comment je suivais la progression de la grappe et la consommation des réserves.

J'ai une nette préférence pour le candi placé directement sur les barrettes, pain de candi au format warré, pas de pont thermique et la certitude que la grappe est toujours en dessous. Le tout est de ne faire ni un coin à déperdition de chaleur ou à courant d'air, ni un barrage à l'évacuation de l'humidité. La ruche respire, même en hiver.

Que les colonies ne se développent pas à la même vitesse ne doit pas trop t’inquiéter, je n'ai pas une seule ruche qui va à la même vitesse sur les 7 que je surveille en permanence et qui constitue mon échantillon représentatif.

@+ ;)

Avatar de l’utilisateur
nicaise
Messages : 433
Localisation : Landes. St Paul en Born

Re: Encore des faux-bourdons

Message#15 » sam. nov. 21, 2015 7:34 pm

Bonsoir,

Merci Antoine pour les questions pertinentes, ça permet à tous les autres qui comme moi débutent cette année d'en apprendre un peu plus tous les jours.

Et bien sur Merci à Barbichou et tous les experts de nous aider à avancer à petits pas !
Moins tu pédales plus fort et plus tu avances moins vite.

Retourner vers « Abeilles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.