Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Branchée la warré ? monitoring électronique

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1033
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Branchée la warré ? monitoring électronique

Message#1 » mar. déc. 17, 2013 5:28 pm

c'est un projet qui est discuté sur d'autre forums, de temps en temps, cette fois ci il y a des allumés (sic) qui s'y sont collés vraiment

the-great-hive-monitoring-project

pour suivre les températures

j'avais retrouvé le monitorage sonore de l'essaimage il y a quelques temps

et il y a le projet Openbeehive
qui veut construire les ruche Warré et CTBH et les équiper de senseurs

Avatar de l’utilisateur
rytounet
Messages : 1260
Localisation : 976 Mayotte

Re: Branchée la warré ? monitoring électronique

Message#2 » ven. avr. 04, 2014 8:20 am

Et une colonie surveillée par Webcam ?
Être dans un trou perdu, maintenant c'est être au TOP

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1033
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: Branchée la warré ? monitoring electronique

Message#3 » ven. sept. 16, 2016 1:44 pm

:-bravo Déterrage !

il y a un sujet passionnant sur le forum abeilles et apiculture, et ça marche !

pesée, température des ruches en temps réel toutes les heures ou 2 heures, autonome, en liaison wifi (jusque 300 metres) ou GSM avec alerte sms pour les essaims etc....
le tout avec des composants pas chers

encore un en anglais, avec de nouveaux composants

Image

un autre qui leve des fonds pour un monitoring en plus de temperatures internes et un compteur d'abeilles

Image
Modifié en dernier par DocBB le ven. sept. 16, 2016 3:05 pm, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
jln
Messages : 2139
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Branchée la warré ? monitoring electronique

Message#4 » ven. sept. 16, 2016 2:18 pm

Je me contenterais bien de la pesée à distance.
Et puis tiens, pendant qu'on y est, une petite séquence vidéo quotidienne des planches de vol...

Avatar de l’utilisateur
Supradine
Admin
Messages : 1305
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Branchée la warré ? monitoring electronique

Message#5 » ven. sept. 16, 2016 2:43 pm

Pas mal du tout... reste à mettre en œuvre :)
Un con qui marche ira toujours plus loin que deux intelligents assis.

Une abeille est faite pour manger du miel multi floral et non pas du sucre.... si on était nourri tout un hiver avec des patates, dans quel état serions nous à la fin de l'hiver ?...

https://www.facebook.com/Rucher3Ms

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1033
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: Branchée la warré ? monitoring electronique

Message#6 » ven. sept. 16, 2016 3:12 pm

Supradine a écrit :Pas mal du tout... reste à mettre en œuvre :)

sur le forum Abeille la discussion est très longue mais tout est expliqué, le principal initiateur surveille 15 ruches en autonomie avec wifi
et une autre avec GSM ça a l'air vraiment bien, on peut voir une sortie d'essaim, et aller voir... savoir de quelle ruche il sort, agir.
sans doute finalement on pourra savoir quand mettre les hausses, nourrir, ou arrêter de nourrir ça peut affiner grandement la conduite, et puis, comme à vélo avec l'ordinateur, permettre de voir autre chose et d'anticiper

Avatar de l’utilisateur
BEEBEC
Messages : 67
Localisation : Vercors (38) alt: 1100m

Re: Branchée la warré ? monitoring electronique

Message#7 » sam. sept. 17, 2016 9:18 am

Grâce à des collègues qui m'ont prêté des prototypes, j'ai pu faire des essais depuis novembre 2015. La communication se fait par le système Lora, même portée qu'un GSM mais une puissance d'émission très faible, donc moins nocif pour les avettes, et autonomie plus grande des batteries.
Ces capteurs mesurent température, humidité et taux de CO2 seulement.
Mais je me suis aperçu que c'était suffisant pour savoir précisément quand ajouter une hausse. Pas besoin de systèmes de pesée qui sont par ailleurs encombrant, plus fragiles (dé-calibration) et surtout extérieurs donc soumis aux intempéries et tentants pour les voleurs.
Leur prix dissuasif, dû principalement au châssis métallique, limite l'installation à quelques ruches.
Les petits capteurs Tº/humidité, moins chers, sont eux à l'intérieur de la ruche, protégés et invisibles.
Cet hiver ils m'ont également été utiles pour détecter le déplacement de la grappe dans la ruche et détecter un essaim qui pourrait être en difficulté après avoir consommé ses réserves.
Mais bon, on manque encore de recul et la mesure de CO2 doit être modifiée.

Avatar de l’utilisateur
barbichou
Modérateur
Messages : 4365
Localisation : Ronchamp - Haute-Saône (70)
Contact :

Re: Branchée la warré ? monitoring electronique

Message#8 » sam. sept. 17, 2016 9:48 am

Salut,

Comment avec ces seules données ?

@+ ;)

Avatar de l’utilisateur
BEEBEC
Messages : 67
Localisation : Vercors (38) alt: 1100m

Re: Branchée la warré ? monitoring electronique

Message#9 » sam. sept. 17, 2016 10:57 am

Cela n'est possible que si tu agrandis en posant une hausse par le dessus (Dadant etc, ou warré agrandie par dessus comme Gilles Denis par exemple)
Deux cas :
- si tu les laisses construire : tant que la surface de rayon est insuffisante, les abeilles ne peuvent y passer la nuit et on voit nettement toutes les valeurs redescendre. Au fur et à mesure de la construction et du remplissage par du miel, l'amplitude des variations jour/nuit se réduit jusqu'à se stabiliser. Là il est temps de songer à mettre une hausse ou tout du moins d'aller jeter un œil
- si elles n'ont pas à construire c'est à peu près pareil sauf qu'au départ la différence jour/nuit est moins grande car certaines passent la nuit en haut si la ruche est très populeuse.
- dans les 2 cas, tu sais quand il y a du miel lorsque l'humidité augmente car elles ventilent pour faire évaporer l'eau. Quand ça se stabilise c'est que le miel est operculé et la hausse presque pleine (ou un trou de miellée)
- la valeur de CO2 est également très utile car proportionnelle au nombre et à l'activité des abeilles. Mais pour l'instant la plage de mesure du capteur est insuffisante

Avatar de l’utilisateur
barbichou
Modérateur
Messages : 4365
Localisation : Ronchamp - Haute-Saône (70)
Contact :

Re: Branchée la warré ? monitoring electronique

Message#10 » sam. sept. 17, 2016 11:50 am

Salut,

d'accord merci. je suppose que tu peux avoir des infos concernant le couvain, l'essaimage à partir de ces données ? Parce que électronique ou trou de vol, le tout est de savoir interpréter les infos qu'on a

@+ ;)

Avatar de l’utilisateur
BEEBEC
Messages : 67
Localisation : Vercors (38) alt: 1100m

Re: Branchée la warré ? monitoring electronique

Message#11 » sam. sept. 17, 2016 2:03 pm

Tu as tout à fait raison. Surtout quand on utilise des données basiques comme T° et humidité, rien ne sert d'avoir des tonnes de données si on ne comprends pas comment une ruche fonctionne et à quel comportement des abeilles cela correspond. Cela prends du temps pour corréler les deux.
Pour ce qui est du couvain je n'ai pas d'idée mais pour l'essaimage je pense que cela doit correspondre à une agitation extrême des abeilles donc à une augmentation anormale du CO2 ? Mais il faudrait tester sur plusieurs essaimages réels avant de pouvoir affirmer quoi que ce soit. Qu'en penses tu?

Avatar de l’utilisateur
barbichou
Modérateur
Messages : 4365
Localisation : Ronchamp - Haute-Saône (70)
Contact :

Re: Branchée la warré ? monitoring electronique

Message#12 » sam. sept. 17, 2016 2:36 pm

Salut,

d'après la littérature scientifique, il y a une hausse de la température. Cette hausse permet aux jeunes abeilles de pouvoir voler. Je sais déjà que le spectre sonore d'une colonie qui va essaimer est caractéristique.
Par expérience, même avec de l'électronique ce n'est pas évident d'anticiper car même avec des ruchers avec quelqu'un pour surveiller sur place, j'ai des essaims qui se sauvent avant même que j'arrive, juste le temps de faire la route et si tu as plusieurs ruchers, c'est impossible d'être partout à la fois. Il vaut mieux se concentrer sur un rucher d'élevage plutôt que de courir partout quand ça essaime de tous les côtés.
Des détecteurs dans des ruches pièges disposées judicieusement à chaque rucher pour te prévenir de l'arrivée d'un essaim ça me parle plus. Dans ce cas un simple détecteur de température ça doit suffire.

@+ ;)

Avatar de l’utilisateur
BEEBEC
Messages : 67
Localisation : Vercors (38) alt: 1100m

Re: Branchée la warré ? monitoring electronique

Message#13 » sam. sept. 17, 2016 6:05 pm

Bien vu :D
Pour l'instant je compte sur les capteurs pour mieux comprendre comment fonctionnent les essaims et aussi pouvoir réagir à temps à des phénomènes qui ne nécessitent pas d'intervenir dans la minute, ajout de hausse par exemple.
Faut dire que mes ruches sont en montagne et une fois sur place faut encore se coltiner le matériel sur le dos avec une petite grimpette de quelques centaines de mètres. Faisant de la montagne depuis tout jeune je suis entraîné, mais faire des allers-retours pour rien avec des hausses etc., j'évite ;)

tautin25
Messages : 155
Localisation : Longevelle sur Doubs (25)
Contact :

Re: Branchée la warré ? monitoring electronique

Message#14 » sam. sept. 17, 2016 10:55 pm

Bonjour à tous,
je vois que ce projet intéresse beaucoup de monde. Pour ma part, je suis resté silencieux sur ce sujet car j'attends d'avoir des résultats probants avant d'exposer plus en détail.
Voici mes enregistrements depuis le 28 juillet.

Image

Sur le 1er graphe : courbe jaune = poids et courbe bleue = température extérieure sous abri (non enregistrée avant le 17 août)
Sur les 2 graphes du bas : poids mini et maxi par jour
Note :
Les écarts de poids importants sont dus à des interventions physiques sur la ruche : suppression d'un élément le 13/8 et modif toiture le 16/9
Période du 13 au 18 août : nourrissage.

Je n'ai pas d’explication pour la baisse continue de poids depuis cette période.

Ce que j'ai retenu de mes observations : la moindre intervention physique sur la ruche (ajout-retrait de lange pour comptage varroa), une inclinaison de la ruche, la pluie, etc, tout modifie le poids.

J'ai pensé ajouter une mesure de température de la ruche mais le plus difficile est de déterminer l'emplacement du capteur. Un tube de diamètre 8 mm et long de 10 cm inséré verticalement dans une barrette centrale de l'élément supérieur (couvain) et dans lequel on glisse le capteur suffirait-il ?

Claude

Avatar de l’utilisateur
BEEBEC
Messages : 67
Localisation : Vercors (38) alt: 1100m

Re: Branchée la warré ? monitoring électronique

Message#15 » dim. sept. 18, 2016 12:01 pm

Pour ma part je me suis contenté de mettre les capteurs de T°entre la moustiquaire (grille à propolis) et le coussin.
Cela donne une valeur moyenne de l'ensemble de la ruche et évite de glisser un corps étranger entre les rayons.
De plus si tu insères un capteur entre les rayons tu n'auras qu'une valeur très locale de la T° qui te donnera peu de renseignements utiles et au bout de quelque temps plus rien du tout une fois que les abeilles l'auront isolé en le propolisant, voire en construisant un rayon autour.

Pour ce qui est de tes variations de poids, je ne suis pas très surpris. Le problème c'est que ces balances utilisent des jauges de contraintes.
Pour en avoir utilisé beaucoup dans l'industrie, je sais qu'elles peuvent très vite se dé-calibrer et donner des valeurs fausses.
Les causes les plus fréquentes sont :
- des chocs trop violents (exemple : la balance tombe par terre lors d'une manipulation)
- une déformation du support ou un décollement de la jauge pour les mêmes raisons
- encore plus fréquent, une déformation du support par dilatation sous l'effet de variations thermiques (jour/nuit, été/hiver)
En bref pas vraiment adapté à notre utilisation, surtout si la balance est construite avec un châssis métallique ou alu

Retourner vers « Divers »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.