Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

choix colles

francis
Messages : 588

Re: choix colles

Message#31 » sam. mars 28, 2020 6:51 am

Pour des panneaux je fais des rainures languettes éventuellement fausse languette sans coller ou alors du mi-bois. Si vraiment tu veux coller il faut une colle tenant à l'humidité. Les colles naturelles (poisson, os, peau...) sont réversibles et ne tiendront pas longtemps dehors.
Si on a le temps et que l'on veut s'amuser on peut aussi combiner les rainures languettes avec des mortaises et des faux tenons autobloquants ou chevillés. On peux aussi faire des queues d'aronde éventuellement en profil. Bref il y a beaucoup de solutions mais qui se rapprochent plus de l'ébénisterie que de l'apiculture. Ce qui nous écarte un peu de l'esprit warré : planche de récup et trois clous...
J'ai cité plus haut la titebond 3 qui est résistante à l'extérieur et agrée (USA) pour un contact alimentaire indirect (par exemple planche à découper).

Newbee25

Re: choix colles

Message#32 » sam. mars 28, 2020 9:37 am

Les fabricants fournissent une MSDS (Material Safety data Sheet) ou fiche de données de sécurité donc pour se faire un début d'idée il faut les consulter:

Voilà la notice de sécurité de la titebond standard où on lit une toxicité de contact

A comparer avec la notice de sécurité de la titebond III ici rien

Et celle d'une colle vinylique D3 spéciale humidité plus facilement disponible chez nous

Pourquoi un début d'idée ?
et bien LE problème est que la MSDS ne donne pas toujours la composition qui permettrait de comparer et se renseigner sur les molécules :roll:
;plus le fait qu'il n'existe pas vraiment de standard international ultra contraignant pour la véracité et exhaustivité de la fiche de données de sécurité (juste sa forme) :roll:
font que les fabricants sont plus où moins libres d'écrire ce qu'ils veulent en fonction d'où ils sont et de leur puissance économique ... :roll:

le mieux serait de revenir aux colles de l'époque pré-chimie industrielle ?
pourquoi pas du brai de bouleau, c'est millénaire comme truc surement écolo et pas dangereux ?
C'est un résidu de goudron classé cancérogène :evil:
bref pas simple...

finalement les assemblages à tenons, rainures, feuillures, mi-bois etc. avec juste
clous ou agrafes c'est très bien :wink:

ou des colles modernes à la toxicité testée comme très faible, ça doit exister ?...
utilisées à bon escient c'est à dire modérément, pas au contact etc.

Anthony
Messages : 82
Localisation : Vendée

Re: choix colles

Message#33 » sam. mars 28, 2020 9:51 am

Du coup Françis (et le autres) tu mets quoi comme couvre cadres?

Exit le contre-plaqué!!!

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 4718
Localisation : St Germain du Puy (Cher)
Contact :

Re: choix colles

Message#34 » sam. mars 28, 2020 9:56 am

Newbee25 a écrit :...pourquoi pas du brai de bouleau,...

Merci pour cette recherche. Le pb n'est pas simple.
Le brai : on aurait regardé la même émission cette semaine...?
C'est déjà de la chimie, non ?

Newbee25

Re: choix colles

Message#35 » sam. mars 28, 2020 10:07 am

C'est de la chimie pré-historique :wink:

pas d'émission cette semaine pour moi, plutôt youtube en général,
je connais pour la même raison que j'aime faire du feu avec des bouts de bois etc. :lol:

francis
Messages : 588

Re: choix colles

Message#36 » sam. mars 28, 2020 10:28 am

Anthony a écrit :Du coup Françis (et le autres) tu mets quoi comme couvre cadres?

Exit le contre-plaqué!!!


Du bois : sapin ou peuplier

Anthony
Messages : 82
Localisation : Vendée

Re: choix colles

Message#37 » sam. mars 28, 2020 10:55 am

Du bois : sapin ou peuplier


Et ta planche couvre cadres ne gondole pas?

Anthony
Messages : 82
Localisation : Vendée

Re: choix colles

Message#38 » sam. mars 28, 2020 11:09 am

jln
Le brai : on aurait regardé la même émission cette semaine...?


C'était quoi cette émission?

Avatar de l’utilisateur
th1baut
Messages : 10
Localisation : Dole (39)

Re: choix colles

Message#39 » sam. mars 28, 2020 11:14 am

Anthony a écrit :Du coup Françis (et le autres) tu mets quoi comme couvre cadres?


Je teste cette année des couvre-cadres en panneau isorel avec un cadre démontable en sapin.Comme ça si l'isorel se détériore au bout de quelques années, je peux le remplacer sans tout changer.

Avatar de l’utilisateur
Happy-Culteur
Messages : 28
Localisation : Centre Val De Loire / Loiret / Montcresson
Contact :

Re: choix colles

Message#40 » lun. mars 30, 2020 8:52 am

Bonjour, il existe aussi les colles animales la colle d'os et la colle de poisson, très utilisé en ébénisterie. Par contre je ne connais pas leur résistance à l'humidité. Mias je ne pense pas qu'elles soient toxique. Sinon il y a la colle Titebond 3 qui est garantie contact alimentaire, mais au norme américaine.....

Jarode
Messages : 173

Re: choix colles

Message#41 » jeu. nov. 12, 2020 4:40 pm

Je tombe sur ce sujet car j'étais en train de faire des recherches pour savoir si oui ou non j'allais utiliser de la colle, et si oui laquelle ?
Me concernant, si j'envisage l'utilisation de colle c'est pour éviter qu'un bois insuffisamment sec ne travaille trop après assemblage malgré la présence de vis. Je ne sais pas si on peu qualifier ça de fignolage ou de superflus, mais à voir comment certaines ruches peuvent bouger ne serait-ce qu'après un ou 2 ans de mise en service, je ne serais pas de cet avis.
https://www.youtube.com/watch?v=G3ValhBkCl8&t=18m55s

Au niveau du choix de la colle il faut différencier 2 choses : la toxicité à l'application quand la colle est fraîche et la toxicité quand la colle est sèche et bien polymérisée. Le problème c'est que les fiches de sécurité ne font pas ce distinguo.
Il faut aussi porter son attention sur la résistance à l'humidité de la colle non pas pour des considération de qualité et durabilité d'assemblage mais pour des question de toxicité : mouillées certains colles peuvent relarguer des composées par lixiviation tandis que d'autres ne rendent rien du tout.
Au final on tombe vite sur les fameuses colle sus-citées : Colle PU (D4), Titebond 3 (D4 ?), et autres Colle vinylique D3.


Colle Vinylique D3/D4
@Newbee25 donne le composition d'une colle vynilique D3 qui semble assez "épicée" à cause des thiazolinone biocides qu'elle contient, certainement utilisés comme conservateur.
J'ai vu d'autres colle vinylique D3 dont la fiche de sécurité ne faisait état d'aucune mention de toxicité, exactement comme la Titebond 3.
Colle à bois Istéo Spécial Extérieur D3

3.2 Mélanges
Ce mélange ne contient pas de substances présentant un danger pour la santé ou pour
l'environnement conformément à le Règlement (CE) No. 1272/2008, aucune limite
d'exposition professionnelle ne leur sont assignées, elles ne sont pas classifiées comme
PBT/vPvB et ne figurent pas sur la liste des substances candidates.

Les colles vinylique sont réputés être des colles pour enfant (voir bébé) dans le sens ou même fraîches leur toxicité est très faible.

D3 ou D4 ?
D1 : utilisation en climat intérieur sec et tempéré. Humidité du bois inférieure ou égale à 15%.
D2 : utilisation en climat occasionnelement humide. Humidité du bois inférieure ou égale à 18%.
D3 : utilisation en climat intérieur humide en contact intermittent avec de l’eau de ruissellement ou de condensation. Utilisation en climat extérieur sous abri.
D4 : utilisation intérieure en climat humide en contact fréquent avec de l’eau de ruissellement ou de condensation. Exposition en climat extérieur avec revêtement de surface adéquat

https://blog.berner.eu/comment-choisir-sa-colle-a-bois-professionnel/

- La classification D3 convient pour un collage extérieur qui doit être protégé des intempéries. Elle peut être en contact avec de la condensation fréquente ou de l'eau pendant un temps très court. Le taux d'humidité de l’air peut être élevée pendant une longue période.
- La classification D4 convient pour un collage extérieur qui peut être exposé aux intempéries. Elle peut être en contact avec de la condensation importante, de l'eau pendant un temps plus élevé. La teneur en humidité de l’air peut être plus importante durant une période plus longue.

https://www.codeve.fr/content/18-faq-classification-d1-d2-d3-d4-pour-colle-bois-vinylique

Si on se fie au descriptif des différentes classes, alors il faut utiliser des colles de classe D4 pour les ruches.
Mais les colle vinylique de classe D4 semblent beaucoup moins bien se conserver que les mêmes de classe D3 : https://forum.copaindescopeaux.fr/viewtopic.php?f=19&t=8958&start=20#p131432


Colle PU
L'un des problème de la PU, c'est qu'elle semble ne pas se conserver longtemps (12-18 mois ?) car l'humidité de l'air la fait polymériser.

Concernant la toxicité :
La mise en œuvre des mousses polyuréthanes entraîne des risques importants : le diisocyanate de toluène est très toxique par inhalation9, réactif, irritant et très volatil ; le diisocyanate de diphénylméthane est considéré comme nocif par inhalation et susceptible de provoquer le cancer10. Ces vapeurs se dispersent dans l'atmosphère et sont peu à peu neutralisées par la vapeur d'eau de l'environnement, ce qui contribue à la pollution des couches inférieures de l'atmosphère.

Totalement polymérisés (c'est-à-dire après la stratification), les produits finis sont physiologiquement inactifs. Toutefois ils peuvent renfermer des résidus de catalyseurs et ainsi dégager des vapeurs d'isocyanates pendant quelques heures voire quelques jours.

Une fois mis en œuvre, les polyuréthanes ont une toxicité très faible par rapport à de nombreux autres matériaux utilisés pour l'isolation ou pour le rembourrage des meubles. On peut cependant citer certains risques liés aux polyuréthanes et aux additifs qu'ils peuvent contenir :

les additifs polybromodiphényléthers (PBDE) - en l'occurrence le pentaBDE pour les polyuréthanes - réputés toxiques, qui étaient incorporés à ces mousses jusqu'en 2001 pour leurs propriétés ignifuges en cas d'incendie, ne sont plus sur le marché. Parmi les PBDE, seul le décaBDE est une substance reconnue comme sûre, mais elle ne peut pas être incorporée aux mousses de polyuréthane. D'autres retardateurs de flamme bromés, évalués comme sûrs, ont été développés et sont disponibles sur le marché pour les applications polyuréthanes ;
la colle polyuréthane ingérée gonfle dans l'estomac et peut s'avérer mortelle11 ;
en cas de combustion, ils dégagent des gaz mortels (cyanure d'hydrogène, monoxyde de carbone).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Polyur%C3%A9thane#S%C3%A9curit%C3%A9_incendie_et_toxicit%C3%A9
Modifié en dernier par Jarode le jeu. nov. 12, 2020 8:49 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 4718
Localisation : St Germain du Puy (Cher)
Contact :

Re: choix colles

Message#42 » jeu. nov. 12, 2020 6:26 pm

Bonsoir Jarode,
je suis en train de modifier les feuillures de tous mes éléments, au fur et à mesure qu'ils sont disponibles.
Je les démonte, ce que je pourrais plus difficilement faire si j'avais collé, encore que je doute fort de l'efficacité dans la durée et en extérieur d'une colle pour empêcher une planche de bouger.
La meilleure solution que j'ai mise en œuvre : le cirage de l'intérieur des éléments.
Mais chacun...

Retourner vers « Construction »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.