Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Ruche horizontale...

francis
Messages : 143

Re: Ruche horizontale...

Message#106 » mar. mai 09, 2017 2:55 pm

Je n'utilise plus ces feuilles (je l'ai très peu fait), beaucoup trop de condensation. J'ai fait un cadre avec une grille à propolis.
Pour l'ordre des cadres : à partir de l'ouverture un de miel puis le couvain (dans le même ordre que dans la warré, tu finis avec le reste. Pour l'agrandissement je décale les cadres pour pouvoir agrandir le couvain. Souvent le deuxième est à décaler et à remplacer pour un nouveau, puis décalage du premier rayon sans couvain et remplacement par un nouveau. Enfin c'est comme cela que je pratique.
Je suis pas mal pris en ce moment mais j'essaierai de préciser mes observations au sujet de la question de Michel : "Mais je ne comprends toujours pas la logique qui pousse à faire un "mix" de l'horizontal et du vertical. Pour moi, c'est soit-soit mais pas les deux."

willi94
Messages : 347

Re: Ruche horizontale...

Message#107 » mar. mai 09, 2017 4:00 pm

francis a écrit :Je n'utilise plus ces feuilles (je l'ai très peu fait), beaucoup trop de condensation. J'ai fait un cadre avec une grille à propolis.
Pour l'ordre des cadres : à partir de l'ouverture un de miel puis le couvain (dans le même ordre que dans la warré, tu finis avec le reste. Pour l'agrandissement je décale les cadres pour pouvoir agrandir le couvain. Souvent le deuxième est à décaler et à remplacer pour un nouveau, puis décalage du premier rayon sans couvain et remplacement par un nouveau. Enfin c'est comme cela que je pratique.
Je suis pas mal pris en ce moment mais j'essaierai de préciser mes observations au sujet de la question de Michel : "Mais je ne comprends toujours pas la logique qui pousse à faire un "mix" de l'horizontal et du vertical. Pour moi, c'est soit-soit mais pas les deux."


Merci Francis, ca va bien m'aider...

a+

willi
Val de Marne 94

Avatar de l’utilisateur
ecoverger
Anciens
Messages : 425
Localisation : BAVENT 14860

Re: Ruche horizontale...

Message#108 » mar. mai 09, 2017 4:18 pm

T'es un peu le papa spirituel de cette file quelque part selon moi..... J'enruche demain un élément warré dans un horizontale. Pour toi, il y a ordre des cadres à respecter ?

tes feuilles de polycarbonate, tu les troues pour laisser passer la condensation?




Je partage l'avis de Francis sur la condensation, pour le moment l'aération se fait par les lignes de jonctions des plaques, mais le perçage pourrait se faire sans doute avec profit.

Willy
je te sais gré de cette "reconnaissance de paternité",cependant il faut rendre à César ce qui est à Jules, le post a été inspiré par un modèle qu'Olivier DUPREZ a mis au point et qui intéresse de plus en plus de monde pour la polyvalence de son utilisation. Je suis sûr que Michel en expérimentera bientôt les avantages......

Mon expérience n'est pas suffisante pour certifier la validité de tel ou tel aspect technique.
Certain préfèrent avoir l'entrée par le pignon (bâtisses chaudes),dans mon cas il s'agit de deux entrées en façade qui permettent de travailler avec le toit ouvert en face de soi, de diminuer les arrivées possibles d'abeilles puisqu'elles sont contenues par le toit, et principalement, de travailler à hauteur comme sur un piano debout.....
Il me semble que l'isolation haute a une incidence majeure lorsque le toit est obturé.
La modification apportée par Tom11 (bientôt 12....) sur les coulisses m'apparait judicieuse.
Je ne comprends pas bien les souhaits de faire hiverner dans d'autres modèles .
Les warre horizontales peuvent parfaitement servir de "refuge" l'hiver en y adjoignant des isolations latérales supplémentaires ,et permettent de transvaser au printemps dans des verticales pour continuer la récolte ou l'élevage.
Bon courage et bonne chance à ceux qui se lancent dans cette construction.
http://apibionormand.xooit.fr/index.php

Tom11
Messages : 81
Localisation : St Denis 11310

Re: Ruche horizontale...

Message#109 » mar. mai 09, 2017 8:02 pm

Oui, en effet Willi. Je te confirme, pour ma part Ecoverget est le papa spirituel dont tu parles. Je remercie Michel qui m'a mis en contact au départ avec ecoverget, qui m'a transmit de riches information suplémentaire, qui m'ont bien aidé pour la réalisation.

Un grand merci public à Ecoverget pour les informations et son accueil, ainsi que Michel.

Je tacherai de partatger la vie de la colonie quand elle sera en oeuvre.

willi94
Messages : 347

Re: Ruche horizontale...

Message#110 » mar. mai 09, 2017 8:42 pm

Bonsoir Ecoverger,

Je vais essayer tes feuilles en faisant de petits trous.On verra les avantages et inconvénients...Même si je me demande si elle vont pas propoliser tout ça et du coup quid de la récupération de la propolis.

Enfin, oui comme toi, j'y vois de multiples avantages. Outre la position, c'est la possibilité de faire des nuclei au même endroit et de s'en servir en bi-ruche l'hiver pour que 2 petits essaims puissent se tenir chaud, comme dans la Dartington hive.

Merci pour tous tes partages qui semés dans les esprits des uns et des autres, contribuent à faire avancer le schmilblik comme on dit.....

Demain matin 2 enruchements dans la V2 . Tout à l'heure, elles rentraient déjà du polen dans leur mini élément warré de transit. Cool, elles ont déjà inspecté le secteur et pris leurs marques...

a+

willi
Val de Marne 94

willi94
Messages : 347

Re: Ruche horizontale...

Message#111 » mer. mai 10, 2017 3:48 pm

Bonjour tout le monde.

Enruchement ce matin des 2 essaims. Tout s’est très bien passé.

1 er ruche : les barrettes sont espacées par des baguettes pour faire un plafond étanche, comme dans une tbh. Boulette ; la barrette N1 commence pas au bord de la ruche, du coup les abeilles s’échappaient par là. Je vais corriger avec une baguette spéciale bout de ruche qui épouse le fait que la bordure de la défonceuse commence à 2 cm du bord. Satisfaction, je n’avais pas prévu d’encoches pour tenir les cadres et effectivement c’est inutile.

2em ruche : les barrettes sont espacées comme dans une warré mais encore sans les encoches. le tout est recouvert d’une grille à propolis. Tout va bien. Idem ça s’est bien passé.
Je vois un avantage immédiat ; c’est de pouvoir faire glisser les barrettes pour jouer sur l’écartement entre barrettes. Peut-être que ça peut apporter un plus l’été et l’hiver.
Je contrôlerai demain matin et j’ouvrirai la semaine prochaine car je n’ai pas vu la reine lors du transvasement de la ruche 2.

Idée : pas la peine d’entourer les vitres par des clous. La colle à bois tient super fort. Du coup, les cadres glissent encore mieux dans la longueur.

J’ai posé les coffres sur des parpaings, les pieds sont inutiles selon moi.

A+

Willi.
Val de Marne 94

francis
Messages : 143

Re: Ruche horizontale...

Message#112 » mer. mai 10, 2017 4:55 pm

Je prends le temps d'intervenir sur la question de Michel sur la verticalité et l'horizontalité.
Préambule : j'ai deux ruches depuis un an une warré et une longue format warré, donc novice. Tout ce que je dis peut être ponctué d'un point d'interrogation. Voilà mes observations mais d'abord ce qui a conduit mon choix.
Cela faisait longtemps que l'idée d'avoir des ruches me revenait régulièrement. Bio et écolo dans l'âme l'idée de traitement me repoussait. Quand j'ai vu qu'il y avait des moyens assez respectueux j'ai creusé l'idée. On découvre assez vite dans cette démarche la warré, on est séduit on franchit le pas. Puis de fil en aiguille on découvre la TBH, le côté original et éventuellement pratique séduit aussi. Si on est curieux on découvre cet espèce de mix qu'on peut appeler warré longue. L'idée d'avoir un format standard de cadre ou de barrettes est séduisant.
Il est vrai que dans un premier temps elle semble sympa est pratique, ça peut durer mais en tenant compte des réelles limites. Est-ce ce qu'en prenant le meilleur d'une 2CV et le meilleur d'une jaguar on peut faire une bonne voiture ? Ou même le meilleur d'une porsche et celui d'une ferrari. Ce que je veux dire c'est que ce format n'est peut être si bien adapté que cela à la conduite en longueur.
Alors que ma ruche est très dynamique elle peine à finir les 2, 3 derniers rayons. Il me semble que l'essaim se développe plus volontiers en hauteur qu'en longueur. D'autre part ces ruches font souvent l'équivalent de 3 corps warré et un essaim warré dynamique occupera 5, 6 ou 7 éléments. Il faudrait donc théoriquement prévoir des hausses. Ce qui diminue un des avantages de ce format. D'autre part ce qui sera à l'opposé de l'entrée se construira difficilement. Puis ces hausses seraient séparées et non dans la continuité comme le corps principal.
Quand on regarde les ruches qui optent pour la conduite en long les dimensions des rayons sont au minimum 1/3 plus grandes voir 2 fois plus : TBH, layens… Il faudrait systématiquement conduire au moins dès la reprise sur une plus grande hauteur, à défaut de pouvoir changer la largeur.
Je suis un peu pris de court mais je crois que je vais surélever mes ruches longues (3 maintenant). Au moins celle bien établie. Je garderai donc la largeur warré (30cm), mais ajouterai des hausses ou des demies ou même ferai des rayons de 40 cm en hauteur (est-ce trop ?).

willi94
Messages : 347

Re: Ruche horizontale...

Message#113 » mer. mai 10, 2017 5:50 pm

Salut Francis,

Merci pour ces retours. En ce qui concerne des rayons plus grand mais dans un corps de 80/85cm de long, il y a l'Einraumbeute Allemande avec des cadres dadants dans l'autre sens. Les anciens corrigeront si je me trompe. Tout ça pour dire que ton idée tient la route pour moi.....C'est cette ruche qui m'a poussé vers cette réflexion sur la warré longue.

https://www.rucherecole.fr/content/155- ... olden-hive

a+

willi
Val de Marne 94

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9215
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Ruche horizontale...

Message#114 » mer. mai 10, 2017 8:56 pm

Pour en revenir à la ruche de Tom11, je la trouve remarquable !
Les volets sont parfaits ! Simples à ouvrir et étanches. Bravo !
Si je devais modifier quelque chose, je remplacerai ton écrou qui tient les barres coulissantes verticales par une cheville et des trous pré-réglés aux hauteurs utiles.
Le seul bémol, pour moi, c'est le toit étanche qui ne me plaît pas trop.

Au plaisir.
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Tom11
Messages : 81
Localisation : St Denis 11310

Re: Ruche horizontale...

Message#115 » mer. mai 10, 2017 9:58 pm

Merci pour tous ses retours d'expérience, bien fructueux.
Comme je le dis dans la vidéo, l'écrou va être remplacé par des poignées plus pratique. Les chevilles, je suis septique. Ou alors il faudrait la partie guide dans les coulisses en alu plein ou bien rigide, ou autres matériaux inerte. Chevilles, même en métal, il faidrait un trou avec un minimum de jeu. Je n'en vois pas l'avantage ?

Dans mon cas. (Dans la vidéo, je ne l'avais jamais manipulé)
Par exemple: (sachant que je ne peux pas forcé et se toit est lourd) je pose mes demis hausses je ferme, sa les pousses légèrement, je desserre les écrous, le toit bascule au bon niveau (en l'aidant un peu) et je resserre et inversement. Aucun efforts et pas de chocs sur la rûche.
Ce n'est que mon constat, rien d'autre. Tout le reste c'est vos conseils de maitrise.
J'en suis tout aussi curieux de voir autrement. Mais avec les goupilles, Tu change complètement se sytème, Comment tu le vois ? (Pas sur celle là, bien entendu :wink: )
Ou juste le même système avec des trous sur les guides et une goupille à la place de l'écrou ?

Bien merci à tous pour votre attention, compliments et conseils. :super :super

Tom11
Messages : 81
Localisation : St Denis 11310

Re: Ruche horizontale...

Message#116 » mer. mai 10, 2017 10:13 pm

Willi, je te souhaite de retrouver la reine. Elles n'ont pas battus le rappel ?

Pour les pieds, c'est bien plus confortable de travailler en hauteur. Bien qu'on peut très bien la mettre (comme les tiennes) à sa hauteur avec des parpaings, en ayant pris soins de les croiser pour pas que ce ne soit bancale.

Pour le plexis en couvre cadre, il y a un modèle déposé (en dadant, si je ne dis pas de bétises). L'inventeur (du moins le déposeur de brevet, on ne sait pas) montre tous ses aventages en vidéo (youtube il le semble) et montre l'entretien. Sa a l'air vraiment pas mal. Je n'ai pas suffiasement d'expérience (voir pas du tout, juste litéraire pour l'instant) sur d'éventuel problèmes de condensation. Il y a surement des membres de ce forum, qui ont des retours d'expériences ?
Je le tenterai surement.

Merci pour les explications de conduite avec les hausses, je trouvais sa un peu ilogique pour celle au dessus du couvain. A l'agrandissement, car forcement au moins une hausse, ce retrouvera sur le couvain. Je verrai peut être l'année prochaine 8)

Tom11
Messages : 81
Localisation : St Denis 11310

Re: Ruche horizontale...

Message#117 » mer. mai 10, 2017 10:25 pm

ecoverger a écrit :
T'es un peu le papa spirituel de cette file quelque part selon moi..... J'enruche demain un élément warré dans un horizontale. Pour toi, il y a ordre des cadres à respecter ?

tes feuilles de polycarbonate, tu les troues pour laisser passer la condensation?




Je partage l'avis de Francis sur la condensation, pour le moment l'aération se fait par les lignes de jonctions des plaques, mais le perçage pourrait se faire sans doute avec profit.

Willy
je te sais gré de cette "reconnaissance de paternité",cependant il faut rendre à César ce qui est à Jules, le post a été inspiré par un modèle qu'Olivier DUPREZ a mis au point et qui intéresse de plus en plus de monde pour la polyvalence de son utilisation. Je suis sûr que Michel en expérimentera bientôt les avantages......

Mon expérience n'est pas suffisante pour certifier la validité de tel ou tel aspect technique.
Certain préfèrent avoir l'entrée par le pignon (bâtisses chaudes),dans mon cas il s'agit de deux entrées en façade qui permettent de travailler avec le toit ouvert en face de soi, de diminuer les arrivées possibles d'abeilles puisqu'elles sont contenues par le toit, et principalement, de travailler à hauteur comme sur un piano debout.....
Il me semble que l'isolation haute a une incidence majeure lorsque le toit est obturé.
La modification apportée par Tom11 (bientôt 12....) sur les coulisses m'apparait judicieuse.
Je ne comprends pas bien les souhaits de faire hiverner dans d'autres modèles .
Les warre horizontales peuvent parfaitement servir de "refuge" l'hiver en y adjoignant des isolations latérales supplémentaires ,et permettent de transvaser au printemps dans des verticales pour continuer la récolte ou l'élevage.
Bon courage et bonne chance à ceux qui se lancent dans cette construction.


Excuse moi, j'avais sauté ton post :oops:
Oui bientôt 11 et 12 :lol: .....
Tu fais bien de soulever le principal créateur de ce modèle, Olivier Duprey qui, j'espère, tombera sur mes vidéos car je l'ai remercié verbalement sur une des deux. Il a eu la gentillesse de ne pas déposer le modèle, pour nous permettre toutes reproduction. :-bravo

Il est vrai, comme le soulève aussi michel que mon toit isolé, a le défaut de ne pas être aéré. Mais étant sur coulisse, je corrigerai le tir en méttant, des cales ou autres. (Pour celle là, le prochain toit sera différent et j'espère, offrira plusieurs possibilités.)

Tom11
Messages : 81
Localisation : St Denis 11310

Re: Ruche horizontale...

Message#118 » jeu. mai 11, 2017 10:06 am

Voici le lien du couvre cadre transparent:

https://youtu.be/DQu1bJ3eges

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9215
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Ruche horizontale...

Message#119 » jeu. mai 11, 2017 2:04 pm

Bonsoir,

Tom11 a écrit :Ou juste le même système avec des trous sur les guides et une goupille à la place de l'écrou ?


C'est exactement à ça que je pensais. A mon avis, il n'y a pas plus simple et rapide à ouvrir et fermer avec ou sans gants.

Au plaisir
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Tom11
Messages : 81
Localisation : St Denis 11310

Re: Ruche horizontale...

Message#120 » jeu. mai 11, 2017 7:06 pm

Avec les poignées qu'elle aurat non plus :wink:
L'avantage de l'écrou (future poignée), on est pas limité par se que l'on veut mettre au dessus en épaisseur et les bois peuvent gonfler ou trso sécher le toit sera toujours à bonne hauteur.
Avec les trous on peut avoir des jours (vides) et pas pouvoir modifier le trou pour ne pas fragiliser les deux autres...
Mais ton idée, n'est pas mauvaise non plus.

Retourner vers « Construction »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.