Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Vide sanitaire, une bonne précaution.

cos
Messages : 78
Localisation : Liège, Belgique

Re: Vide sanitaire, une bonne précaution.

Message#16 » dim. juil. 08, 2012 11:37 am

Bonjour à tous, bonjour DocBB,

L'abbé Warré n'a fait que ça durant toute sa vie : des comparaisons entre ruches différentes...
J-M Frérès a expérimenté lui aussi...

J'ai pris des cours classiques d'apiculture (Dadant), j'ai apicolé avec un "parrain" au cours de l'été dernier, (en Dadant et Warré-Dadant), j'ai lu plusieurs ouvrages ;
Et j'ai décidé de débuter en Warré, mais pas en Warré-Dadant. C'est mon choix et je suis libre de choisir, non ?

Le forum s'appelle "LarucheWarré", il est normal que je m'y sois inscrite et qu'à travers lui je recherche des personnes qui travaillent de cette façon ? Le forum est bien fait pour s'entraider ?

Tu n'es pas obligé de me répondre, quand j'aurai un peu plus d'expérience, je répondrai sur le forum mais pas aux apiculteurs Dadant car je n'aurai aucune expérience de cette méthode.

La méthode de l'abbé est un tout : si l'on rompt un des maillons de la chaîne de la 'ventilation régulation de l'humidité' par exemple, je me dis instinctivement qu'il risque d'y avoir un problème.
Idem si on ajoute les hausses par le haut ou si on travaille sur cadres ou si on nourrit trop au sirop, candi, etc.

Il ne s'agit pas seulement de plancher plein ou vide et de vide sanitaire ou pas, pour pouvoir effectuer une comparaison de Warré avec des non-Warré.

Je n'ai pas envie de débuter en piochant un peu partout : je ferai certains compromis s'il s'avère que la situation environnementale l'exige mais là, je me réfère à une philosophie et vraiment, je veux ESSAYER.

P.S: Je ne pense pas que Michel me contredira ?
Bonne journée,
cos
La croissance est un problème, pas une solution. (Pierre Rabhi).

Manulab
Modérateur
Messages : 1567
Localisation : Orne - France

Re: Vide sanitaire, une bonne précaution.

Message#17 » dim. juil. 08, 2012 3:33 pm

Bonjour Cos.
T'inquiètes pas du formalisme expérimental de DocBB ; dans notre culture scientifique il a raison, mais comme aucun d'entre nous (amateurs un peu cinglés) n'a assez de ruches pour faire ce type d'expérimentation, et que ceux qui expérimentent pour valider quelque chose ne le font généralement que s'il y a un retour financier probable, il faut se contenter d'observations et de partages.
Donc comme tu dis, démarre avec une méthode que tu feras évoluer à ta guise d'année en année selon ta propre expérience. Comme on aime à le répéter ici, chacun fait comme il veut, et il y a suffisamment de disparitions d'abeilles un peu partout et chez tous, pour qu'on reste modeste.

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1033
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: Vide sanitaire, une bonne précaution.

Message#18 » dim. juil. 08, 2012 3:37 pm

la grosse différence c'est qu'il n'y avait pas de varroa à l'époque
et je pense que Daniel59 a fait la constatation de l'efficacité de son approche

pour l'humidité et la circulation on a de grand penseurs avec de beau schémas avec des flèches et tout,
on a beaucoup de "je pense" et de "à mon avis"
mais pas grand monde n'a mis des sondes de température et d'humidité et n'a corrélé ça à la santé et au comportement de la ruche

ça reste un boulot à faire
après chacun fait comme il veut.

lierre
Anciens
Messages : 755
Localisation : 10

Re: Vide sanitaire, une bonne précaution.

Message#19 » dim. juil. 08, 2012 9:58 pm

salut,
il n'y a pas toujours besoins de grosses expérimentations. Pour le cas présent, si on ne retrouve pas de moisissures, ni d'humidités excessives dans la ruche, c'est que l'aération est bonne. Le vide sanitaire, c'est pour moi du "tout benef" aussi. Le jour où elles décident d'investir un nouvel élément en bas, on est pas pris de court en plus (Merci Daniel ... quelques années de tâtonnements gagnées pour cela.)
Après, c'est une affaire de conviction et chaque rucher, chaque ruche a sa particularité unique ; ce qui convient en Champagne ne convient peut-être pas à Marseille... Bref, il faut du bon sens paysan plutôt que des expériences bien scientifiques pour cela.
BZZZ "ouah la vache!" BZZZZ "il y en a partout !!"; mes premieres sensations en apiculture ... printemps 2008

Avatar de l’utilisateur
Asweetybee
Messages : 607
Localisation : Pays de Vilaine
Contact :

Re: Vide sanitaire, une bonne précaution.

Message#20 » dim. juil. 08, 2012 11:13 pm

DocBB a écrit :après chacun fait comme il veut.

Je pense que le secret est là !
C'est la différence entre la théorie et la pratique... Tout le monde a la recette, après chacun fait sa "popotte" selon ses goûts, et tous les gouts sont dans la nature :)
Miser sur l'excellence est plus rentable à long terme qu'investir dans la médiocrité...

https://sites.google.com/site/abeillecool/home

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1033
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: Vide sanitaire, une bonne précaution.

Message#21 » lun. juil. 09, 2012 10:55 am

Au fait, en plus de trouvailles sur les ruches africaines du Congo des années 1920,
Phil Chandler semble aussi s'y intéresser

et il explique le tout en vidéo

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9740
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Vide sanitaire, une bonne précaution.

Message#22 » mar. juil. 10, 2012 12:56 pm

Bonjour Cos,

cos a écrit :...P.S: Je ne pense pas que Michel me contredira...

Non seulement je ne te contredis pas, mais je t'y encourage.

Dans un autre domaine, qu'appelles-tu une Warré-Dadant ? Est-ce une Warré conduite comme une Dadant, avec cadres et cire gaufrée ?

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
Sam72
Messages : 95
Localisation : Le Mans (72)

Re: Vide sanitaire, une bonne précaution.

Message#23 » mar. juil. 10, 2012 4:33 pm

Bonjour, voici mon expérience sur les planchers :

En méthode F-G, j'ai décidé cette saison d'équiper 4 ruches de planchers totalement grillagés avec tiroir :
Constat au bout de quelques semaines :
Avantages : contrôles réguliers faciles, je ne relève que 1 ou 2 varroas, mais peut être dû à la présence de 2-3 fourmis qui font le ménage ? quelqu'un a fait le même constat ?
Inconvénient : il faut nettoyer très régulièrement le tiroir sinon l'accumulation de pollen tombé et déchets de cire finissent pas moisir...

Je me suis entretenu récemment avec Mr Guillaume sur ce sujet, il ne recommande le grillage total + tiroir uniquement en ponctuel pour la décontamination et le contrôle du varroa sur courte durée. Sinon, c'est un espace que les abeilles ne peuvent pas contrôler du point de vue hygiène et intrus (les papillons des teignes peuvent venir pondre...). Je constate par ailleurs que les planchers pleins de mes autres ruches sont parfaitement propres !

Donc prochaine étape cet hiver : je construis un stock de planchers pleins.

ed.chimar
Anciens
Messages : 1871
Localisation : 61 Orne
Contact :

Re: Vide sanitaire, une bonne précaution.

Message#24 » mar. juil. 10, 2012 6:16 pm

cos a écrit :Je n'ai pas envie de débuter en piochant un peu partout : je ferai certains compromis s'il s'avère que la situation environnementale l'exige mais là, je me réfère à une philosophie et vraiment, je veux ESSAYER.

Avoir des abeilles, c'est avant tout de l'élevage et les meilleurs éleveurs sont aussi ceux qui observent le plus.
J'ai dans mon asso un "philosophe" qui a commencé à écouter après la mort de sa première colonie.
Archimed

Avatar de l’utilisateur
Daniel 59
Modérateur
Messages : 3702
Localisation : région Nord/Pas de calais

Re: Vide sanitaire, une bonne précaution.

Message#25 » ven. juil. 13, 2012 8:47 pm

Bonsoir à tous,

Je trouve depuis bien longtemps déjà que les planchers grillagés sont une nette avancée par rapport aux planchers pleins.
Au départ chez moi ils n'étaient grillagés que sur la moitié. Maintenant ils le sont sur la totalité.
Lorsque j'ai utilisé la ruche Warré, je pensais en toute bonne foi que j'avais trouvé la solution à mes problèmes...
Conduite pure et dure comme le préconisait le père Warré. 1ère erreur. cette conduite n'est plus adaptée de nos jours face aux différents problèmes rencontrés.
Je me suis rabattu sur la conduite Frérès et Guillaume qui préconisent : coussin, toile moustiquaire, toit ventilé ; seul bémol la récolte !
J'ai donc équipé mes ruches Voirnot qui sont des divisibles mais plus grandes que la Warré, de planchers grillagés, de toile moustiquaire sur les cadres, d'un coussin et d'un toit ventilé. J'avais tous les avantages de la conduite Frérès et Guillaume avec en plus une récolte plus abondante.
J'ai donc généralisé cette forme de conduite à mes Dadant qui sont maintenant elles aussi avec toit ventilé, coussin et couvre-cadres en toile moustiquaire ou à défaut toile plastique percée de petits trous, et bien sur planchers entièrement grillagés ouverts toute l'année.
Nous avons abandonné fin janvier 2012 notre dernière Warré, jugeant cette ruche trop petite pour les colonies que nous possédons.

Pour répondre à DocBB,
Si je n'ai pas écrit de livre sur l'apiculture, c'est que je trouve qu'il y en a déjà suffisamment, quant à ma façon de conduire, elle peut j'en conviens en surprendre plus d'un, mais elle est avant toute autre chose basée sur l'efficacité.
Pour moi seul le résultat compte. Quoi de plus valorisant que de sauver une ou plusieurs colonies sur le déclin en utilisant une méthode qui aux yeux de puristes n'est pas rationnelle... Comme le transvasement de colonies en plein hiver, chose pour certains impensable mais tout à fait réalisable.
Je ne dis pas qu'il faut le faire, mais lorsque les circonstances l'imposent il faut se poser la question :
Je regarde mes colonies s'éteindre doucement... Ou je réagis...
Mais là encore chacun fait comme il veut !

Cordialement,
Daniel.
Daniel d'en haut!

Avatar de l’utilisateur
jov
Messages : 44
Localisation : saint-etienne
Contact :

Re: Vide sanitaire, une bonne précaution.

Message#26 » ven. juil. 13, 2012 9:02 pm

Daniel 59 a écrit :Pour moi seul le résultat compte.

Bonsoir,
à lire les uns les autres, à apprendre des uns et des autres, il me semble qu'en effet seul le résultat compte. Mais d'autres part, toujours aussi important, visiblement plusieurs méthodes et conduites sont efficaces et personne ne détient LA vérité.

Ex : Gilles Denis, que personne ne peut pourfendre pour son inefficacité, ne préconise pas du tout de vide sanitaire et encore moins d'aération et de coussin. Ne traite quasi jamais contre le varroa. C'est quelqu'un qu'on peut rencontrer comme on veut (il est de mon coin mais je ne l'ai encore jamais sollicité ni suis allé à son stage) et qui peut prouver et démontrer factuellement.
Les gars du centre api hallucinent un peu (productif + warré = impensable à leur yeux)
Et pourtant il est en Warré, il produit, vit de ses ruches... (et sauve des colonies itou). :shock:

(chacun fait fait fait... c'qui lui plait plait plait...)
"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement vous vous apercevrez que l’argent ne se mange pas." (prov. indien)

Lucas
Messages : 890
Localisation : Haute -Savoie 74

Re: Vide sanitaire, une bonne précaution.

Message#27 » ven. juil. 13, 2012 9:11 pm

Bonsoir à tous, bonsoir Daniel59, je vais régler mon rucher en deux, une moitié plancher plein et une autre plancher grillagé ouvert, en confiance par ta forte expérience, je me jette à l'eau et je note tous sur les deux cas en warré bien sur, comme tu le dis à juste titre trop de livres tue le livre, et pour moi rien ne remplace le vécu :wink: A+L
"Plus on se hâte, moins on avance."

cos
Messages : 78
Localisation : Liège, Belgique

Re: Vide sanitaire, une bonne précaution.

Message#28 » sam. juil. 14, 2012 6:27 pm

Bonjour tout le monde,

Merci Daniel59 pour tous tes conseils. Ainsi tu utilises la manière d'apicoler de F-G mais sur des Dadant ! Mis à part les dimensions des ruches, et le fait que tu sois sur cadres la méthode est semblable.
Ça me fait chaud au cœur de savoir que tu transvases en plein hiver pour sauver si besoin la colonie qui serait vouée à une mort certaine... Il faudra que tu m'expliques...

Reste ce sacré plancher qui, finalement plein ou pas, est laissé à l'appréciation de chacun, d'après les posts.
A ce sujet, l'année prochaine, je vais faire comme Lucas et Sam72 : essayer le plein et le grillagé.
Sam72 dit :
    Inconvénient : il faut nettoyer très régulièrement le tiroir sinon l'accumulation de pollen tombé et déchets de cire finissent pas moisir.....
    Je constate par ailleurs que les planchers pleins de mes autres ruches sont parfaitement propres !
Et moi qui me retrouve avec un plancher dont le tiroir est coincé à cause de l'humidité délirante qu'il y a en Belgique depuis des semaines - il pleut tous les jours - !

Michel a écrit :
    Dans un autre domaine, qu'appelles-tu une Warré-Dadant ? Est-ce une Warré conduite comme une Dadant, avec cadres et cire gaufrée ?
Oui, c'est cela : ouverture régulière de la ruche, pas de coussin, pas de toit ventilé, pas de transvasement (varroa), cadres, cire gaufrée, pas de moustiquaire mais couvre-cadres en bois ou plastique ne laissant pas passer l'air (pas besoin de laisser passer l'air si toit pas ventilé), ajout des hausses par le haut, pas de vitres puisqu'on ouvre, miel récolté dans extracteur, traitement anti-varroa à l'intérieur des ruches peuplées.
Pour moi et pour tout simplifier, une chose est vraiment importante : si l'on parle de ruche Warré, c'est-à-dire la ruche construite par l'abbé Warré dont les plans se trouvent dans son livre : "L'apiculture pour tous", il ne sera jamais question de ruche avec toit plat non ventilé etc, etc. Son toit est un toit chalet ventilé ou un toit économique ventilé (à une seule pente), point-barre.
Chez F-G ce toit économique s'appelle 'toit simplifié'.
Et chez F-G seules les vitres ont été ajoutées + 1 cadre séparé pour le coussin.

Mon grand étonnement réside dans la confusion que font régner les fabricants et vendeurs de ruches ou certains apiculteurs (comme Gilles Denis par exemple) en présentant les toits plats tôlés (Dadant et autres), les cadres, cires, etc. comme étant de la Warré ! Certains fabricants (Bijenhof en Belgique) ont décidé que la longueur des barrettes répondraient aux cotes de Marc Gatineau ! Donc impossibles à utiliser dans une Warré de l'abbé ou de F-G !

Chaque chose à sa place, non ?
Et un nom pour chaque chose...

Jov, je n'ai pas lu le livre de Gilles Denis mais en allant sur son site je vois qu'il apicole en "Warré-Dadant" comme je les appelle.
S'il réussit si bien dans cette 'composition', c'est peut-être qu'il est doué et attentif et possède une petite pointe de magie...?
Car je connais des personnes qui avaient les mêmes ruches et n'ont pas eu cette chance cet hiver...

Mais comme dit Lierre, ce qui convient en Champagne ne convient peut-être pas à Marseille...

Lucas : et si la ventilation dans les ruches-à-toit-plat-non-ventilé se faisait malgré tout grâce au plancher ouvert ? Avec tourbillon certes, mais assèchement quand même ?
C'est peut-être ça le secret de la réussite des Warré à toit plat...
Car je doute qu'une ruche à plancher plein avec corps et toit complètement hermétiques puisse survivre..

J'ai encore une question : Quelqu'un se sert-il d'un décontaminateur ?.. (F-G). Je voudrais avoir quelques avis avant d'en acheter un au Cat-Chauny.

Et puis là j'ai une demande : connaissez-vous quelqu'un, nord-France ou Belgique, qui pourrait me construire un élévateur ? (cf celui de Zorg: http://ruche-warre.perso.sfr.fr/ )
Les soudeurs que je connais sont surbookés ou me demandent un prix exorbitant.

Merci ! J'ai beaucoup blablaté mais bon...
Bien à vous,
cos
La croissance est un problème, pas une solution. (Pierre Rabhi).

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1033
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: Vide sanitaire, une bonne précaution.

Message#29 » mer. juil. 18, 2012 3:40 am

voici ce qu'en dit Raymond Zimmer dans le chap 5 de son livre L'abeille buckfast en question(s)
épuisé ? mais disponible en version électronique ou ici
Image
Image
il l'appelle hausse de plancher ou rehausse et lui adjoint un tiroir nourisseur ou on met du sucre impalpable



par contre l'utilité des rehausses, avec ou sans tiroir, est telle qu'elles viennent souvent à manquer, le secours est alors de toute façon ,la hausse
...
- il sert de refuge aux abeilles chassées par la fumée...
- il empèche les abeilles , surtout la reine de s'engluer dans le miel... lorsque les cadres de corps sont pleins de nectar...
- il permet d'engranger le trop plein de pollen...colza...chataignier, la recolte de pollen est souvent telle qu'elle engorge le nid à couvain...
- de dépot tres provisoire de nectar lors des grandes miellées
- elle fait office de vase d'expansion, d'espace tampon
- les reines très fécondes y font de la ponte de mâles...ceux qui veulent detruire du couvain mâle our lutter contre le varroa...
/...

Dès qu'une ruche se développe mieux que prévu, il s'avère utile d'y adjoindre une rehausse. il s'agit souvent de nuclei pourvus de reines fécondées instrumentalement. Or le contrôle de ces ruches daoit se faire en mettant la précieuse reine le moins possible en danger, la rehausse atténue ce risque, comme signalé plus haut, par temps de fortes miellées.

Par contre les apiculteurs sédentaires affirment que la rehausse à tiroir est idéale pour eux: le poids est sans importance. Les difficiles périodes d'absence de miellée, typiques des ruches sédentaires, sont surmontées sans des nourissements liquides de sucre ou de miel avec les risques inhérents au pillage.

Lucas
Messages : 890
Localisation : Haute -Savoie 74

Re: Vide sanitaire, une bonne précaution.

Message#30 » jeu. juil. 19, 2012 9:09 pm

Bonsoir à tous, le livre de Raymond Zimmer, que je possède, défenseur de l'abeille Buckfast pour ruches à cadres, en warré et barrettes la buck est très difficile à tenir de plus il faut remettre du sang neuf (changement de reines régulier) sous peine de voir son rucher fondre comme neige au soleil.

@Bonsoir Cos, la ruche de Gilles Denis à toit plat ou de Marc Gatineau montre vite ces limites.
1) Une surchauffe du bloc ruche par le toit plat plaqué sur la ruche (malgré un isolant).
2) Le grillage et porte d'entrée provoquent une sur-ventilation de la grappe (air frais venant du bas). D'autre part c'est une véritable catastrophe l'hiver, beaucoup de moisissures et humidité.
3) L'air chaud monte, reste sous le capot du toit, les température énormes, le toit plat sans ventilation ne représente qu'une facilité de recherche de temps pour empilage et pose d'objets.
4) Que le toit soit en une pente inclinée, deux pentes en chalet ou plat, il est primordial d'avoir la ventilation, pour le confort de nos abeilles.
5) Un élévateur ne peut être standard, car certaines ruches sont au sol, sur rail, sur plots, et certains détails font qu'il faut tenir compte de toutes les différences. A+L
"Plus on se hâte, moins on avance."

Retourner vers « Fond et plancher »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.