Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

hiver catastrophique

Manulab
Modérateur
Messages : 1723
Localisation : Orne - France

Re: hiver catastrophique

Message#16 » sam. févr. 06, 2016 2:54 pm

Pour ce qui est du facteur passage en warré, je ne crois pas qu'il y soit pour quelque chose ; si j'ai bonne mémoire, les deux hivers précédents ont été tout à fait catastrophiques en Ariège et alentour (Estours nous parlait de 80% de pertes dans de nombreux ruchers, et donc pour la plupart en dadant).

Cependant, si tes abeilles avaient l'habitude d'être nourries-traitées en dadant, et que tu n'as pas continué ça en warré, ça fait un changement brutal auquel elles ne sont pas habituées.
D'un point de vue optimiste, je dirais que les deux qui ont survécu sont mieux adaptées à leur nouveau contexte, non ?

Avatar de l’utilisateur
Daniel 59
Modérateur
Messages : 4010
Localisation : région Nord/Pas de calais

Re: hiver catastrophique

Message#17 » sam. févr. 06, 2016 9:39 pm

Bonsoir à tous,

Je ne pense pas que ce soit le manque de nourriture puisque les cadres portaient encore pas mal de provisions. Ni le changement brutal d'habitat.
Mais bien un épuisement de l'ensemble de la colonie sans espoir de pouvoir se reconstituer.

Certaines colonies s'économisent naturellement alors que d'autres non, elles s'entêtent à vouloir sortir alors qu'il n'y a rien à butiner. C'est surtout dans leurs gênes que cela se passe.

Bon courage pour la suite.
Cordialement,
Daniel.
Daniel d'en haut!

julirosien
Anciens
Messages : 2225
Localisation : cévennes gardoises

Re: hiver catastrophique

Message#18 » sam. févr. 06, 2016 10:01 pm

Je ne voudrai pas continuer à encenser mon collègue du Nord, mais encore une fois, je fais la même analyse.
Des abeilles bien adaptées au climat de chaque région sont un gage de réussite.
Un constat simple... J'ai acheté l'an dernier deux reines de race Buckfast... et dans mon nouveau rucher d'élevage j'ai récupéré un essaim de noires locales particulièrement gentilles ce qui est rare. :mrgreen:
Je chouchoute ces trois colonies et à l'entrée de l'hiver elles faisaient le même poids !
Elles sont en Voirnot divisible sur deux corps.
Je suis allé au rucher en fin de semaine dernière et verdict : Lla noire est lourde.
Les deux Buckfast sont beaucoup plus légères donc à surveiller de près...
Les noires sont donc à multiplier et les Buck à réserver au support d'élevage.
Faire élever des reines avec des abeilles douces... le pied !
Pour le collègue Ardéchois, c'est sûrement la conjugaison néfaste de plusieurs facteurs...
Il faut persévérer.
Daniel d'en bas.
Daniel d'en bas

Avatar de l’utilisateur
jln
Anciens
Messages : 2765
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: hiver catastrophique

Message#19 » dim. févr. 07, 2016 9:00 am

Condoléances pour toi l'ami Ardéchois.
Concernant les types de ruche, c'est tout un art que celui des choix. Pardon pour ce médiocre jeu de mots.
Plus sérieusement, je compatis à ton dépit. Les bras m'en sont tombés en mars l'an dernier quand j'ai ramassé mes colonies à la petite cuiller dans mes deux tbh.
J'ai pas mal gambergé sur le type de ruche également, mais aussi sur les erreurs que j'ai pu commettre.
Et encore sur les facteurs qui nous échappent, tels les empoisonnements.
J'ai donc choisi, dans l'idée "d'assurer", de fabriquer des warré.
J'en ai peuplé quatre en mai et juin dernier : elles sont en vie et rentraient du pollen à pleines pattes hier.
Je les sens bien ces ruches-là, même si je manque de recul.

Pour tes abeilles, pardon de poser la question mais n'y aurait-il pas une manip, une intervention ou quelque chose qui les auraient fortement contrariées, bref, une erreur ?
Un nourrissage à contre-temps par exemple ou je ne sais quoi d'autre ?

Et puisque le sujet c'est "hiver catastrophique", une question pour terminer :
Que pourrais-je bien faire de ma tbh qui ne donne plus signe de vie et dans laquelle j'ai ramassé les abeilles à la pelle sur le plancher ?
Quelque chose peut-il être récupéré sans risque ? Miel, constructions, ou bien ai-je intérêt à tout détruire ? Que faire avant de la repeupler ?
Après les pertes de l'an dernier, j'avais tout passé à l'eau javellisée.
Merci.

julirosien
Anciens
Messages : 2225
Localisation : cévennes gardoises

Re: hiver catastrophique

Message#20 » dim. févr. 07, 2016 9:54 am

Bonjour du Sud !
En cas de doute le mieux à mon avis est de détruire par le feu toutes les vieilles cires.
Ne pas donner le miel s'il y en a à une autre colonie, risque de transmission de loque !
L'intérieur de la ruche est passé à la flamme d'un soudogaz, sans brûler le bois bien sur.
Une bonne odeur de cire et de propolis va monter à tes narines...
Tu pourras repeupler cette ruche au printemps.
La pratique apicole devient de plus en plus technique, il faut savoir s'adapter !
Daniel d'en bas.
Daniel d'en bas

Avatar de l’utilisateur
jln
Anciens
Messages : 2765
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: hiver catastrophique

Message#21 » dim. févr. 07, 2016 10:14 am

Merci du centre à celui d'en bas.
Le miel est peut-être comestible quand même sur mes tartines ? Au risque de tomber un peu plus en loque...
M'étonnerait pas qu'il y en ait pas mal, elles ont bossé fort toute la saison. Snif.

julirosien
Anciens
Messages : 2225
Localisation : cévennes gardoises

Re: hiver catastrophique

Message#22 » dim. févr. 07, 2016 10:28 am

Toujours désolant de perdre des colonies...
Oui le miel est consommable... Bonnes tartines!
:wink:
Daniel d'en bas

Oliv
Anciens
Messages : 1102
Localisation : Toulouse (31), Puycelsi (81)

Re: hiver catastrophique

Message#23 » dim. févr. 07, 2016 10:30 am

Yo ! Api007.

Dans min coin tarnais la situation est semblable. Fin décembre elles sortaient quérir pitance et dans mes TBH il y avait déjà/encore pas mal de couvain de tous âges.
Bien entendu rien à manger dans les coteaux tarnais à cette période pour nourrir tous ces proboscis affamés.
Afin d'éviter l'épuisement des butineuses, et même si certaines ruches avaient encore de quoi manger pour quelques mois - notamment deux belles colonies des petites abeilles bien noires - j'ai nourri tout le monde copieusement.
Les TBH au sirop, les Warré au candi, et afin qu'elles ne sortent pas pour rien j'ai laissé un seau de 10L plein de sirop au milieu du rucher.
J'ai complété avec des boulettes de substitut de pollen maison qu'elles aiment assez, le temps que les noisetiers fleurissent.

Quinze jours plus tard pas de perte.
Le candi avait été bien mangé dans les Warré et j'ai complété.
Dans les TBH le sirop avait été peu consommé.
Les boulettes avaient été bien entamées et j'en ai rajoutées.
Le niveau dans le seau avait diminué de moitié et j'ai complété.

Il faudra que j'y retourne le WE prochain pour vérifier l'état des colonies. J'espère ne pas avoir eu de casse au-cours de ces 5 semaines d'absence.

Sur mon balcon toulousain j'ai mis du sirop de miel dans un seau pour nourrir et attirer les abeilles du coin, et pour contrôler le bien-fondé de l'idée. Elles sont avides et j'en ai de plus en plus qui viennent, mais les 5L ne sont pas encore consommés.
Les noisetiers de Byzance plantés dans la rue sont en pleine floraison.
Mes boutures de saule et mes vignes débourrent et les petites viennent y chercher de la manne (gouttes sucrées qui perlent sous les feuilles ou sur les bourgeons de certaines espèces) en plus du sirop.
J'espère pouvoir piéger un essaim dans qq semaines.

De leur côté les tarnaises devraient commencer à trouver des trucs à picorer en plus du repas que je leur ai fourni.

Puisque tu ne peux empêcher les filles de sortir, peut-être devrais-tu leur éviter de s'épuiser en leur fournissant le sucre dans un seau comme j'ai fait.
Image

Avatar de l’utilisateur
Daniel 59
Modérateur
Messages : 4010
Localisation : région Nord/Pas de calais

Re: hiver catastrophique

Message#24 » dim. févr. 07, 2016 11:38 am

Bonjour à tous,

Comme le dit Daniel d'en bas dans le doute il ne faut prendre aucun risque.
La destruction par le feu des cadres avec les cires et le miel c'est ce qu'il y a de mieux pour éviter une quelconque transmission de maladie toujours possible.

Bon courage pour la suite,
Cordialement,
Daniel d'en haut.
Daniel d'en haut!

api007
Messages : 21

Re: hiver catastrophique

Message#25 » dim. févr. 07, 2016 4:14 pm

salut à tous
c'est vrais Oliv que j'ai manqué d'un peu de bon sens face à cet hiver :desole , mème si j'ai donné du candi dès le mois de décembre le mal était fait ; j'aurais du surveiller la prolifération de varroa, un seul traitement à l'acide formique en septembre (vieille habitude de mes dadant) n'était probablement pas suffisant pour cet hiver exceptionnel même sur des colonies relativement fortes
on apprend plus des erreurs que des succès dit l'adage, mais l'addition est salée et la carte bleue va chauffer, mais le moral est bon
vivement le printemps
A+

Avatar de l’utilisateur
Algerienbba
Messages : 273
Localisation : Bordj Bou Arreridj - Algérie-
Contact :

Re: hiver catastrophique

Message#26 » dim. févr. 07, 2016 7:59 pm

Oliv a écrit :Yo ! Api007.
afin qu'elles ne sortent pas pour rien j'ai laissé un seau de 10L plein de sirop au milieu du rucher.
J'ai complété avec des boulettes de substitut de pollen maison qu'elles aiment assez, le temps que les noisetiers fleurissent.

Bonne idée .. Alors, si on veut le fabriquer à partir du sucre, ça serait du 50/50 ou un sirop plus lourd, 50/100 ?
et comment faire pour éviter un risque de noyade dans un tel nourrissement collectif ? (j’espère que ça sera une bonne idée pour moi) ;)

Avatar de l’utilisateur
manuel
Modérateur
Messages : 665
Localisation : A 12 km du Bout du Monde ...
Contact :

Re: hiver catastrophique

Message#27 » dim. févr. 07, 2016 8:42 pm

Tu peux placer une grand plaque de polystyrène au fond du seau. La plaque est découpée juste un peu plus petite que le seau.
Ce qui est pratique quand tu recharges ton seau, c'est que la plaque remonte toute seule une fois que tu as fini de verser le sirop.
J'ai fait cela dans mes nourrisseurs Apidea et cela fonctionne très bien.

Manuel
Suivez mes aventures au rucher sur :
http://manuel.routin.free.fr/spip.php?rubrique1

Avatar de l’utilisateur
Loic
Messages : 554
Localisation : Sophia Antipolis - Alpes Maritimes (06)

Re: hiver catastrophique

Message#28 » dim. févr. 07, 2016 8:46 pm

Oliv a écrit : afin qu'elles ne sortent pas pour rien j'ai laissé un seau de 10 litres plein de sirop au milieu du rucher.
J'ai complété avec des boulettes de substitut de pollen maison qu'elles aiment assez, le temps que les noisetiers fleurissent.

ça ne risque pas de créer un pillage ?

Oliv
Anciens
Messages : 1102
Localisation : Toulouse (31), Puycelsi (81)

Re: hiver catastrophique

Message#29 » lun. févr. 08, 2016 9:43 am

J'ai préféré prendre ce risque, d'une part,
D'autre part j'ai construit mes ruches avec des entrées très petites justement pour éviter l'intrusion d'abeilles voisines ou de frelons.
Sur mes TBH v2.0 l'entrée fait 7x50 mm.
Image

rhinauer
Messages : 678

Re: hiver catastrophique

Message#30 » lun. févr. 08, 2016 10:58 am

Sincères condoléances pour les pertes, il faut analyser ce qui ne marche pas et certains t'ont donné des raisons.
Il n'y a aucune ruche écologique, elle peut être économique en investissement mais c'est tout.
La mienne est économique aussi, mais j'achète de la cire gaufrée en échange de la cire fondue (6 euros le kg).

Moi je ne suis pas en warré (c'est écrit en bas).
Mon format est légèrement plus grand et sur 9 cadres.
Je ne conduit alors absolument pas comme en warré.
Je ne laisse en volume à la colonie que ce qu'elle a besoin et pour les fortes, je m'arrange à descendre le couvain dans l'élément du bas ceci afin qu'elle amassent les provisions au-dessus du couvain.
Une colonie forte est au maximum sur 2 éléments de 9 cadres.
En automne sirop léger en stimulation pour avoir beaucoup de jeunes abeilles devant passer l'hiver.
ainsi, lorsque pendant l'hiver elles consomment, elles ont toujours les provisions au-dessus.

Chez nous cet hiver, aussi, les abeilles sortaient trop régulièrement pour ne rien trouver ou un petit peu de pollen de la moutarde donc des mortes devant les ruches les butineuses qui s'épuisent, mais comme elles ont eu du couvain encore tardif ou même continuellement, la relève est assurée.
A ce jour mes 10 ruches sont toutes vivantes ;
Chez nous, les anciens, on ne laisse jamais plus de place que ce qui est nécessaire. J'ai des claerr avec rehausse de plancher, mais l'hiver prochain je ne les mettrai plus, un plateau à 2 cm des cadres.
Cette année, j'ai 5 ruches en rucher et isolées (voir avatar) et 5 en extérieur mais toujours abritées de la pluie et du vent.
Quand les abeilles sont trop haut, elles ne se défendent pas assez contre le pillage, j'ai vu cela 2 fois, en réduisant le volume, les colonies repartaient de plus belle.
Mes excuses pour les warréistes sur mon approche différente, mais warré est un format extrêmement rare chez nous.

Retourner vers « Espace photo et vidéo »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.