Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

hiver catastrophique

rhinauer
Messages : 678

Re: hiver catastrophique

Message#61 » mer. mars 02, 2016 5:08 pm

La réponse, est ce que l'on savait déjà et c'était bien expliqué lors de la conférence, ce sont les conditions particulières de mise en place.
Température, volume de la ruche, fond fermé obligatoirement.
Il faut aussi savoir que c'est un traitement de printemps et qu'il est nécessaire de faire un traitement d'automne correct et pas juste une application d'acide formique.

Avatar de l’utilisateur
rytounet
Messages : 1247
Localisation : 976 Mayotte

Re: hiver catastrophique

Message#62 » mer. mars 02, 2016 5:59 pm

A l'inverse de ce que vous affirmez, fort de votre expérience et de vos convictions, je suis persuadé, fort de mon inexpérience et de mes convictions que le tout chimique et industriel des méthodes d'élevage moderne ont conduit aux situations actuelles.

Je suis aussi persuadé que de traiter à grand coup de produits chimiques quels qu'ils soient sont des solutions à court terme pour éviter une baisse trop importante des cheptels et des productions avec les catastrophes économiques et humaines qui s'en suivrait.
Traiter chimiquement correspond à des intérêts économiques différents de ceux de l'abeille.
Je suis persuadé qu'à traiter on retarde d'autant l'adaptation de l'espèce à une nouvelle contrainte.

Ce n'est qu'un avis.

Mais il clair que cet avis ne peut être suivi d'action, si c'était mon activité économique et que je sois obligé de rembourser des prêts bancaires grâce au miel gagné par mes ruches.
Être dans un trou perdu, maintenant c'est être au TOP

rhinauer
Messages : 678

Re: hiver catastrophique

Message#63 » mer. mars 02, 2016 6:21 pm

D'accord avec vous, mais les médicaments on en a besoin, je serais mort sans les antibiotiques et autres produits.

Il y a bien une abeille qui sait se débarrasser des varroas, mais celle-ci ne nettoie pas sa demeure.
L'adaptation va prendre plus de temps que l'on pourrais le supposer, moi je n'ai pas d'autre solution qui marche et ce que nous faisons a été évalué, testé et accepté comme convenable pour les abeilles.
Je ne prétend pas avoir raison, mais je suis les conseils des spécialistes qui ont testé et mis au point cette façon de faire et elle est appliquée à la majeur partie de nos apiculteurs.

Ceci en respectant les conseils d'administration :
Hors miellée, donc sans hausse, ce qui ne peut se faire en warré puisque vous laissez tout en place et vous ajoutez par le bas.
Moi en automne, je réduiz sur 2 corps, je m'arrange à descendre le couvain dans le bas, je place les lanières en contact avec le couvain, à l'endroit où se trouve toujours beaucoup d'abeilles, le miel au-dessus et ainsi le démarrage se fait en bas et le couvain monte à mesure qu'il se développe.

Ce n'est pas la chimie qui nous a ramené les varroas, mais les allemands qui ont libéré les accompagnatrices d'une ou plusieurs reines.
Dans mon jardin, il n'y a pas de chimie, tout est bio.
Les abeilles cherchent la rosée le matin et il n'est pas possible de faire autrement en saison.

warré 73

Re: hiver catastrophique

Message#64 » mer. mars 02, 2016 6:31 pm

barbichou a écrit :je suis très critique vis-à-vis de Maqs, je ne vous le conseille pas en Warré si vous tenez à vos reines. Un diffuseur FAM est plus adapté pour la Warré, ses différentes configurations et les conditions de température de traitement.

salut
as-tu un retour d'expérience ? ça m'intéresse ; en plus de http://www.ruchewarre.net/viewtopic.php?t=6196 L'ITSAP reste très discret sur "la perturbation des colonies"
merci
:suisse :savoie

Avatar de l’utilisateur
Daniel 59
Modérateur
Messages : 4012
Localisation : région Nord/Pas de calais

Re: hiver catastrophique

Message#65 » mer. mars 02, 2016 8:51 pm

Bonsoir à tous,

Je n'utilise pas le diffuseur d'acide formique.

J'en suis tout simplement resté à l'éponge en viscose sur laquelle je dépose 10 ml d'AF pour une Voirnot sur 3 éléments 15 ml pour 4 éléments (AF à 60%, jamais plus !)

Je traite entre 12 et 20°C, je renouvelle le traitement à doses identiques 12 jours après le 1er.
Pas de rupture de ponte et pas de perte de reine.

Cordialement,
Daniel.
Daniel d'en haut!

Sébastien 09
Messages : 229
Localisation : couserans

Re: hiver catastrophique

Message#66 » mer. mars 02, 2016 10:52 pm

Rytounet a écrit :
"Je suis aussi persuadé que de traiter à grand coup de produits chimiques quel qu'ils soient sont des solutions à court terme pour éviter une baisse trop importante des cheptels ".
Je suis a 100% d'accord avec ça.

Rhinauer a écrit :
"Je serais probablement mort sans les antibiotiques et autres produits."
Moi aussi comme nous tous sur ce forum je pense.
Mais dans notre cas c'est de l'auto-médication.

"Quand je pose la question aux instances chez nous (gdsa) on me dit que ceux qui ne traitent pas vont disparaître régulièrement et donc ils ne font pas la chasse à ceux qui ne traitent pas. "

Pour ma part, plus je m'intéresse aux abeilles et plus ma démarche laisse de la place à l'observation et surtout à la confiance en la spontanéité de la nature.
Je ne dis pas aux autres qu'il faut faire comme moi de façon brute de pomme sans expliquer de fond en comble le principe au sens large de ma démarche.
Et quand j'explique que je ne traite pas j’avertis tout de suite que "ce n'est pas de l'apiculture tranquille".
Que cette façon de faire peut avoir comme conséquence la plus probable l'arrêt de l'apiculture (par l'apiculteur).
Et que ce que je fais est tout à fait expérimental .
Pour autant plus le temps passe et plus je "m'extrémise" dans cette façon de faire.
Une chose cependant, on vit dans un tout, et ce tout est ce qu'il est.
C'est-à-dire que dans mon cas, je vis dans une zone qui attire de nombreux apiculteurs qui viennent et repartent, apportant et rapportant dans leurs bagages une génétique et des pathologies...
Ce qui fait qu'à mon désir de vouloir pratiquer à ma façon se heurte ce contexte.
Mais je persévère.
Une concession toutefois, je sors les rayons ayant des traces de couvain mort (au centre).
Tout est là, y a qu'à ce baisser :wink:

warré 73

Re: hiver catastrophique

Message#67 » mer. mars 02, 2016 10:54 pm

Merci Barbichou c'est très clair
j'utilise(ai) les diffuseurs aussi, et n'ai jamais eu de souci, ni perte de reine ni de désertion
Ce qui me pose problème c'est l'utilisation d'acide formique maintenant qu'il y a Maqs avec AMM
les labos nous mettent dans la m.....
allez je retourne au filage de mes cadres (plus que .....)
:suisse :savoie

warré 73

Re: hiver catastrophique

Message#68 » jeu. mars 03, 2016 9:01 am

et pour oublier l'hiver



et préparer la récolte et donner des idées : http://mielleriedesbauges.reseau-apiculture.com/

un bel outil permettant de travailler le miel dans de très bonnes conditions !
:suisse :savoie

Avatar de l’utilisateur
FG68
Messages : 673
Localisation : Alsace (proche Colmar)

Re: hiver catastrophique

Message#69 » jeu. mars 03, 2016 9:43 am

Qu'est-ce que c'est beau les Bauges, j'adore ce coin pour les balades/randonnées :-bravo
Ma présentation : viewtopic.php?f=141&t=7115 :D
Modifications de la Kenyane viewtopic.php?f=181&t=8442

Avatar de l’utilisateur
Daniel 59
Modérateur
Messages : 4012
Localisation : région Nord/Pas de calais

Re: hiver catastrophique

Message#70 » jeu. mars 03, 2016 11:16 am

Bonjour à tous,

Il est vrai que le massif des Bauges est chouette ! À chaque fois que j'y passe je trouve le moyen d'acheter du fromage à la coopérative de Lecherennes.

Cordialement,
Daniel.
Daniel d'en haut!

warré 73

Re: hiver catastrophique

Message#71 » jeu. mars 03, 2016 1:10 pm

barbichou a écrit :Pour en revenir au ppm et la diffusion d'acide, ce que j'essaie de mesurer c'est la courbe rouge de ce document, ainsi que le ppm optimal (traitement optimal sans danger pour la colonie)

Voir ICI

Notre confédération :suisse fournit toujours de bonnes informations ! Les conclusions des sites canadiens vont dans le même sens
Manifestement il vaut mieux (ou c'est moins mal) un traitement flash à l'acide formique plutôt qu'un traitement de longue durée sur une période où la température risque de fluctuer. Mon souci est de gérer au mieux mon cahier d'élevage et mon traitement ; vais-je acheter du Maqs et utiliser mon acide formique comme avant (financièrement cela ne fera pas une grosse différence), utiliser Maqs sur mes essaims ?

:suisse :savoie

NATH
Messages : 101
Localisation : Bonny sur Loire-Loiret

Re: hiver catastrophique

Message#72 » ven. mars 04, 2016 12:33 am

Bonsoir à tous, bonsoir Daniel (du Nord), j'aurais une petite question a te poser, tu dis : 10ml d'acide formique pour une Voirnot sur 3 éléments, afin de traiter une Voirnot mais non divisible, donc le corps, puis-je d’après toi faire une règle de trois, donc en l’occurrence 6,6 ml, comme s'il s'agissait d'une divisible sur deux éléments ? Merci d'avance pour ta réponse et bonne saison apicole à toutes et tous. Cordialement

Avatar de l’utilisateur
Daniel 59
Modérateur
Messages : 4012
Localisation : région Nord/Pas de calais

Re: hiver catastrophique

Message#73 » ven. mars 04, 2016 11:44 am

Bonjour NATH,

Il faut replacer le sujet dans son contexte ...

À la sortie de l'hiver je nourris un peu les colonies pour les aider à redémarrer, arrivé à la floraison de l'aubépine je transvase les colonies pour les transférer dans des caisses propres, sans le couvain (il va être utilisé ailleurs).
Je traite A.F à 60% à raison de 10 à 15 ml sur éponge viscose, le plus souvent en haut des cadres si T°entre 12 et 16°C, ou entre 16 et 20°C par le bas.
Le traitement est renouvelé 12 jours plus tard aux mêmes quantité et concentration. Ruche Voirnot sur 3 éléments 1vs + 2 élément abeilles.
Ce traitement complète le transvasement. La combinaison des deux actions élimine 95% des parasites.

Pour une Voirnot pastorale dont le corps 10 cadres représente le volume de 2 éléments 10c en 200 de haut, tu peux utiliser sans problème les mêmes quantités d'AF à la même concentration.
Si l'infestation est forte tu peux monter jusque 20 ml d'A.F et renouveler le traitement 12 jours après.

Attention toutefois aux t° extérieures. Ne pas traiter en dessous de 12°, c'est inefficace. Et pas au delà de 20° pour éviter l'évaporation brutale de toute la quantité dA.F déposée sur l'éponge ce qui risque de poser problème pour la reine.

En espérant avoir répondu à ton attente.
Cordialement,
Daniel d'en haut.
Daniel d'en haut!

Retourner vers « Espace photo et vidéo »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.