Page 1 sur 1

Mes ruches à moi

Posté : mer. janv. 20, 2016 7:15 am
par Sébastien 09
Je ne savais pas à quel sujet coller mes photos, donc j'en crée un.

Voici donc ma ruche à quatre planches (ou plutôt celle de mon fils) dans laquelle a élu domicile un essaim cette année (2015) au mois de mai.
Elle est posée sur le balcon de mon atelier.
Je l'ai donc avec moi toute la journée.
J'avais fait une ruche à chacun de mes deux garçons il y a deux ans, au plus simple, avec des chutes de volige en cèdre.
Au niveau du toit une surépaisseur en planche s'insère dans le corps de ruche, simplement clouée à la volige en châtaignier du toit proprement dit.

Image

Re: Mes ruches à moi

Posté : mer. janv. 20, 2016 5:03 pm
par Tchapomèou
simple et efficace... il y a une hausse qui va avec?

Re: Mes ruches à moi

Posté : mer. janv. 20, 2016 5:57 pm
par jln
Bonjour,
le cèdre ne serait donc pas vraiment répulsif pour les abeilles, malgré son parfum parfois fort ?
Une gardienne noire et blanche, c'est pas courant.

Re: Mes ruches à moi

Posté : mer. janv. 20, 2016 6:11 pm
par julirosien
J'ai confectionné dans le temps des corps de ruche en cèdre... Pas de problème.
L'idéal est de faire les cadres en cèdre. Les fausses-teignes n'aiment pas ça.
Ça évite les grosses attaques sur les cadres de corps ayant contenu du couvain.
Les cadres de hausse sont beaucoup moins attaqués.
Le stockage des cadres de corps en réserve a toujours été pour moi un problème...
J'utilisais des tonneaux en acier de récupération ! Mais les cadres sortaient humides...
Maintenant, je laisse tout à l'air libre, hausses et corps empilés. Avec une grille fine dessus...
Et vous, comment faites-vous ?
Daniel d'en bas...

Re: Mes ruches à moi

Posté : mer. janv. 20, 2016 10:30 pm
par Sébastien 09
Tchapomèou :"simple et efficace ...il y a une hausse qui va avec ?"

Non, juste un corps.
Elles bâtissent au plafond.
L'an dernier mon grand avait voulu mettre des barrettes à 10/12 cm du haut. Elles ont bâti sous les barrettes et ont tiré les rayons jusqu'en bas sans nourrissement... avant de s’éteindre faute de résistance au varroa en hiver.

Re: Mes ruches à moi

Posté : mer. janv. 20, 2016 10:41 pm
par Sébastien 09
Jln.

Pour le cèdre, faut dire qu'il était scié depuis deux ans donc bien ventilé quand même. Et la ruche avait été colmatée à la cire fondue donc... remplie de la bonne odeur qui va bien :super
Cette ruche a tout de même attiré deux essaims en deux ans.
Pour ce qui est de la gardienne noire et blanche, on va dire qu'elle prend la confiance en ce moment car pas d'activité au trou de vol mais faudra voir ce printemps qu'elle n'ait pas des surprises :abeille j'ai même pensé fixer la ruche pour éviter que dans la panique elle ne la fasse tomber.

Re: Mes ruches à moi

Posté : mer. janv. 20, 2016 10:41 pm
par Daniel 59
Salut Daniel du bas!

Pour le stockage de hausses je les empile sur un fond grillagé et je les traite avec une mèche soufrée placée dans une coupelle métallique tout en haut ; quand la mèche est brulée et les hausses désinfectées, je place en haut de la pile un grillage pour plancher. et je stocke tout ça dans le cabanon à ruches.

Cordialement,
Daniel d'en haut qui se gèle! (-4°c)

Re: Mes ruches à moi

Posté : mer. janv. 20, 2016 10:50 pm
par Sébastien 09
Je vais aller un peu loin dans l'idée mais en ce qui concerne les fausses teignes, on peut les considérer comme un bon désinfectant dans le sens où elles s'attaquent surtout aux cadres ayant contenu du couvain, évitant ainsi de généraliser et maintenir des germes et autres virus.
Elles rendent la ruche inhabitable quelques années, tout en fournissant de la nourriture aux oiseaux et puis le cycle peut recommencer.
Bon tout ça c'est uniquement si on laisse faire. :roll:

Justement, concernant cette ruche, l'an dernier on a prélevé tous les rayons quand on s'est aperçu qu'elles n'étaient plus là ; la ruche était vide d'abeilles, les rayons aussitôt mis dans un grand seau fermé étanche semblaient sains, en tout cas étaient propres et lourds de miel, et bien quand j'ai ouvert le seau un magma de larves gisait au fond.

Re: Mes ruches à moi

Posté : mer. janv. 20, 2016 11:10 pm
par Michel
Probablement des larves de fausse teigne. Pour éviter ce gâchis, il aurait fallu mettre ce seau au congélateur pendant une nuit.

A+

Re: Mes ruches à moi

Posté : jeu. janv. 21, 2016 9:30 am
par julirosien
Merci pour le retour de Daniel d'en haut...
C'est la méthode que j'applique maintenant...
@Michel...
Mes 2 congélateurs sont pleins... :mrgreen:
Daniel d'en bas prévoyant...

Re: Mes ruches à moi

Posté : jeu. janv. 21, 2016 7:30 pm
par Sébastien 09
Merci pour l'astuce du congélateur :super

Re: Mes ruches à moi

Posté : dim. janv. 24, 2016 8:59 pm
par Sébastien 09
Bon bé, aujourd'hui c'est récolte sans piqûres :desole

Image

En fait hier je suis allé voir ma survivante du Salat et au vu de la belle activité à la planche d'envol, je me doutais bien que la ruche sur mon balcon devait être vide.
Je n'avais pas osé l'ouvrir avant, pensant (espérant) qu'elles hibernaient.

Re: Mes ruches à moi

Posté : dim. janv. 24, 2016 11:34 pm
par panpone
En tout cas, quelle beauté, quel équilibre des formes !
On dirait une écriture dont elles-seules ont la compréhension :-bravo

Re: Mes ruches à moi

Posté : lun. janv. 25, 2016 7:11 am
par L'abbé
Bonjour, remets la ruche (vide) à sa place, il y a de fortes chances qu'un essaim s'y installe tout seul au printemps :D

Re: Mes ruches à moi

Posté : lun. janv. 25, 2016 7:40 am
par Sébastien 09
Oui vraiment jolies constructions.
Ça fait déjà deux essaims qui s'attrapent au même endroit en deux ans.
Le miel (clair) est bon.
Pour les constructions j'ai été surpris en ouvrant, on dirait l'hélianthe de Maurice Chaudière, à part qu'il n'y avait rien au plafond pour les guider :roll: , ou alors comme on avait un peu peint à la cire les coins intérieurs peut-être des traits de cire hasardeux les ont guidées.
Mais aussi j'ai déplacé cette ruche une fois peuplée depuis un mois (environ) à un mètre d'écart mais différemment orientée de 45'.
La planche d'envol était au sud au début puis au sud-est après déplacement. Peut-être cela explique en partie l'orientation étonnante des rayons... Mais rien n'est sûr.