Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Temps "d'oubli" d'ouvertures secondaires

Avatar de l’utilisateur
Loic
Messages : 554
Localisation : Sophia Antipolis - Alpes Maritimes (06)

Temps "d'oubli" d'ouvertures secondaires

Message#1 » mer. avr. 06, 2016 2:26 pm

Mes éléments n'étant pas fabriqués au millimètre, j'avais une ouverture secondaire "naturelle" entre l'élément du haut et le coussin, dûe à la non-planéité des éléments.
Les abeilles s'en servaient allègrement pour entrer / sortir, ramener le pollen etc.

J'ai rajouté un élément hier midi qui était mieux ajusté, et donc l'ouverture secondaire s'est trouvée fermée. Ce midi, les butineuses s'agglutinent à l’endroit où il y avait cette entrée secondaire, et après quelques instants redescendent pour rentrer par l'entrée principale.

Je sais que ça ne va pas durer, et qu'elles vont vite rentrer directement par l'entrée principale. Cependant je me posais la question, par simple curiosité, du temps moyen que ça leur prenait pour "oublier" cette entrée ?

Avatar de l’utilisateur
Polo.54
Messages : 297
Localisation : Nancy (Meurthe-et-Moselle, Lorraine)

Re: Temps "d'oubli" d'ouvertures secondaires

Message#2 » mer. avr. 06, 2016 2:47 pm

Bonjour, ça fait la même chose quand je bouche une ouverture secondaire à l'automne. Elles s'adaptent mis c'est vrai que ça leur prend un certain temps : ça varie de quelques jours à 2 semaines parfois...

Cordialement,
Polo
Berger d'abeilles

Avatar de l’utilisateur
Algerienbba
Messages : 273
Localisation : Bordj Bou Arreridj - Algérie-
Contact :

Re: Temps "d'oubli" d'ouvertures secondaires

Message#3 » mer. avr. 06, 2016 3:09 pm

Je remarque la même chose quand je leur offre une portière plus large, on dirait qu'elles n'utilisent que la partie habituelle. Elles ont mis plus d'une semaine chez moi pour revenir à l'entrée principale suite à une faille similaire.

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 10715
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Temps "d'oubli" d'ouvertures secondaires

Message#4 » mer. avr. 06, 2016 9:56 pm

Je pense que ça dure autant que la durée de vie des butineuses concernées soit environ 3 semaines.

Concernant la planéité des éléments, je te conseille d'avoir un gabarit pour les monter et, en plus, ce type de sangle. http://images.google.fr/imgres?imgurl=h ... MwheKB4wHg

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
nonoalp
Messages : 275
Localisation : Arnac la Poste

Re: Temps "d'oubli" d'ouvertures secondaires

Message#5 » jeu. avr. 07, 2016 9:22 pm

bonsoir,
pour mes constructions, en plus du gabarit qui permet un coté bien plat, je fignole le dessus au rabot, et je contrôle avec le gabarit pour que ce soit nickel, mais j'attends le vieillissement car je n'ai pas l'expérience du douglas.
Apprendre à ouvrir les yeux, pas la ruche.
2 dadant - 4 warré

Avatar de l’utilisateur
jln
Anciens
Messages : 2765
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Temps "d'oubli" d'ouvertures secondaires

Message#6 » ven. avr. 08, 2016 7:18 am

Bonjour,
je trouve que le Douglas bouge peu en dimensions mais la déformation en tuile n'est pas négligeable.
Avec du bois moyennement sec, je prévois deux ou trois millimètres de plus en longueur et hauteur.
Deux ans et demi après, mes ruches sont à peu près à 300 et 210.
Je l'ai déjà écrit mais j'observe une bien moindre déformation de celles de mes ruches dont j'ai enduit l'intérieur de cire très chaude, comme recommandé par Ch.k.
Depuis, je leur ai toutes appliqué ce traitement car je pense que c'est l'humidité dégagée à l'intérieur par la colonie qui accentue cette déformation naturelle.
Ça me paraît d'ailleurs logique si les fibres se dilatent plus côté intérieur.
Pour celles en cours de fabrication, je compose façades et côtés en deux ou trois planches assemblées par rainures et languettes.
Quant à la précision parfois jugée inutile, chacun fait...

Avatar de l’utilisateur
xebeche
Messages : 900
Localisation : morbihan

Re: Temps "d'oubli" d'ouvertures secondaires

Message#7 » ven. avr. 08, 2016 9:21 am

si je me souviens bien de mes lectures, les abeilles laissent derrière elles des messages chimiques. Plus un chemin est emprunté, plus il est emprunté (c'est un peu comme les réseaux sociaux) ... donc, le chemin est abandonné lorsque le message chimique qui conduit à lui est dépassé par un message plus fort.

En fonction de l'affluence, un chemin pourrait donc être oublié assez vite


... mais j'ai peut être pas tout compris :mrgreen:
"la seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute"

Avatar de l’utilisateur
Algerienbba
Messages : 273
Localisation : Bordj Bou Arreridj - Algérie-
Contact :

Re: Temps "d'oubli" d'ouvertures secondaires

Message#8 » ven. avr. 08, 2016 9:58 am

jln a écrit :je trouve que le Douglas bouge peu en dimensions mais la déformation en tuile n'est pas négligeable.
Quant à la précision parfois jugée inutile, chacun fait...

Avec du bois médiocre (celui avec lequel j'ai fait mes ruches), le bois a tendance à s'éclater, là j'ai des rainures de 5 à 10 mm sur le flanc, tous les espaces entre éléments sont maintenant bouchés au scotch (malgré que j'ai enduit l’intérieur de cire, et peint l’extérieur de peinture suédoise) . Le probleme c'est que les planches sont simplement vissées, alors qu'il fallait en plus de ça mettre de la colle de bois. :(

Avatar de l’utilisateur
Loic
Messages : 554
Localisation : Sophia Antipolis - Alpes Maritimes (06)

Re: Temps "d'oubli" d'ouvertures secondaires

Message#9 » ven. avr. 08, 2016 10:46 am

xebeche a écrit :si je me souviens bien de mes lectures, les abeilles laissent derrière elles des messages chimiques. Plus un chemin est emprunté, plus il est emprunté (c'est un peu comme les réseaux sociaux) ... donc, le chemin est abandonné lorsque le message chimique qui conduit à lui est dépassé par un message plus fort.

Ah bon ? C'est donc comme les fourmis alors. Je ne savais pas que les abeilles faisaient ce genre de marquage...

Je connaissais le principe pour les fourmis qui marquent leur passage vers une source de nourriture, et c'est comme ça qu'elles trouvent le chemin le plus court. Vu que les fourmis qui prennent le chemin le plus court font plus d'aller retour, le chemin est plus marqué que celles qui font un chemin avec un temps plus long. Et donc plus un chemin est emprunté, plus il est... emprunté et donc marqué ! :) les chemins les plus longs sont ainsi de moins en moins empruntés pour être finalement abandonnés.

Algerienbba a écrit :Avec du bois médiocre (celui avec lequel j'ai fait mes ruches), le bois a tendance à s'éclater, là j'ai des rainures de 5 à 10 mm sur le flanc, tous les espaces entre éléments sont maintenant bouchés au scotch (malgré que j'ai enduit l’intérieur de cire, et peint l’extérieur de peinture suédoise). Le probleme c'est que les planches sont simplement vissées, alors qu'il fallait en plus de ça mettre de la colle de bois. :(

Moi ça ne me dérange pas plus que ça. Elles utilisent ces imperfections comme entrées secondaires, et si ça ne leur convient pas, elles propolisent. Tant que ce n'est pas un trou béant, je ne pense pas que ça soit dérangeant.

Avatar de l’utilisateur
jln
Anciens
Messages : 2765
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Temps "d'oubli" d'ouvertures secondaires

Message#10 » ven. avr. 08, 2016 12:16 pm

Algerienbba a écrit :Le probleme c'est que les planches sont simplement vissées, alors qu'il fallait en plus de ça mettre de la colle de bois. :(

Je colle les assemblages rainure-languette mais pas le montage des panneaux : trois vis réparties sur la hauteur 210 mm.
Pour ce qui est des fentes du bois, on les voit parfois venir sur le bout des planches. J'essaie de découper mes débits en conséquence.
Mais le bois est capricieux, c'est aussi pour ça qu'on l'aime...

Avatar de l’utilisateur
xebeche
Messages : 900
Localisation : morbihan

Re: Temps "d'oubli" d'ouvertures secondaires

Message#11 » ven. avr. 08, 2016 7:26 pm

Loic a écrit :
xebeche a écrit :si je me souviens bien de mes lectures, les abeilles laissent derrière elles des messages chimiques. Plus un chemin est emprunté, plus il est emprunté (c'est un peu comme les réseaux sociaux) ... donc, le chemin est abandonné lorsque le message chimique qui conduit à lui est dépassé par un message plus fort.

Ah bon ? C'est donc comme les fourmis alors. Je ne savais pas que les abeilles faisaient ce genre de marquage...

Je connaissais le principe pour les fourmis qui marquent leur passage vers une source de nourriture, et c'est comme ça qu'elles trouvent le chemin le plus court. Vu que les fourmis qui prennent le chemin le plus court font plus d'aller retour, le chemin est plus marqué que celles qui font un chemin avec un temps plus long. Et donc plus un chemin est emprunté, plus il est... emprunté et donc marqué ! :) les chemins les plus longs sont ainsi de moins en moins empruntés pour être finalement abandonnés.

je crois que c'est dans "Sur les épaules de Darwin" - jean Claude Ameisen.

... mais c'est le même schéma chez tous les hyménoptères : fourmis, abeilles guêpes, frelons de toutes sortes... bourdons
le bon plan est marqué donc le bon plan est suivi. Plus il est suivi, ... plus il est suivi. Quand il n'est plus suivi, il devient moins suivi qu'un autre qui est devenu plus suivi... etc. C'est un phénomène dynamique avec une certaine inertie.

Exemple : il y a 2 ans, j'avais une passiflore qui partait à l'assaut d'un araucaria vénérable... 10 m de haut et 3-4 m de large de floraison de fleurs de la passion. Donc, en permanence 10 à 15 frelons asiatiques en train de butiner, toujours suivant le même itinéraire. J'avais posé des pièges dans les branches de l'arbre... et bien rien à faire ! J'ai attrapé 3 mouches et c'est tout ! Et les autres, sous mes fenêtres, continuaient à suivre le sentier olfactif des potes qui étaient passés avant eux !
"la seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute"

Avatar de l’utilisateur
Algerienbba
Messages : 273
Localisation : Bordj Bou Arreridj - Algérie-
Contact :

Re: Temps "d'oubli" d'ouvertures secondaires

Message#12 » ven. avr. 08, 2016 8:16 pm

Loic a écrit :Moi ça ne me dérange pas plus que ça. Elles utilisent ces imperfections comme entrées secondaires, et si ça ne leur convient pas, elles propolisent. Tant que ce n'est pas un trou béant, je ne pense pas que ça soit dérangeant.

Oui, certes, elles font ce qui les arrange. Le problème vient tout juste d'apparaitre suite à la reprise de ponte et donc de la hausse de température intérieure et la condensation. Je n'avais rien remarqué en hiver, mais là ça commence à se déformer. Je vais essayer de mettre des photos pour voir où l'on est.

En ce qui concerne le propolis, je n'ai aucune idée du temps que ça prends pour boucher tout ça, mais avec cette météo changeante (12° et pluie aujourd’hui) j'ai eu peur que ça les prenne en surprise. Next week s'annonce meilleur en tout cas avec 27°.

Avatar de l’utilisateur
tzn74
Messages : 125
Localisation : haute savoie

Re: Temps "d'oubli" d'ouvertures secondaires

Message#13 » sam. avr. 09, 2016 5:57 pm

Michel a écrit :...Concernant la planéité des éléments, je te conseille d'avoir un gabarit pour les monter et, en plus, ce type de sangle. http://images.google.fr/imgres?imgurl=h ... MwheKB4wHg

merci Michel, c'est commandé
2 Dadants 4 Warré 1300m

Retourner vers « Ruche Warré »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.