Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Warré en cèdre ?

warré
Messages : 81

Re: Warré en cèdre ?

Message#31 » ven. févr. 19, 2016 12:27 pm

Michel
La première fois le constat a été fait en mars, mais la disparition des colonies était antérieure à mars. Il y avait de la moisissure sur les cires, condamnant là récupération du miel. Concernant le varroa, je n'ai jamais noté de situation inquiétante. Pour la deuxième vague, la perte autour de octobre novembre. En septembre, il n'y avait rien à signaler.
Cordialement

P.s: l'analyse des abeilles qui étaient mortes dans les ruches, ne présentaient pas signe permettant d'envisager une attaque de varroa

Avatar de l’utilisateur
fredapi91
Messages : 1086
Localisation : Essonne Corbeil

Re: Warré en cèdre ?

Message#32 » ven. févr. 19, 2016 12:49 pm

warré a écrit :Concernant le varroa, je n'ai jamais noté de situation inquiétante.

C'est qu'il est sournois le varroa : quand il est là on ne s'en rend pas forcément compte !
Du coup on ne s'inquiète pas, disons tant que la colonie est vivante :mrgreen:
Amateur qui apprend.
Avec des warrés et des dadants.

auxanges
Messages : 158
Localisation : Lac du Bourget

Re: Warré en cèdre ?

Message#33 » ven. févr. 19, 2016 1:01 pm

La récolte du maïs se fait en septembre/octobre. Un traitement à cette époque me semble peu probable. Pour essayer de comprendre, voir si une autre culture a été engagée sur la parcelle (blé d'hiver par exemple) à cette époque. Bien d'autres causes peuvent exister (traitement d'un troupeau ou d'une bergerie à proximité ...). Il serait dommage d'abandonner sans avoir trouvé avec certitude la cause de l'échec.

warré
Messages : 81

Re: Warré en cèdre ?

Message#34 » sam. févr. 20, 2016 7:38 am

Auxanges
Merci pour ta réponse. Il me semble avoir entendu que la fameuse molécule neo... propage sa mort dans la sève du mais ?
Sinon il y quelques moutons et vaches dans un rayon de 3 km.
Pour le varroa, je ne débats plus sur ce sujet... Juste que lorsque qu'un professionnel qui possède plus de 200 ruches et qui ne traite pas, qui a environ 3 à 10% de mortalité, des colonies totalisant plus de 10 ans d'âges. Autre expérience avec un ami qui fait cela depuis plus de 15 années sur différents ruchers, etc... Désolé c'est des faits ! Alors certes, l'apiculture peut, non prend les mêmes chemins que l'agriculture. Nous feront le bilan dans une décennie, voire deux. Il sera trop tard. Je suis en lien avec un docteur universitaire qui travaille sur le miel et toutes les merdes que l'on trouve dedans.
Si l'on a choisi une ruche Warré, c'est pour faire du miel, pas un dérivé. Si l'on choisit Warré, c'est parce que l'on aime l'abeille, l'art de cette belle pratique. Si l'on choisit Warré c'est pour éviter d'être un margoulin et arrêter de boire les inepties écrites et dites par des personnes qui utilisent les abeilles pour faire du fric. Si l'on choisit Warré, c'est pour comprendre, remettre sur le métier son ouvrage et recommencer. Ça c'est l'esprit de Warré ! Sinon il faut choisir Dadant qui est bien mieux pour produire. Certains ont adapté la ruche Warré en dadant, créant des cadres, permettant de faire des transhumances, des ouvertures aisées, etc. Dans ces choix, il faut passer directement à Dadant. Lorsque je vois le développement des enseignements dans de très nombreux ruchers écoles. C'est la production maxi qui compte et certains élèves se tournent très rapidement à l'élevage de reines. Ils élèvent n'importe quoi. C'est ça l'apiculture qui va sauver les abeilles ?

Cordialement

ed.chimar
Anciens
Messages : 2090
Localisation : 61 Orne
Contact :

Re: Warré en cèdre ?

Message#35 » sam. févr. 20, 2016 8:32 am

warré a écrit :Pour le varroa, je ne débats plus sur ce sujet... Juste que lorsque qu'un professionnel qui possède plus de 200 ruches et qui ne traite pas, qui a environ 3 à 10% de mortalité, des colonies totalisant plus de 10 ans d'âges.

On a déjà débattu ici des différentes méthodes pour contenir le varroa, croire qu'un pro ne fait rien et que ça marche c'est oublier qu'il traite autrement.. il n'y a pas que les lanières.

warré a écrit :C'est marrant car dès que l'on parle d'une apiculture comme mon arrière-grand-père, ou mon grand-père le faisaient naguère, tout de suite les remarques arrivent comme la tienne.

Normal ton arriere-grand-père n'a jamais connu le varroa.
L'apiculture n'aurait pas eu besoin d'evoluer sans ces contraintes parasitaires
Archimed

Avatar de l’utilisateur
rytounet
Messages : 1251
Localisation : 976 Mayotte

Re: Warré en cèdre ?

Message#36 » sam. févr. 20, 2016 10:28 am

C'est à quel prix le bois de cèdre en planches non rabotées, par rapport au douglas ou au sapin tout venant ?

Juste une comparaison.

Y a-t-il un post avec les comparaisons des différentes essences de bois ? Avec quels critères ?
Prix ? Durée ? Compatibilité ? Sanitaire ? Ouvrabilité ?
Être dans un trou perdu, maintenant c'est être au TOP

warré
Messages : 81

Re: Warré en cèdre ?

Message#37 » sam. févr. 20, 2016 11:11 am

Rytournet
J'ai payé le cèdre à - de 300€/m3 même prix que le douglas.... mais il l y a trois ans et en mettant un couteau sous la gorge du scieur. Dernièrement ses prix ont bien augmentés 400€/m3 en douglas, mais des planches bien roses à cœurs pas de truc avec du blanc partout.

warré
Messages : 81

Re: Warré en cèdre ?

Message#38 » sam. févr. 20, 2016 11:24 am

Désolé il manque des réponses ...
Je ne regarde pas le séchage des planches. Le cèdre à tendance à m'irriter le nez lorsque je le travaille. Le douglas use bien le tranchant des outils de mon combiné. Mais j'aime bien l'odeur du cèdre, donc je préfère malgré les irritations
J'ai aussi travaillé du thuya. C'est pas mal aussi. Odeur agréable moins forte que le cèdre. Pour la durabilité, pour l'instant je note pas de dégradation particulière, sauf sur les premières ou j'ai eu des problèmes d'éclatements, de collages. Je colle à la PU expenssive les angles mais surtout je vis inox.
J'aime des ruches parfaites, là c'est un problème au 10.000/mm :-)
Je ne fais plus de collage de planche de côté, je sorts des cotes à 21 cm de hauteur. C'est plus difficile pour choisir ses planches. J'ai arrêté de coller des petits bouts, cela termine toujours mal. Toutefois, peu de perte, car j'utilise les chutes pour construire les toits, coussins, nourrisseur pour ceux qui le souhaite.
Voilà et bonne construction

warré 73

Re: Warré en cèdre ?

Message#39 » sam. févr. 20, 2016 11:35 am

ed.chimar a écrit :
warré a écrit :Pour le varroa, je ne débats plus sur ce sujet... Juste que lorsque qu'un professionnel qui possède plus de 200 ruches et qui ne traite pas, qui a environ 3 à 10% de mortalité, des colonies totalisant plus de 10 ans d'âges.

On a déjà débattu ici des différentes méthodes pour contenir le varroa, croire qu'un pro ne fait rien et que ça marche c'est oublier qu'il traite autrement... Il n'y a pas que les lanières.

Non ce n'est pas possible
juste que certains utilisent l'amitraze pour tester l'infestation pas pour traiter :mdr
:suisse :savoie

Avatar de l’utilisateur
xebeche
Messages : 900
Localisation : morbihan

Re: Warré en cèdre ?

Message#40 » sam. févr. 20, 2016 5:32 pm

je viens de commander des planches de cèdre de l'Atlas (de pays) pour un autre usage que des ruches, mais la plus grande partie du lot était réservée par un apiculteur pour ses ruches (je suppose en warré, car elles font 33 cm de large et 3 cm d'épaisseur). On est sur du 250€ le m3, non rabotté
"la seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute"

Avatar de l’utilisateur
slidetitou
Messages : 44
Localisation : La Tour du Pin (38)
Contact :

Re: Warré en cèdre ?

Message#41 » sam. févr. 20, 2016 8:15 pm

barbichou a écrit :Selon le gouvernement, si les abeilles crèvent et que la filière apicole va mal, c'est à cause d'un manque de formation des apiculteurs (voir éditorial d'abeilles de France ce mois ci)


Petite question au gouvernement : Est-ce que l'apiculture dite "populaire", à l'époque où chaque paysan conduisait sa ruche dans un coin de pré, impliquait une formation au top de chaque agriculteur/apiculteur populaire ?
Perso, je ne crois pas...
4 Warrés - 1 TBH.

Sébastien 09
Messages : 229
Localisation : couserans

Re: Warré en cèdre ?

Message#42 » sam. févr. 20, 2016 8:26 pm

250€ le mètre cube même non raboté c'est vraiment bien placé, je crois.
Attention tout de même le cèdre a des neuds qui tombent parfois. :abeille
Tout est là, y a qu'à ce baisser :wink:

warré
Messages : 81

Re: Warré en cèdre ?

Message#43 » sam. févr. 20, 2016 9:00 pm

250€ pour du cèdre c'est bien. Toutefois il est préférable pour éviter les déformations que les plateaux ne soient pas trop larges
Cordialement

Avatar de l’utilisateur
xebeche
Messages : 900
Localisation : morbihan

Re: Warré en cèdre ?

Message#44 » sam. févr. 20, 2016 9:09 pm

... à moins que je me sois trompé dans mes calculs ... je vais vérfier
"la seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute"

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 10717
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Warré en cèdre ?

Message#45 » dim. févr. 21, 2016 11:39 pm

Bonsoir,

Je vais essayer de répondre à deux messages de Warré qui ne m'ont pas laissé indifférent. :(

warré a écrit :...C'est bien l'apiculture "moderne" qui verra la fin de cet art. Aujourd'hui, produire 40kg/ruche, et produire des reines de n'importe quelles façons ne sont sûrement pas des solutions pérennes...


warré a écrit :...Pour info, j'ai des amis apiculteurs amateurs et pro qui ne traitent pas, nourrissent pas. Ils n'ont pas les mêmes problèmes que les autres. Ils ont des colonies de plus de 10 ans avec une très faible mortalité 3%. Par contre, je pense à un ami qui a eu l'année dernière de très grosses pertes uniquement sur les très nombreux essaims qu'il a récupéré. Donc ses abeilles résistent mieux...


warré a écrit :...Pour le varroa, je ne débat plus sur ce sujet... Juste que lorsque qu'un professionnel qui possède plus de 200 ruches et qui ne traite pas, qui a environ 3 à 10% de mortalité, des colonies totalisant plus de 10 ans d'âges. Autres expérience avec un ami qui fait cela depuis plus de 15 années sur différents ruchers, etc... Désolé c'est des faits ! Alors certes, l'apiculture peut, non prend les mêmes chemins que l'agriculture. Nous feront le bilan dans une décennie, voire deux. Il sera trop tard....


warré a écrit :...Je suis en lien avec un docteur universitaire qui travaille sur le miel et toutes les merdes que l'on trouve dedans. ...


warré a écrit :...Si l'on a choisi une ruche Warré, c'est pour faire du miel, pas un dérivé. Si l'on choisi Warré, c'est parce que l'on aime l'abeille, l'art de cette belle pratique. Si l'on choisi Warré c'est pour éviter d'être un margoulin et arrêter de boire les inepties écrites et dites par des personnes qui utilisent les abeilles pour faire du fric. Si l'on choisi Warré, c'est pour comprendre, remettre sur le métier son ouvrage et recommencer. Ça c'est l'esprit de Warré ! Sinon il faut choisir Dadant qui est bien mieux pour produire. Certains ont adapté la ruche Warré en dadant, créant des cadres, permettant de faire des transumences, des ouvertures aisées, etc. Dans ces choisis, il faut passer directement à Dadant. Lorsque je vois le développement des enseignements dans de très nombreux ruchers écoles. C'est la production maxi qui compte et certains élèves se tourne très rapidement à l'élevage de reines. Ils élèvent n'importe quoi. C'est ça l'apiculture qui va sauver les abeilles ?...


Voilà, j'ai fini de lire ces messages et je me mets à la place d'un apiculteur qui ne serait pas en Warré et je pense qu'il serait en droit de trouver que les Warréistes qui tiennent ce langage sont bien sectaires et donneurs de leçons.

Ces deux messages, pour moi, ne sont pas dans l'esprit Warré.

Je continue par MP cette discussion.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Retourner vers « Ruche Warré »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.