Page 2 sur 2

Re: Congrés Rouen

Posté : mer. nov. 07, 2018 11:39 pm
par Michel
Bonsoir,

Son principe m'a semblé fiable car il utilise des sondes un peu comme celles qu'on plante dans la viande du gigot pour en surveiller la cuisson. Dès qu'il atteint une certaine température, il faut arrêter de chauffer.

A+

Re: Congrés Rouen

Posté : jeu. nov. 08, 2018 10:40 am
par jln
Est-ce bien compatible avec la configuration d'une warré en forme de tour ?
Même si les abeilles chauffent le couvain, il doit faire plus chaud dans la partie haute, au niveau des réserves.
Est-ce par le haut qu'on fait monter la température ?

Re: Congrés Rouen

Posté : jeu. nov. 08, 2018 4:15 pm
par ecoverger
quelques infos complémentaires sur le procédé qui fonctionne comme un capteur solaire avec une plaque derrière un vitrage ,donc par le haut de la ruche:

Image

Re: Congrés Rouen

Posté : jeu. nov. 08, 2018 4:34 pm
par jln
Merci pour ces précisions utiles.

Re: Congrés Rouen

Posté : jeu. nov. 08, 2018 7:50 pm
par malfab
Bonsoir,

Ce procédé de lutte mécanique parait très intéressant, une application supplémentaire à mettre sur le compte de notre fabuleux soleil!! reste à confirmer son efficacité sur le varroa.

Est ce que l'un d'entre vous a pris quelques photos? pour mieux se rendre compte.

A+

Re: Congrés Rouen

Posté : jeu. nov. 08, 2018 11:38 pm
par ed.chimar
malfab a écrit :reste à confirmer son efficacité sur le varroa.


le procédé est connu depuis longtemps, restait à le mettre en œuvre de façon pratique.
Le stand voisin du mien au congrès présentait ça https://www.varroa-controller.com/

Re: Congrès Rouen

Posté : jeu. nov. 08, 2018 11:59 pm
par ecoverger

Re: Congrés Rouen

Posté : ven. nov. 09, 2018 5:38 pm
par malfab
ed.chimar a écrit :
malfab a écrit :reste à confirmer son efficacité sur le varroa.


le procédé est connu depuis longtemps, restait à le mettre en œuvre de façon pratique.
Le stand voisin du mien au congrès présentait ça https://www.varroa-controller.com/


Bonsoir,

Avec le "varroa controller", le couvain est traité sans les abeilles avec quand même pas mal de manipulation à la différence de la ruche thermosolaire (manipulation rapide, répétée à intervalle régulier sans retirer les abeilles).
Ce procédé me parait très intéressant malgré le risque, contrôlé certes, lié à la température sur les abeilles.
Pour ceux qui était à Rouen, comment se présente cette ruche? avec juste un toit en verre que l'on peut occulter?

A+

Re: Congrès Rouen

Posté : ven. nov. 09, 2018 6:41 pm
par ecoverger
En fait c'est comparable à un nourrisseur ou un couvre cadre avec une tôle surmontée de deux vitrages avec sur le devant deux indicateurs de mesures reliés à des sondes qui sont dans le haut et le bas du couvain....
Image

Re: Congrès Rouen

Posté : dim. nov. 11, 2018 12:20 pm
par malfab
ecoverger a écrit :En fait c'est comparable à un nourrisseur ou un couvre cadre avec une tôle surmontée de deux vitrages avec sur le devant deux indicateurs de mesures reliés à des sondes qui sont dans le haut et le bas du couvain....


Bonjour,

Je suppose que la tôle sert à transmettre la chaleur à l'intérieur de la ruche tout en conservant l'obscurité.

A+

Re: Congrès Rouen

Posté : dim. nov. 11, 2018 12:32 pm
par ecoverger
La question qu'il est possible de se poser : peindre en noir la tôle qui transmet la chaleur, pour emmagasiner plus rapidement et atteindre au plus vite la T°ou monter lentement pour une meilleure efficacité,sachant qu'il faut pouvoir obturer le vitrage avec une plaque quelconque dès que l'indicateur montre (amélioration avec sonnerie) la t°souhaitée (47°)

Re: Congrès Rouen

Posté : mar. nov. 20, 2018 10:09 am
par ecoverger
Image

Denis Jaffré, de Locmélar (29), de son piège Jabeprode primé au dernier concours Lépine. Problème, la production a pris du retard.
© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/bretagne/fr ... GqsKGd4.99