Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Défendre son cheptel face aux menaces sanitaires

Ici, vous pouvez déposer vos annonces de toutes sortes concernant l'apiculture.
Pétitions, informations diverses, conférences, petites annonces à condition que vous soyez un membre connu et actif du forum et que l'appât du gain ne soit votre principal moteur...
ruche-terrecuite
Messages : 131

Défendre son cheptel face aux menaces sanitaires

Message#1 » sam. janv. 20, 2018 4:43 pm

je serai au domaine d'Ariane à 31700 Mondonville le 23 janvier 2018 à 09:00
Journée nationale du développement apicole, j'ai préparé ma tenue de Martien :lol:
quelqu'un d'entre vous y va ?
A+
Patricia

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 10725
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Défendre son cheptel face aux menaces sanitaires

Message#2 » sam. janv. 20, 2018 11:53 pm

Moi.

Rdv sur place par MP ?

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

ruche-terrecuite
Messages : 131

Re: Défendre son cheptel face aux menaces sanitaires

Message#3 » dim. janv. 21, 2018 10:40 pm

Michel a écrit :Moi.

Rdv sur place par MP ?

A+



MP ??? :oops:

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 10725
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Défendre son cheptel face aux menaces sanitaires

Message#4 » dim. janv. 21, 2018 11:07 pm

MP = Message privé
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Manulab
Modérateur
Messages : 1733
Localisation : Orne - France

Re: Défendre son cheptel face aux menaces sanitaires

Message#5 » ven. mars 09, 2018 7:10 am

Bonjour Michel et Patricia ; un petit retour ?

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 10725
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Défendre son cheptel face aux menaces sanitaires

Message#6 » ven. mars 09, 2018 2:59 pm

C'était comme le pâté aux truffes, plus de pâté que de truffes mais quelques truffes de bon niveau.

La présentation sur les Techniciens Sanitaires Apicoles aurait gagné à être actualisée car ces TSA existent maintenant depuis un an, au moins, et on commence à avoir une certaine expérience sur leur action et leur statut selon les GDSA or la description qui en était faite semblait exclure toute forme de bénévolat alors que tout semble indiquer, maintenant, que pour la grande majorité, ce seront des bénévoles et qu'ils apporteront des connaissances au niveau des apiculteurs qu'ils pourront visiter.

Ma préférence à une info sur l'étude du nombre de varroas pour 100 abeilles et les seuils qu'il faut retenir selon ce critère par Alban MAISONNASSE de l'ADAPI.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

ruche-terrecuite
Messages : 131

Re: Défendre son cheptel face aux menaces sanitaires

Message#7 » dim. mars 11, 2018 12:26 am

Manulab a écrit :Bonjour Michel et Patricia ; un petit retour ?

Bonsoir Manulab

J´étais pour ma part en terrain adverse comme d´hab. Toutes mes herses se sont levées à voir le stand du "Lobby Pharma".
alors je ne suis peut-être pas sur votre site au bon endroit pour en dire ce que je pense.

J´ai écouté très poliment et avec grande attention les interventions, un médicament, un autre, celui-ci meilleur que celui-là ou celui-là meilleur que celui-ci... les paroles d´accueil de nombreux « présidents »

le mot magique... tu n´as pas bien traité... tu n´as pas été assez vigilant avec le varroa... le varroa, le varroa... Je vois déjà Barbichou venir avec la massue, pour démolir tout argument alternatif.

Ce petit débat alternatif, que j´avais comme une idiote, pensé voir s´amorcer entre tant de jeunes pros et moins pros..., a été noyé dans la mer de la chimie... La technologie le mot sacré. Les incohérences administratives,

Tout m´a paru très rigide. Tenez compte du fait que je n´ai jusqu´à présent qu´assisté à très peu de manifestations comme celle-ci. Je fuis les syndicats où la hiérarchie et les petits pouvoirs prennent le pas sur l´ouverture d´esprit et la recherche ensemble. Chacun sa petite sauce et ses petits secrets. Un manque de sincérité et de synthèse bien construite

un petit bain d´imposture (ce n´est que mon avis... je ne suis pas en chaire) "Moi apiculture naturelle, totalement naturelle, je laisse vivre les abeilles comme elles veulent je traite seulement à l´acide formique, à l´acide oxalique... au thymol à l´api xxx, xxx parce que le nom change de temps en temps la composition aussi, non pas parce que cela a vraiment un sens... mais parce que pour vendre il faut toujours quelque chose de nouveau.

Offerts gracieusement, un joli petit verre thermo qui ne vous laisse pas la place pour le nez quand vous voulez boire et ce petit sachet, "anabolisant" pour abeilles qui font de la muscu avec des algues marines et qui m´a fait penser a ces petits sachets de masque de beauté pour femmes aux prises avec les premiers remords de l´âge … à la bave d´escargot. Tout cela offert gratuitement avec le flyer pub adapté. La déesse des abeilles a dû plonger la tête dans une alvéole vide pour étouffer ses éclats de rire.

Je me suis décidée à la différence de Michel, pour la conférence sur l´Aethina tumida pour en avoir marre du sacre du varroa, protagoniste et bouc émissaire à la fois. Travaux intéressants de ramassage de données que l´on peut trouver sur internet, sa migration géographique, ses caractéristiques biologiques, son mode de développement... En prévision de son inéluctable venue en France dans un avenir pas trop lointain… la sage recommandation d´être vigilant et surtout d´avertir immédiatement les agents sanitaires en cas de détection d'une infestation.

Cependant j´ai trouvé que le fait suivant n´avait pas été assez développé (Peut-être n´ai-je simplement pas fait très attention) : Les abeilles semblent maîtriser l'action de l'insecte, elles essayent de « l'emprisonner », c'est la première défense de l'abeille qui le «bloque», évite et freine sa reproduction. On constate beaucoup plus de dégâts quand les apiculteurs travaillent sur les colonies ; par les manipulations et la fumée, les abeilles se dispersent et la bestiole en profite pour se reproduire (Source SNA… pour que personne ne demande d´où je tiens cette affirmation !).Tiens ça me rappelle une autre histoire…

Mais cela n´a aucune importance puisque le Lobby Pharma s´est déjà creusé le ciboulot pour avoir quelque chose à vendre…
Si j´ose dire, en résumé vous n´avez rien perdu… tout ce qui a été dit vous le saviez déjà… et dans ce sens… il y a mieux sur votre blog.

donc j´en suis ressortie déçue...
Bonne soirée Manulab,
Patricia

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 10725
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Défendre son cheptel face aux menaces sanitaires

Message#8 » dim. mars 11, 2018 1:18 am

Bonsoir,

Quand on organise ce genre d'événements, il est bon d'ouvrir la porte aux professionnels du monde apicole. Il me semble donc normal que certains marchands de traitements aient été présents et en aient profité pour nous offrir quelques "souvenirs".
Ça ne nous oblige pas à consommer, juste à découvrir tel ou tel produit, éventuellement, et à nous poser la question de savoir s'il répond à nos attentes.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

ruche-terrecuite
Messages : 131

Re: Défendre son cheptel face aux menaces sanitaires

Message#9 » dim. mars 11, 2018 5:08 pm

barbichou a écrit :Salut,

Oh moi je ne dis plus rien....

Tu as oublié les tropilaelaps ssp dans ton discours.

J'ai déjà dit mon sentiment à Michel à propos de tes interventions et celles d'autres du même style sur ce forum.

Je préfère de loin œuvrer sur le terrain plutôt que de perdre mon temps ici et ne plus intervenir que ponctuellement sur quelques sujets.

Une communauté compte sur toi et d'autres pour les conseiller dans le choix judicieux de l'emplacement de ses ruches à coup de baguettes de sourcier et dans la conduite brillante de ses ruches sans traitement en laissant faire la nature.


@+ ;)

Salut,

J´ai vu et entendu bien trop de personnes qui se sont lancées "dans l´apiculture" en n´ayant aucune idée de "l´histoire" et paraissaient penser qu´elles emmèneraient promener l´essaim au bout d´une laisse le dimanche. Et que l´apiculture c´était facile...
que moi personnellement si je prends une responsabilité de ce genre... je veux avoir épuisé une bonne partie des théories et avoir une connaissance la plus ample possible pour éviter de commettre des erreurs qui depuis deux cents ans se sont installées comme des vérités.
si on ne remet pas certaines choses en question on est condamné à reproduire toujours les mêmes erreurs ou à réinventer le fil à couper le beurre tous les jours.

Je ne suis pas une illuminée... mais nous éprouvons tous une sensation particulière en entrant dans un espace défini... on se sent bien ou pas bien... cela ne veut pas dire que je sortirai ma baguette pour placer mes ruches (je n´ai pas de baguette de coudrier, là il y a un mélange des genres, mais je ne méprise ni sous-estime l´expérience, les capacités ou l´intelligence des autres, même si je ne suis pas convaincue j´essaie de comprendre au moins.
perso je préfère calculer l´orientation en fonction du vent, du soleil, et de la végétation... Dans l´endroit où je suis je sais que je ne couperai pas à la construction d´un auvent par ruche, la source d´eau est en "marche" et le puits creusé... le verger, le potager et ceux des alentours, la prairie feront le reste.

Je ne crois pas que préférer une warré en châtaignier (correctement séché, travaillé, coupé monté sans vis sans clous et sans colle) soit d´un esprit égaré, je ne vois pas pourquoi une forme ovoïdo-cylindrique n´est pas meilleure qu´une forme angulaire... je ne vois pas pourquoi commencer cette expérience sur une base différente me mets au ban d´un forum.

Quant à tout ce qui est traitement... j´ai la même position avec les abeilles qu´avec toutes les autres espèces vivantes...

Ce serait quand même enrichissant de pouvoir partager ces expériences... car je suis aussi consciente que toi, des aléas génétiques d´une espèce qui a été bien maltraitée, consciente qu´il n´y a à l´heure actuelle pas de possibilité de se couper et de faire abstraction des aspects négatifs en tout genre, consciente aussi que les réussites en une localisation peuvent se transformer en échec ailleurs et que les conditions ne sont jamais les mêmes, ni les essaims, ni les abeilles ni les Apis
mais désireuse de ne pas rater non plus les expériences des autres pour en profiter si elles me paraissent intéressantes et adéquates à un moment donné.

Je ne vois donc pas où est ma déviance si je partage d´autre sources d´information... afin de comparer les résultats des expériences et ce qui provoque ta sentence ?

Donc je te souhaite quand même un excellent dimanche... je continuerai de regarder ce que tu as partagé et partages parce que j´y trouve une certaine sagesse en dépit de ne pas être toujours d´accord

N´oublies pas de saluer de ma part tes Tropilaelaps (ça change du varroa) à l´occasion !
A+
Patricia

Avatar de l’utilisateur
Asweetybee
Messages : 909
Localisation : Pays de Vilaine
Contact :

Re: Défendre son cheptel face aux menaces sanitaires

Message#10 » dim. mars 11, 2018 6:02 pm

Patricia,
Je comprends bien ton discours et pense aussi que le varroa a bon dos... même si ça n'enlève pas ses méfaits sur des abeilles affaiblies...
Moi aussi je suis une ''vilaine'' qui traite quand même ses abeilles au formique quand je vois qu'elles ont besoin d aide. Et je n'ai pas de truc de sublimation d'oxalique ni personne du coin pour me montrer le dosage et procédé, mais surement que je ferai, car Barbichou a de bons résultats il me semble, et je prefere ça à l'amitraze, ou à mes ruches, sans produit chimique mais mortes..

Après, tu ne peux pas lutter à toi seule contre les lobbies, et condamner ceux qui écoutent, qui testent... après tout, il en faut pour savoir, du moment qu'on reste ouverts... Après c est comme l'autoroute, tu la prends ou tu choisis les départementales... tout est une histoire de choix, de conscience, de conviction.

Et sur ce forum, je trouve justement intéressante l'ouverture d'esprit, l'échange, les oppositions qui n'entrent pas justement, par tolérance, dans des dialectiques éristiques.

N’hésite pas à partager tes expériences, ton ressenti car c'est intéressant, mais accepte que tous ne soient du même avis.

Ps : les gds ne peuvent pas distribuer gratos des trucs de détection pour coléoptère ? Ça inciterait à prévenir au plus vite. Et à mon avis l'acide formique doit bien leur défriser la tête et œufs... mais je dois plancher plus pour voir comment il agit. Le tropimachinchose, c est quoi ? Un post pour ça ?
Modifié en dernier par Asweetybee le dim. mars 11, 2018 6:06 pm, modifié 1 fois.
Miser sur l'excellence est plus rentable à long terme qu'investir dans la médiocrité...

https://sites.google.com/site/abeillecool/home

Avatar de l’utilisateur
Yay Ours
Messages : 620
Localisation : Vallée du Jabron (04)

Re: Défendre son cheptel face aux menaces sanitaires

Message#11 » dim. mars 11, 2018 6:06 pm

Asweetybee a écrit :Patricia,
Je comprends bien ton discours et pense aussi que le varroa a bon dos... même si ça n'enlève pas ses méfaits sur des abeilles affaiblies...
Moi aussi je suis une ''vilaine'' qui traite quand même ses abeilles au formique quand je vois qu'elles ont besoin d aide. Et je n'ai pas de truc de sublimation d'oxalique ni personne du coin pour me montrer le dosage et procédé, mais surement que je ferai, car Barbichou a de bons résultats il me semble, et je prefere ça à l'amitraze, ou à mes ruches, sans produit chimique mais mortes..

Après, tu ne peux pas lutter à toi seule contre les lobbies, et condamner ceux qui écoutent, qui testent... après tout, il en faut pour savoir, du moment qu'on reste ouverts... Après c est comme l'autoroute, tu la prends ou tu choisis les départementales... tout est une histoire de choix, de conscience, de conviction.

Et sur ce forum, je trouve justement intéressante l'ouverture d'esprit, l'échange, les oppositions qui n'entrent pas justement, par tolérance, dans des dialectiques éristiques.

N’hésite pas à partager tes expériences, ton ressenti car c'est intéressant, mais accepte que tous ne soient du même avis.

+1
Yannick

"Le doute, s'il est de bonne foi, amène l'examen, et l'examen la lumière."
Sosthène de La Rochefoucauld

ruche-terrecuite
Messages : 131

Re: Défendre son cheptel face aux menaces sanitaires

Message#12 » dim. mars 11, 2018 8:35 pm

le tropimachinchose est aussi un acarien... une vilaine bébête... qui comme le varroa parasite les abeilles.

https://sites.anses.fr/en/system/files/ ... France.pdf

Mais qui a dit que j´étais seule ? je travaille avec plusieurs universités, avec des chercheurs... pas des trouveurs ni des faiseurs de miracle, mais des gens qui cherchent et arrivent à des résultats qui se laissent voir. Le seul point où j´étais seule est cette invisible action du nucléaire... mais à la fin du mois j´espère ne plus être seule...
Bon salut ! y-a Zorro sur la 3
Bonne soirée à tous,
Patricia

Avatar de l’utilisateur
Asweetybee
Messages : 909
Localisation : Pays de Vilaine
Contact :

Re: Défendre son cheptel face aux menaces sanitaires

Message#13 » dim. mars 11, 2018 11:01 pm

J'avoue que la différence ne me saute pas aux yeux... ( google image comparative varroa, tritrucmuche)..
Pour le coup l'aide du gds est bienvenue... j essaierai de chopper mes varroas en photo ou sur du scotch, car sans lunettes et avec la tenue j'avoue ne pas être en vision optimum...
Miser sur l'excellence est plus rentable à long terme qu'investir dans la médiocrité...

https://sites.google.com/site/abeillecool/home

ruche-terrecuite
Messages : 131

Re: Défendre son cheptel face aux menaces sanitaires

Message#14 » dim. mars 11, 2018 11:22 pm

personnellement je ne sais pas si on trouve vraiment actuellement des "Tricotins" dans les ruches en Europe... personne ne m´en avait jamais fait mention ; de toute façon il y a tant d´acariens.

le problème vient quand il y a un déséquilibre entre le nombre et la virulence d´un genre d´acarien, et la force de l´essaim, ses capacités immunitaires. Ensuite il est rare d'avoir deux parasites qui se font la concurrence sur le même hôte je crois...

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 10725
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Défendre son cheptel face aux menaces sanitaires

Message#15 » lun. mars 12, 2018 12:16 am

Bonjour,

Le Tropilaelaps ou plutôt les Tropilaelaps, parce qu'il y en a plusieurs espèces, sont des acariens de 0,7 à 1 mm de long.

Ils fonctionnent un peu comme le varroa mais ont un cycle de reproduction bien plus rapide, ce qui les rend plus dangereux parce qu'en une saison, ils peuvent tuer une colonie.

Ils ne survivent que deux jours hors couvain, donc ne supportent pas les arrêts de ponte.

Si on considère qu'un varroa ressemble à un ballon de rugby avec des pattes à chaque bout du ballon, le Tropilaelaps est encore plus ovoïde mais il a les pattes sur les longs côtés. Il est donc plus long que large.

Bien qu'absent du territoire français, il est tout de même classé Danger Sanitaire de niveau 1. Le premier qui en trouve un passe à la télé, pour sûr ! :lol:

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Retourner vers « Panneau d'affichage »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.