Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Greffe des arbres mellifères.

Cultivées ou sauvages, de plaine ou de montagne parlons des plantes mellifères.
Avatar de l’utilisateur
Chris_api
Messages : 255
Localisation : Chartreuse (38)

Greffe des arbres mellifères.

Message#1 » ven. déc. 07, 2012 9:44 pm

Bonjour.
C'est un peu hors sujet, mais voici un petit post résumant mes conseils de greffeur amateur débutant pour les apiculteurs qui veulent se lancer afin de multiplier leurs arbres mellifères.

1) Commencer par chercher le plus de réponse possible sur le site http://www.greffer.net/ , j'y ai tout appris. :bouquin
2) Pour ce qui nous intéresse, lire particulièrement
http://www.greffer.net/?p=32
http://www.greffer.net/?p=625
http://www.greffer.net/?p=409
http://www.greffer.net/?p=236
http://www.greffer.net/?p=215
http://www.greffer.net/?p=230
Il y a pas mal de photos sur :
http://www.greffer.net/discussion/viewt ... 7&start=45
3) J'ai réalisé avec succès l'an dernier des greffes de Tilia henryana sur des jeunes tilleuls sauvages, et également des frênes sauvages sur d'autres (c'étaient des greffes d’entraînement, mais ça a bien pris). Donc je pense que ces greffes sont à la portée de tous. J'ai eu beaucoup plus de mal avec les châtaigniers (1 réussite sur 8 greffes :( )
4) J'ai procédé avec du buddy tape, ce me semble l'idéal mais tous les autres moyens traditionnels doivent fonctionner. Il y en a même qui greffent avec du scotch d’électricien, ou avec du film cellophane ! :roll:
5) J'ai greffé début avril, l'idéal est que le porte-greffe soit parti en végétation, et que le greffon « dorme » encore. Ainsi, le porte greffe a le temps de cicatriser le temps que le greffon se réveille et réclame de la sève. Si le greffon démarre avant le porte greffe, c'est l'échec assuré.
6) Il faut procéder rapidement et proprement : Dès la première entaille, les tissus végétaux en contact avec l'air vont se dessécher, donc plus on est rapide, plus la greffe a de chance de sucés. Préférer un matin frais et humide à un après-midi vent du sud ! Il ne faut pas souiller les parties végétales qui vont entrer en contact. Il faut essayer de faire des coupes les plus propres possible. C'est un peu comme quand on ouvre une ruche, il faut savoir ce qu'on va faire et ne pas tâtonner (le stress des abeilles en moins, quand même). Le mieux est bien sûr de s’entraîner.
7) Pour la greffe anglaise, j'ai fait des biseaux beaucoup plus longs que ce qu'on voit souvent dans les livres. Pour des greffons de 1 cm de diamètre, j'ai fait des biseaux de 5 cm de long sur le greffon et sur le porte-greffe. C'est plus facile à mettre en place. On peut s'aider d'une pince à linge, au début c'est bien pratique, après une dizaine d'essais on acquiert un coup de main et on s'en passe.
8 ) Avec la greffe anglaise, supprimer toutes les pousses transversales et bourgeons du porte greffe, ne garder que ce qui deviendra le tronc. Au cours des mois suivants(voir des années), supprimer tous les bourgeons qui apparaissent sur le porte greffe, seul le greffon doit se développer.
9) Avec la greffe en chip budding, supprimer toutes les pousses transversales et bourgeons du porte-greffe situés sous la greffe, mais laisser un ou 2 bourgeons « tire sève » au dessus de la greffe. 1 mois après, vous pourrez tailler le porte greffe juste en dessus de la greffe, ça fera partir l’œil greffé. :super

Voila, désolé pour le pavé, mais j'ai résumé pas mal d'astuces, si vous avez des question auxquelles ni notre ami google ni le site greffer.net n'ont de réponses, posez-les ici, j'essaierai de vous aider de ma maigre expérience. Et n'oubliez pas que, comme en apiculture, chacun fait comme il veut... (je pense qu'il existe encore plus de méthodes de greffage que de méthodes de conduite de ruches :wink: )

J'espère vous avoir encouragé à essayer :)
A+,
Christophe.
Christophe, débutant depuis Avril 2011

Avatar de l’utilisateur
belette
Modérateur
Messages : 1229
Localisation : 86 sud-Vienne
Contact :

Re: Greffe des arbres mellifères.

Message#2 » sam. déc. 08, 2012 10:52 am

Bonjour,

Merci pour ce sujet très intéressant ! :-bravo

J'aimerais bien me lancer mais je me pose une question sur les porte-greffes.

Je sais juste qu'on ne greffe pas un arbre à noyau sur un arbre à pépin, mais pour le reste faut-il toujours prendre la même espèce ?

Encore merci !
Sylvie

Avatar de l’utilisateur
Chris_api
Messages : 255
Localisation : Chartreuse (38)

Re: Greffe des arbres mellifères.

Message#3 » sam. déc. 08, 2012 12:46 pm

Salut Belette.
En principe, les espèces de même genre botanique se greffent entre elles, mais bien des bizarreries existent :!:
Comme pour les boutures, je pense que certains arbres sont impossibles à greffer, même sur eux-mêmes (je prends la pointe d'un jeune arbre de 1.5 m et je la greffe plus bas. Je me suis entraîné comme ça 8) ).
Le plus prudent est de rester dans la même espèce et de greffer différentes variétés.
Mais certaines compatibilités (comme poirier sur cognassier) sont bien connues et marchent très bien. Poirier sur aubépine marche aussi mais le résultat est mois bénéfique. Mais ces végétaux restent quand même de la même famille (rosaceae).

Quand on ne sait pas greffer il vaut mieux se renseigner avant de greffer n'importe quoi, pour espérer des chances de succès. Mais après, de nombreux amateurs expérimentés testent ce qui leur passe par la tête, tout en sachant que les chances de succès sont minces.
Modifié en dernier par Chris_api le dim. déc. 09, 2012 1:09 pm, modifié 1 fois.
Christophe, débutant depuis Avril 2011

Avatar de l’utilisateur
belette
Modérateur
Messages : 1229
Localisation : 86 sud-Vienne
Contact :

Re: Greffe des arbres mellifères.

Message#4 » lun. déc. 10, 2012 7:06 pm

Merci Chris :)

J'ai un cognassier qui ne donne rien, je tenterai une greffe de poirier au printemps ! Avec un greffon du poirier de mes parents :bravo

Il y a plein de jeunes pruneliers qui poussent dans mes prés, penses-tu que je puisse m'en servir de porte greffe pour des pruniers ?(mirabelles de Nancy et Sainte Catherine)

Je sens que je vais t'embêter un peu avec mes questions... :wink:

Bonne soirée :abeille
Sylvie

Avatar de l’utilisateur
manuel
Modérateur
Messages : 622
Localisation : A 12 km du Bout du Monde ...
Contact :

Re: Greffe des arbres mellifères.

Message#5 » lun. déc. 10, 2012 10:07 pm

Bonsoir Belette,

J'ai déjà greffé sans problème de la Mirabelle sur des prunelliers sauvages. Le seul soucis que j'ai eu (et que j'ai toujours), c'était les rejets au pied.

J'avais, de mémoire, réalisé plusieurs essais :
en écusson et en fente au printemps : échec
à oeil dormant en été : réussite.

Du coup, j'ai renouvelé l'expérience cet été sur des pommiers issus de graines.
Le porte greffe à droite, le greffon à gauche :
Image


Greffe à oeil dormant :
Image

Si les greffes ne prennent pas, je coupe et je tenterai une greffe en fente au printemps.

Manuel
Suivez mes aventures au rucher sur :
http://manuel.routin.free.fr/spip.php?rubrique1

Oliv
Anciens
Messages : 1062
Localisation : Toulouse (31), Puycelsi (81)

Re: Greffe des arbres mellifères.

Message#6 » mar. déc. 11, 2012 8:55 am

belette a écrit :Il y a plein de jeunes pruneliers qui poussent dans mes prés, penses-tu que je puisse m'en servir de porte greffe pour des pruniers ?(mirabelles de Nancy et Sainte Catherine)

Comme dit Manuel, la greffe sur prunellier est réalisable mais ton arbre n'aura pas une longue durée de vie, n'aura pas un grand développement et drageonnera tout ce qu'il peut.
Il vaut mieux prendre comme porte-greffe un myrobolan (les prunus pourpres par exemple), ou un prunier sauvageon issu d'un semis spontané. Avec les pruniers tu peux même te contenter d'une bouture sans greffage.
Image

Avatar de l’utilisateur
belette
Modérateur
Messages : 1229
Localisation : 86 sud-Vienne
Contact :

Re: Greffe des arbres mellifères.

Message#7 » mar. déc. 11, 2012 10:59 am

Super ! Je suis une fan des boutures et je vais donc essayer par cette technique !

Pour les porte-greffe issus de graines je crois que je ne suis pas assez patiente :oops: Mais pourquoi pas...

Merci pour ces réponses :)

Belle journée :fleur
Sylvie

Zery
Messages : 275
Localisation : Belgique / Liège

Re: Greffe des arbres mellifères.

Message#8 » dim. août 04, 2013 12:02 am

Pour les châtaigniers, je conseillerais plutôt de marquer de jeunes pousses d'arbres de 30 cm à 2 m de haut.
On les trouve aux alentours d'un plant adulte. Pour les marquer, je coupe des banderoles de "balisage" rouge et blanche en plastique.
J'attends que les feuilles soient poussées pour bien les identifier.
Un petit nœud pas serré autour du tronc et le tour est joué.

En hiver, je les ré-identifie aisément pour les déplanter. :wink:
Sans ce marquage, tout les arbres se ressemblent en hiver, sauf les écorces mais c'est rébarbatif et difficile sur de petits plants.
En milieu ouvert, il faut les protéger car les chevreuils sont friands des feuilles ; par exemple par des monticules de branches autours du jeune arbre sur 1 m de rayon et +/- 50cm de haut. L'animal se prenant les pattes dans les branches, se tournera vers une nourriture plus accessible. :wink:

Les mirabelliers donnent des arbres identiques en partant d'un fruit. Seulement, il faut plus de patience. :? C'est d'ailleurs la récolte (dans ma région) et quelques pots de confiture sont déjà faits. :bravo
Les fruits moins murs terminent de dorer au soleil l'après midi dans le panier de cueillette. Miam miam. :mrgreen:
Ce qui est bénéfique pour " l'api-producteur " l'est rarement pour l'abeille,
et inversement...

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9438
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Greffe des arbres mellifères.

Message#9 » dim. août 04, 2013 9:06 pm

Pas bête l'idée du marquage. Quand j'ai cherché des tilleuls, autour de chez moi, en plein hiver, je n'en ai trouvé qu'un. Mais depuis que les feuilles ont poussé, j'en vois partout.

Savez-vous si les greffes de noisetiers se font bien en été ?

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Zery
Messages : 275
Localisation : Belgique / Liège

Re: Greffe des arbres mellifères.

Message#10 » dim. août 04, 2013 9:50 pm

Toutes les branches sont "gris-brunatre" en hiver et rien de ressort vraiment. En fait, j'avais repéré des petits châtaigniers et ^l'hiver venu, impossible de remettre la main dessus ou bien je doutais. :?
C'est en faisant cette erreur que j'ai appris, et on ne m'y prendra plus. :lol

Les noisetiers ont une pousse rapide aussi.
C'est pour greffer sur un porte-greffe de noisetier à noisettes petites à coque dure, un greffon qui porte mieux avec des noisettes plus grosses cassant plus facilement ?
Je ne me suis jamais posé la question de greffe de noisetiers :?:
car il y a des noisetiers "En veux-tu ? en v'là" tout près de chez moi, donc désolé. :?
Ce qui est bénéfique pour " l'api-producteur " l'est rarement pour l'abeille,
et inversement...

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9438
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Greffe des arbres mellifères.

Message#11 » dim. août 04, 2013 10:14 pm

Chez moi aussi, il y a quantité de noisetiers mais je n'en ai qu'un avec de belles grosses noisettes. Donc j'aimerais le multiplier.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
hive
Messages : 364
Localisation : Yonne 89

Re: Greffe des arbres mellifères.

Message#12 » lun. août 05, 2013 12:23 am

Bonsoir,

Le noisetier se multiplie par marcottage ou drageonnage ; on peut aussi le bouturer en fin d'automne mais il faut faire beaucoup de boutures pour en avoir quelques-uns.
Astuce de (vieux) greffeur, maintenir le greffon entre les lèvres pour éviter qu'il ne dessèche.
Un très bon et vigoureux porte-greffe qui fera de beaux pruniers et mirabelliers, le prunier Myrobolan. Pour les cerisiers un scion de merisier sera un excellent porte-greffe.
2 Warrés - 2 TBH - une ruche tonneau - une ruche cylindrique - une sun hive

"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas"

Avatar de l’utilisateur
rytounet
Messages : 1268
Localisation : 976 Mayotte

Re: Greffe des arbres mellifères.

Message#13 » sam. févr. 27, 2016 5:57 pm

Est-ce que les spécialistes de la greffe sont arrivés à faire une greffe de châtaigner sur un chêne ?

Adapté au terrain calcaire à ce qu'il paraît.
Être dans un trou perdu, maintenant c'est être au TOP

Avatar de l’utilisateur
hive
Messages : 364
Localisation : Yonne 89

Re: Greffe des arbres mellifères.

Message#14 » sam. févr. 27, 2016 7:29 pm

C'est une greffe très difficile, elle doit se réaliser par approche, j'ai essayé une dizaine de fois sans succès.
Il y a un inconvénient majeur lorsque ça prend, le châtaignier pousse plus vite que le chêne ce qui peut entrainer la mort du porte-greffe au bout de quelques années ; sinon il se forme un bourrelet de greffage énorme qui fragilise l'arbre à ce niveau ; les quelques arbres existant issus de ce greffage sont des curiosités botaniques.
2 Warrés - 2 TBH - une ruche tonneau - une ruche cylindrique - une sun hive

"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas"

Avatar de l’utilisateur
rytounet
Messages : 1268
Localisation : 976 Mayotte

Re: Greffe des arbres mellifères.

Message#15 » sam. févr. 27, 2016 8:53 pm

Existe-t-il alors d'autres greffes pour permettre à un châtaigner de vivre en terrain calcaire ?
Être dans un trou perdu, maintenant c'est être au TOP

Retourner vers « Les plantes mellifères »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.