Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

récupérer un essaim de nuit ?

Naturel ou artificiel.
Techniques de création, de récupération ...
Yoann
Messages : 137
Localisation : Pesmes, Haute-Saône, 70

Re: récupérér un essaim de nuit?

Message#31 » jeu. juin 21, 2018 11:43 am

Archimède, mon boulot c'est père au foyer, et les enfants ne prennent pas de congé. Mon épouse est auxiliaire de vie, en horaire décalés. Et à son compte depuis peu, donc les jours de congés, c'est deux fois par mois, et un jour à la fois.
Voilà pourquoi, car je dois le faire pendant que madame est à la maison pour s'occuper de la petite, et des plus grands quand ils ne sont pas à l'école. Donc je suis libre de l'aurore jusqu'à 11h15, et de 14h30 (quand elle finit pas plus tard) à 17h30 (quand elle ne doit pas faire d'achats pour ses clients).
Je n'ai pas particulièrement mauvais caractère, mais j'ai du caractère, et je n'ai pas trouvé ton mode d'expression à mon égard très sympa, c'est tout.

Avatar de l’utilisateur
luxbee
Messages : 480
Localisation : Luxembourg

Re: récupérér un essaim de nuit?

Message#32 » jeu. juin 21, 2018 11:49 am

J'ajouterais que pour ma part, s'il n'y a pas d'impératif à retirer ces essaims installés, je préfère les laisser vivre leur vie (ce qui semble être le cas ici). Quoiqu'il en soit je te souhaite de la réussite !

Yoann
Messages : 137
Localisation : Pesmes, Haute-Saône, 70

Re: récupérér un essaim de nuit?

Message#33 » jeu. juin 21, 2018 11:53 am

Il n'y a pas de réel "impératif", mais cette colonie m'a été indiquée par un sportif en discutant, qui m'a dit s'être fait poursuivre en faisant son jogging sur le bord de la route.

ed.chimar
Anciens
Messages : 2038
Localisation : 61 Orne
Contact :

Re: récupérér un essaim de nuit?

Message#34 » jeu. juin 21, 2018 12:14 pm

Yoann a écrit : je n'ai pas trouvé ton mode d'expression à mon égard très sympa, c'est tout.

C'est normal, je m'interesse plus aux abeilles qu'aux gens :mdr
Archimed

Yoann
Messages : 137
Localisation : Pesmes, Haute-Saône, 70

Re: récupérér un essaim de nuit?

Message#35 » jeu. juin 21, 2018 2:20 pm

Bon, alors au final, je suis venu, j'ai vu, je les laisse tranquilles.
C'est pas une colonie récente, contrairement à ce que l'on m'avait dit.
J'ai bien pu ouvrir un ventail du volet, elles n'avaient pas encore tout collé.
Le second ventail en revanche, complètement bâti. Chercher à l'ouvrir aurait été un carnage, j'ai préféré m'abstenir et tout refermer.
Je pense que j'irai poser des pièges autour, en revanche.

Avatar de l’utilisateur
Alekil
Messages : 417
Localisation : Haut Beaujolais
Contact :

Re: récupérér un essaim de nuit?

Message#36 » jeu. juin 21, 2018 2:22 pm

Du coup, c'est "je suis venu, j'ai vu, j'ai repartu"? :mdr

Yoann
Messages : 137
Localisation : Pesmes, Haute-Saône, 70

Re: récupérér un essaim de nuit?

Message#37 » jeu. juin 21, 2018 2:27 pm

C'est exactement ça. J'aurais fait un carnage en tentant quoi que ce soit, le proprio n'étant pas dans le secteur, et personne pour m'ouvrir.
Et puis je pense que cela fait plusieurs années qu'il est installé, vu la quantité de constructions. Un ventail complet construit de haut en bas, et sur la partie du second ventail, des constructions de 30cm en stalactites, et un "paté" de constructions de 20cm en bas.
Les vrais essaims sauvages sont tellement rares, que ça aurait été dommage de faire tant de dégâts juste pour le ramener chez moi.
Par contre, la souche doit être assez costaud, faut vraiment que je pose des pièges!

Avatar de l’utilisateur
Alekil
Messages : 417
Localisation : Haut Beaujolais
Contact :

Re: récupérér un essaim de nuit?

Message#38 » jeu. juin 21, 2018 2:50 pm

Poser des pièges dans les environs, c'est une bonne idée, et une sage décision à mon avis! :super

ruche-terrecuite
Messages : 130

Re: récupérér un essaim de nuit?

Message#39 » jeu. juin 21, 2018 4:13 pm

ce copié-collé d´un mail que j´ai recu il y a quelques jours sur le déroulement de la capture d´un essaim derrière des volets:
de Benjamin B. avec aide d´un Apiculteur:
......

Vous trouverez ci-joint quelques photos de l'expérience et ci-dessous quelques explications du déroulement.


Constat: Essaim d'abeille noire, en Haute-Garonne, d'environ 4 semaines, contenant déjà du miel, environ 35 cm de haut, situé entre un contrevent et une fenêtre, chez un membre de ma famille.

A proximité, grands tilleuls et érables en floraison actuellement et sur les 4 semaines écoulées, ce qui a permis à l’essaim d'avoir une bonne source de pollen et ce qui du aider à une formation rapide de cet essaim.


Apiculteur: Possède une cinquantaines de ruches pour aider à améliorer les rendements de ses fruitiers et champs, cultivé en bio.

Il m'a indiqué sur la luzerne, une récolte 30% supérieur depuis qu'il a mis des ruches devant le champ.

Il fait également de l'extermination de frelons dans la région. Il a trouvé votre ruche extrêmement bien pensé. Il ne connaissait pas.


Étant donné la saison avancé, la taille importante de l´essaim ainsi que la présence de miel, il a recommandé de scier au sommet l'essaim et de le mettre directement dans la ruche. il m'a indiqué que ainsi il y avait peu de chance de les voir partir, qu'elle allaient reconstruire l’essaim et qu'elles auraient ainsi ce qu'il faut pour le faire.


Le temps était orageux et les abeilles très agressives, même avant de commencer.

Elles l'ont d’ailleurs piqué une vingtaine de fois par les chaussettes et également sur les mains et cou. Une fois le travail réalisé alors que l'on se trouvait à une quinzaine de mètres.


Début du travail à 18h45.
Nous avons donc ouvert la fenêtre dans la maison afin d'ouvrir un peu les contrevents puis nous l'avons fermée afin de travailler directement depuis l'extérieur.

Il a ensuite ouvert le volet délicatement, scié ce qu'il pouvait puis a mis en presque un seul morceau l’essaim dans la ruche. Au bout d'une dizaine de minutes, beaucoup d'abeille se sont regroupés dans la ruche et nous avons mis la pièce en bois, avec les bouchons et un voile rond.

D'ailleurs ce voile rond n'était pas génial car certaines ont réussit à passer de l'autre coté. J'ai donc mis quelque chose de plus adapté qui venait en sandwich entre le corps de ruche et le chapeau. Ainsi personne ne peut aller dans le chapeau.


Une heure plus tard, beaucoup d'abeilles étaient toujours en vol, beaucoup contre les contrevents mais elles commençaient à rentrer dans la ruche par les trous.

Il a estimé que 50% de l’essaim était dans la ruche.
Il m'a recommandé de laisser ainsi toute la nuit et de revenir demain matin au levé du soleil pour fermer la ruche et ainsi capturer un plus grand nombre d'abeilles.


Arrivée le lendemain matin, vers 6h00. Effectivement moins de 10% des abeilles sont toujours accrochés sur le volets. La ruches est pleine d'abeilles.

Elles sont peu agressives et seulement une dizaine sont bien réveillée pendant les manipulations.

Je ferme donc la ruche, la dispose dans un sac poubelle épais que je ferme au sommet avec du ruban adessif.

Je met ce sac poubelle dans un carton et le charge dans la voiture.
Par précaution, je dispose en plus un drap autour de la ruche pour éviter tout risque d'attaque pendant le transport.

Je cale la ruche dans la voiture et utilise un filet élastique disposé sur le sommet afin d'éviter que la ruche ne s'ouvre pendant le transport.


Après 1H10 de route, je met la ruche dans son emplacement définitif. Des abeilles ont réussit à sortir de la ruche pendant le transport, par le demi trous du chapeau.

Heureusement que la ruche était enfermée dans un sac poubelle.
Je la met en place, et en présence d'une vingtaines d'abeilles qui ont réussit à sortir, j'ouvre la totalité des trous.

Il est 7H30 du matin et le débit d'abeille sortant des trous est faible. Les attaques sont peu nombreuse contrairement à hier.


Étant donnée les réserves de miel, l´apiculteur m'a recommandé de ne pas mettre de nourrisseur et de laisser faire pendant 3 semaines avant de vérifier l'essaim et de leur ouvrir le chapeau si elles avaient bien reconstruit le bas.


Voila. Espèrent que ce témoignage que vous prouvez bien entendu modifier à votre guise, vous sera utile pour votre site.

Je vous tiendrais au courant de ce que donnera cet essaim dans une cinquantaine de jours je pense.



j´ai pensé que cette description qui rapporte les faits mais aussi l´émotion qui a accompagné cette aventure pouvait être intéressante...

je vous tiendrai au courant de la suite...

ruche-terrecuite
Messages : 130

Re: récupérér un essaim de nuit?

Message#40 » jeu. juin 21, 2018 4:20 pm

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


je remercie infiniment Benjamin B. de ce reportage en mots et en image malgré le stress du moment.

Yoann
Messages : 137
Localisation : Pesmes, Haute-Saône, 70

Re: récupérér un essaim de nuit?

Message#41 » jeu. juin 21, 2018 4:46 pm

4 semaines? J'aurais dit deux. Celui que j'ai récupéré avait juste un rayon de moins, et les autres légèrement plus petits au bout de seulement 6 jours. Il contenait aussi du nectar et de la ponte.

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 10471
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: récupérer un essaim de nuit ?

Message#42 » lun. juin 25, 2018 8:49 pm

Bonjour,

Yoann, à ta place, j'essaierais de récupérer cet essaim. En effet, la plupart des colonies sauvages meurent si on ne les protège pas en les mettant en ruche.
Ceci dit, à l'expérience, je conseille de le faire soit en avril, quand il y a encore très peu de miel non operculé soit après la fin juillet quad tout le miel est operculé. Entre les deux, ça dégouline quoi qu'on fasse.
La méthode de Daniel 59 avec un carton me semble bonne même si je ne l'ai jamais pratiquée mais j'y apporterais une modification, c'est de ne mettre que le couvain dans le carton, avec les nourricières, pourquoi pas, mais de mettre le miel à part, dans une boîte qui ferme.

Pour ma part, je sépare les trois éléments, abeilles, couvain et miel. Les abeilles sont dans ma boîte à essaim et le reste dans des grandes boîtes en plastique avec couvercle.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Yoann
Messages : 137
Localisation : Pesmes, Haute-Saône, 70

Re: récupérer un essaim de nuit ?

Message#43 » lun. juin 25, 2018 8:56 pm

Merci Michel pour ton avis.

Je vais donc le laisser tranquille pour le moment, et essaierai de le récupérer au printemps prochain ou fin juillet.
D'ici là j'aurai eu le temps de fabriquer davantage de corps, et le coté "vol et dégradation de matériel" sera moins important pour moi, ce qui me permettra d'effectuer l'opération dans de meilleurs conditions.
Je croise maintenant les doigts pour avoir la chance la chance de pouvoir acquérir davantage d'expérience dans la cueillette avant la fin de la saison. Car à chaque appel que j'ai eu ces deux dernières semaines, il s'agissait en fait de guêpes...

ed.chimar
Anciens
Messages : 2038
Localisation : 61 Orne
Contact :

Re: récupérer un essaim de nuit ?

Message#44 » mar. juin 26, 2018 7:39 am

Yoann a écrit :D'ici là j'aurai eu le temps de fabriquer davantage de corps

et surtout les cadres de transfert pour recevoir le couvain découpé
Archimed

Yoann
Messages : 137
Localisation : Pesmes, Haute-Saône, 70

Re: récupérer un essaim de nuit ?

Message#45 » mar. juin 26, 2018 8:09 am

Exact Archimède.

Ca j'en ai déjà, des cadres non filés, sur lesquels je mettrai les "découpes", que je maintiendrai en place avec des lanières de grillage à poule (neuf).
J'ai vu qu'il fallait respecter autant que possible la disposition d'origine des cires lors de la découpe.Cela en revanche risque d'être assez complexe, car le peu que j'en ai vu, les cires sont imbriquées et font beaucoup de circonvolutions.

@ Michel,

En séparant les nourrices et le couvain, on le perd non? Ce n'est pas gênant fin juillet?

Retourner vers « L'essaim »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.