Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

considérations sur les pièges à essaim

Naturel ou artificiel.
Techniques de création, de récupération ...
Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 8944
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: considérations sur les pièges à essaim

Message#181 » dim. juin 14, 2015 11:58 pm

Oui, reprise fugace en août.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
Dare-Dare
Messages : 216

Re: considérations sur les pièges à essaim

Message#182 » lun. juin 15, 2015 9:02 am

Ne pensez vous pas qu'il y aura un pic d'essaimage juste à la reprise des grosses chaleurs.. la première semaine ?
le cerveau est un essaim de neurones,
l’essaim d'abeilles est un cerveau.

Avatar de l’utilisateur
panpone
Messages : 1648
Localisation : Lanester 56

Re: considérations sur les pièges à essaim

Message#183 » mar. juin 16, 2015 4:46 pm

Bonjour,

Si j'en crois les indications de la biodynamie, une des configurations favorisant l'essaimage serait le passage de Mars ou Vénus devant la constellation du Taureau (pas le signe).
Cette configuration commencée le 5 avril, se termine autour du 21 juin. Cela dit, d'autres causes peuvent s'ajouter, se superposer, s'opposer etc...comme la chaleur, la famine, la contamination, les parasites, le manque de place....


En tout cas, un deuxième essaim (petit) récupéré hier dans un compteur EDF...IL commençait à en sortir et s'était regroupé au pied d'une haie de thuya.

@+
Jean-Paul


conseil au nouveaux arrivants : pensez à préciser votre localisation sur votre profil, au moins département et ville, plus si vous voulez, afin d'être visible sur la carte de localisation des apiculteurs warré
Merci

Avatar de l’utilisateur
Dare-Dare
Messages : 216

Re: considérations sur les pièges à essaim

Message#184 » sam. juin 20, 2015 8:45 pm

Salut,

Je suis en train de faire une expérience sur deux de mes cinq pièges à essaim., ces deux pièges sont à moins de 30 de chez moi

Non content d'avoir utilisé du bois d'anciennes ruches odorantes, pour un volume d'environ 35/40 décimètres cube ;
un trou placé en bas de 5 cm de diamètre et un morceau de cire noire au plafond, dirigée vers le sud est,
j'ai décidé d'amorcer ces deux ruches aux phéromones fraiches (en tout cas à l'odeur d'abeille (j'ignore si ce sont des phéromones ^_^ )) .

(ma ruche peuplée est à 80 mètres environ...)

pour convaincre les abeilles d'entrer dans les ruches j'ai mis du candi et du sirop de sucre devant l'entrée et un morceau de cire qui part du candi pour entrer dans la ruche, et dans la ruche du candi aussi

quand le bol de sirop est vide, une partie des abeilles entre dans la ruche pour siroter et y laisser leur odeur aussi.

- Les abeilles ont mis trois jours à découvrir la seconde ruche, jamais cette zone n'avait été utilisée comme zone d'apiculture ni pour entreposer des cadres ou autre, c'est à 1 m 70 du sol
- En revanche la première ruche piège, à 30 cm du sol, est disposée sur une zone déjà utilisée pour entreposer une ruche vide mais avec encore des rayons dont certains avaient des traces de miel, à l'époque il y avait parfois des abeilles, ce printemps j'en ai vues quelques-unes, et là le succès a été instantané !

Les abeilles viennent de ma nouvelle ruche, donc aucune abeille ne connaissait la zone des deux ruches-pièges, et pourtant elles ont découvert celle qui est sur une zone déjà fréquentée en mars, par quelques abeilles d'une autre colonie qui n'est plus là.
cela indique que peut-être il y a un marqueur odorant sur certaines zones "intéressantes" ?

Les deux ruchettes ont été fabriquées ensemble, avec les même matériaux, tout pareil quoi...

Image

Question :
Je vais stopper ce nourrissement extérieur et je me contenterai de pulvériser une solution de miel dans la ruche de temps à autre
pensez-vous que cela va augmenter l'attractivité de ces deux pièges ?

j'ai tendance à penser que oui, et j'imagine qu'un marqueur odorant frais a été déposé ..
si quelqu'un a une info à ce sujet ?

Puis-je les déplacer désormais pour les mettre en place loin de chez moi en espérant avoir rendu mes ruchettes piège plus efficaces ?
le cerveau est un essaim de neurones,
l’essaim d'abeilles est un cerveau.

Avatar de l’utilisateur
panpone
Messages : 1648
Localisation : Lanester 56

Re: considérations sur les pièges à essaim

Message#185 » dim. juin 21, 2015 9:25 am

Bonjour

Si tu nourris et que les abeilles viennent, ça veut dire que c'est identifié comme zone pillage. Je ne suis pas sûr que ce soit équivalent à une zone d'essaimage...
En revanche, l'odeur de cire (vieille) et de propolis est connue comme élément attractif.

Cela dit, peut-être que quelqu'un a un contre-exemple d'un nourrissage attirant un essaimage ?

@+
Jean-Paul


conseil au nouveaux arrivants : pensez à préciser votre localisation sur votre profil, au moins département et ville, plus si vous voulez, afin d'être visible sur la carte de localisation des apiculteurs warré
Merci

Avatar de l’utilisateur
Dare-Dare
Messages : 216

Re: considérations sur les pièges à essaim

Message#186 » dim. juin 21, 2015 10:46 am

Tu as raison
Mais en fait à la fin je pose une question (après la photo) sur le fait d'ensuite déplacer la ruchette ailleurs

Puis-je les déplacer désormais pour les mettre en place loin de chez moi en espérant avoir rendu mes ruchettes piège plus efficaces ?

car même si la zone est identifiée comme zone de pillage, des abeilles sont allées à l'intérieur du piège pour laisser leur odeur

donc si la ruchette est mise en place ailleurs, la ruchette est-elle plus attractive si des abeilles y ont fait des visites répétées, ou pas ?

les deux ruchettes avant l'expérience :
Image
le cerveau est un essaim de neurones,
l’essaim d'abeilles est un cerveau.

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1010
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: considérations sur les pièges à essaim

Message#187 » mar. juin 23, 2015 3:06 pm

Dare-Dare a écrit :Salut,
Question:
Je vais stopper ce nourrissement extérieur et je me contenterai de pulvériser une solution de miel dans la ruche de temps à autre
pensez vous que cela va augmenter l'attractivité de ces deux pièges ??


Très clairement non

tous les avis sont formels partout sur le net
pour piéger il faut une odeur mais pas de miel

8 gouttes d'HE de citronelle (voir au debut de ce post)

-pisser sur la ruche et dedans
-de vieux cadres ou morceaux
-du vieux bois des planches de récup
-une vieille ruche passée à la flamme
-frotter avec forces herbes diverses (toute recettes selon la région mais souvent citronelle ou melisse)

Zery
Messages : 275
Localisation : Belgique / Liège

Re: considérations sur les pièges à essaim

Message#188 » mer. juin 24, 2015 12:49 am

ressemblance entre les pylône et les arbres sénescents. :super

http://permaforet.blogspot.be/2013/05/a ... warre.html
Ce qui est bénéfique pour " l'api-producteur " l'est rarement pour l'abeille,
et inversement...

Avatar de l’utilisateur
Dare-Dare
Messages : 216

Re: considérations sur les pièges à essaim

Message#189 » jeu. juin 25, 2015 12:02 pm

ok

sinon pour le fait que j'ai poussé les abeilles à entrer dans la ruche, est-ce que ça augmente l'attractivité de celle-ci ?
l'odeur laissée par les abeilles est-elle un plus ?
le cerveau est un essaim de neurones,
l’essaim d'abeilles est un cerveau.

Zery
Messages : 275
Localisation : Belgique / Liège

Re: considérations sur les pièges à essaim

Message#190 » jeu. juin 25, 2015 12:21 pm

Surement, le mieux serait d'utiliser une ruche peuplée comme piège.
Transvaser les cadres dans les nouvelles ruches et ruchettes pour que les abeilles les propolisent bien.
Et utiliser de la citronnelle ou équivalent pour attirer les reines, les essaims suivant ces dernières.
Ce qui est bénéfique pour " l'api-producteur " l'est rarement pour l'abeille,
et inversement...

Avatar de l’utilisateur
Dare-Dare
Messages : 216

Re: considérations sur les pièges à essaim

Message#191 » jeu. juin 25, 2015 10:28 pm

salut,

j'ai relu les posts de ce fil et on peut lire beaucoup d’opinions défavorables au sujet du miel et autres sucres mis dans les pièges pour inviter les abeilles à y laisser leur odeur (nourrissement simplement en début de saison et interrompu ensuite, juste pour "amorcer la ruche piège en odeur d'abeilles)

je crois que nous serons tous du même avis : mettre du miel n'attire pas un essaim sauvage en quête d'un abri ni les éclaireuses spécialisées dans la détection des bons abris, cela attire les abeilles qui veulent profiter de l'aubaine ..

Cela dit je pense qu'il faut prendre en compte les phéromones des abeilles, ou du moins leur odeur.
En effet outre certaines huiles essentielles, plantes à frotter et autre cires, propolis, rayon noir etc., je pense que l'odeur des abeilles qui ont œuvré dans une ruche : ça compte.

Je dis ça pour tout ceux qui ont décidé de se fabriquer des ruchettes pièges et qui n'ont pas forcément l'ensemble des "ingrédients", s'il y a une possibilité d'augmenter l’attractivité il faut la saisir, surtout quand on n'a pas tous les ingrédients cités dans ce fabuleux fil.

Mais si au contraire l'odeur des abeilles qui pillent est négative : alors dans ce cas il doit y avoir une publication scientifique à se sujet, dans le cas contraire, ce n'est pas étayé et cela reste de l'ordre de la spéculation... c'est normal de sourcer.

Pensez-vous qu'il puisse y avoir des ruches pièges "maudites", des ruches pièges que les abeilles fuient ?
c'est possible... après tout il y a bien des abeilles qui sont capables de dire Stop aux autres et interrompre des danses indicatrices de fleurs où elles ont découvert un problème (selon l’émission sur les épaules de Darwin), donc pourquoi pas ?
mais il faut éclaircir ce sujet qui semble surtout reposer sur une croyance intuitive, oui il faut sourcer l'info afin de découvrir la vérité à ce sujet (je n'affirme rien, je pose la question...)

Merci :)
le cerveau est un essaim de neurones,
l’essaim d'abeilles est un cerveau.

Zery
Messages : 275
Localisation : Belgique / Liège

Re: considérations sur les pièges à essaim

Message#192 » jeu. juil. 02, 2015 12:08 am

Il y a quelques semaines, j'avais placé une caisse de vin en bois de ce style-ci :

Image

Transformée en ruchette piège à 4 cadres :
- un trou d'entrée à la mèche plate de 24 mm
- un peu de citronnelle et propolis frottée à l'intérieur
un ou 2 vieux cadres ; je ne me souviens plus du nombre et je ne l'ai toujours pas transvasée, et des cadres à bâtir.
Je suis allé la rechercher hier, c'est dans la boite. :bravo

Mon premier essaim piégé, placé loin de chez moi, ce ne sont pas de mes ruches ;
ça change de courir après, c'est moins stressant.
Les faire venir là ou l'on veut, l'émotion de la découverte du piège ayant fonctionné ;
c'est un "trip" que j'aime bien. Même si l'essaim ne vaudrait que dalle, rien que pour le trip ça vaut le coup d'essayer. :oops:
Ce qui est bénéfique pour " l'api-producteur " l'est rarement pour l'abeille,
et inversement...

FrèreTuck
Messages : 134
Localisation : Au Sud de Lille

Re: considérations sur les pièges à essaim

Message#193 » jeu. juil. 02, 2015 8:48 am

Magnifique, je comprends tout à fait ce que tu ressens. :-bravo
Pour ma part, j'ai failli y croire samedi dernier après-midi.
J'ai passé l'après-midi à côté des ruches pièges (pour faire des semis en godets, mais c'est une autre histoire...), et il y avait vraiment énormément de visites (sans qu'elles battent le rappel pour autant, mais c'était encourageant).
Pour avoir mon lot d'émotion, pas besoin de jouer au loto, il suffit d'avoir des ruches pièges. :oops:

Avatar de l’utilisateur
Dare-Dare
Messages : 216

Re: considérations sur les pièges à essaim

Message#194 » jeu. juil. 02, 2015 9:57 am

quelle chance :super
le cerveau est un essaim de neurones,
l’essaim d'abeilles est un cerveau.

Zery
Messages : 275
Localisation : Belgique / Liège

Re: considérations sur les pièges à essaim

Message#195 » jeu. juil. 02, 2015 2:54 pm

La part de chance, il faut vraiment la réduire à sa plus simple expression et lui donner un "coup de pouce". :wink:

Le piège était placé :
    - à environ 200 m d'un rucher où apparemment les essaims ne sont pas suivis et ni récupérés.
    - à +/- 1 km de colonies sauvages
    - en lisère de foret coté SUD
    - bel ensoleillement proche du piège bien que ce dernier soit à l'ombre, etc...

En gros les règles déjà expliquées. :wink:
Ce qui est bénéfique pour " l'api-producteur " l'est rarement pour l'abeille,
et inversement...

Retourner vers « L'essaim »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.