Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

considérations sur les pièges à essaim

Naturel ou artificiel.
Techniques de création, de récupération ...
Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1034
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

considérations sur les pièges à essaim

Message#1 » mar. janv. 24, 2012 3:45 am

de nouveau sur le site de David Heaf la source ici

La sélection des sites des nids par l'abeille, Apis mellifera

Journal Insectes Sociaux
Numéro Volume 25, numéro 4 / Décembre 1978
Pages 323-337
Thomas D. Seeley 1, 2 et Roger A. Morse 1, 2

(1) Musée de Zoologie Comparative Laboratories, Harvard University, 02138 Cambridge, Massachusetts (États-Unis)
(2) Département d'entomologie, Université Cornell, Ithaca 14853, New York, (Etats-Unis)
Résumé

1. Les abeilles présentent des préférences dans plusieurs propriétés du site de nidification. Les préférences suivantes ont été identifiées («>» signifie «préféré»): la hauteur des nids, 5> 1 m; zone d'entrée, 12,5> 75 cm 2 , la position d'entrée, en bas> haut de cavité du nid, la direction d'entrée, vers le sud> nord; volume de cavité du nid, 10 <40> 100 litres.
2. Les données suggèrent également des préférences existent pour les cavités nichent déjà habitées et des sites de nidification au-delà de 300 m de la colonie mère.
3. Les sites de nidification à une exposition élevée et la visibilité étaient occupés plus rapidement que les sites avec une faible exposition et de visibilité. Cependant, cette différence reflète probablement la facilité différentielle de la découverte du site de nidification plutôt que d'une préférence pour les sites de nidification exposés.
4. Pas de préférences ont été trouvés dans les variables suivantes: forme d'entrée (fente vs cercle), la forme cavité du nid (cube vs parallélépipède haut), étanchéité (étanche vs courants d'air), et la sécheresse la cavité (humide vs sec). l'étanchéité et la sécheresse sont probablement importantes pour les abeilles, mais parce que les abeilles peuvent sceller et imperméabiliser leurs nids, ils peuvent être moins exigeant sur ces deux variables du site de nidification que sur ceux qu'ils ne peuvent pas modifier.
5. Le processus complexe de sélection des sites de nidification des avantages apparemment une colonie d'abeilles de plusieurs façons, y compris la facilitation de la défense des colonies et l'hygiène, la simplification de la construction du nid et de contrôle du microclimat, et la réduction de la concurrence avec l'alimentation colonie mère.
Selon Seeley et Morse (1977) la distance médiane de dispersion des essaims de la colonie mère est de 300 à 600 mètres. Ils ont confirmé les résultats antérieurs de Lindauer. Le diagramme de dispersion de leur papier est illustré ci-dessous.

Image

donc plutôt en hauteur , entrées resserrée 12,5 cm2 en bas de la ruche, volume de 40 litres de préférence ayant déjà été habitée, entrée au sud entre 300 et 600 mettres de la ruche mère ou du rucher primaire

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1034
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: considérations sur les pieges à essaim

Message#2 » mar. janv. 24, 2012 7:09 am

on pourra faire le parrallèle avec les ecrits de CHandler sur les dimensions des trous de vols par rapport au volume des essaims naturels trouvés dans des troncs de bois que j'avais donné ici

on notera que 12,5 cm 2 c'est plus petit que les 44 cm2 que donne la formule, mais il s'agit de colonies établies (dans le cas de la formule) et D Heaf nous dit que les ruches pieges ne sont pas nécessairement étanches ce qui peut faire varier la somme des ouvertures...
Modifié en dernier par DocBB le jeu. janv. 26, 2012 4:30 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1034
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: considérations sur les pieges à essaim

Message#3 » mar. janv. 24, 2012 8:43 am

une autre etude en PDF et en Anglais Ici

montre que les meilleurs pieges sont de 40L pour 15cm2 d'entrée, pas 30cm2 mais ce sont différents carrés pas de fentes, ni de multiples trous...

une autre ne dépasse pas les 30 L

Celui ci nous demontre que la cavité préférée est de 35 litres, que les abeilles ne peuvent faire de discrimination que de 15 en 15 L de volume ; que l'estimation du volume necessite de la lumière (peu) et que les éclaireuses l'estiment en arpentant les parois

c'est sympa la recherche de bibliographie non?

Avatar de l’utilisateur
CyrC
Modérateur
Messages : 754
Localisation : Maine et Loire

Re: considérations sur les pieges à essaim

Message#4 » mer. janv. 25, 2012 9:22 pm

:super
Merci pour le résumé à chaque fois !!

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9639
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: considérations sur les pieges à essaim

Message#5 » mer. janv. 25, 2012 11:03 pm

Bonsoir,

DocBB a écrit :...c'est sympa la recherche de bibliographie non?


Merci pour ce travail de recherche.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1034
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: considérations sur les pieges à essaim

Message#6 » jeu. janv. 26, 2012 3:10 am

j'ai encore lu mais c'est sur un autre ordi
en fait les volumes sont variables d'un espèce à l'autre
les africaines se contentent de petits volumes que les autres délaissent 13,5 à 31 L même moins de 10 litres
les italiennes peuvent aussi se contenter de faibles volumes de 13 -25 litres
les noires seraient plutôt sur 31 litres au moins et 40 maxi
les test montrent que 15 cm2 pour l'entrée est l'idéal,( ca fait des carrés d'un pouce et demi ou 3,9 cm de côté) mais dans les papiers ce sont toujours des carrés uniques ,
je ne vois pas de publications différenciant les formes d'entrées, fentes ou trous multiples ou des différences plus subtiles entre les dimensions d'entrées

je dois verifier les volumes par rapport aux races
c'est fait : Selection of nest cavities by Africanized and European honey bees
J.o. Schmidt and R. Hurley
Apidologie 26 6 (1995) 467-475
le PDF est à télécharger ici

Résumé Sélection de cavités de nidification par les abeilles africanisées et européennes. Nous avons étudié les préférences dans la taille des cavités chez les abeilles africanisées et les abeilles européennes, en disposant des nids artificiels en bois dans l’environnement afin que des essaims sauvages puissent s’y loger. Les essaims d’abeilles africanisées ne montrent aucune préférence entre des cavités de 13,5, 24et 31Idisposées côte à côte (tableauI). Des résultats précédents (Schmidt et Thoenes, 1987) avaient montré que dans une situation similaire les essaims européens choisissent les cavités de 31I 5fois plus souvent que les cavités de 24 I. Afin de déterminer de façon formelle l’acceptabilité des cavités de 13,5I et de 31I pour les essaims d’abeilles européennes, une expérimentation a été réalisée à Tucson, Arizona. Chaque semaine, les cavités de 31I et de 13,5I ont été alternées, ce qui ne donnait aux essaims que le choix d’accepter ou de rejeter une taille de cavité. Quand on leur donne un tel choix, les essaims européens choisissent 3 fois plus les cavités de 31I que celles de 13,5I (tableau II). Ces résultats démontrent que la taille de la cavité n’est pas importante pour les abeilles africanisées dans le climat tropical de l’Amérique centrale, et que des cavités de 31I sont hautement préférées par les abeilles européennes en Arizona. Chez celles-ci, on a montré qu’il n’y avait pas de relation entre la taille de l’essaim et celle de la cavité et que, pendant la saison de l’essaimage, la taille de l’essaim ne dépend pas de la période (tableau III). Ces résultats démontrent i) qu’il y a des différences fondamentales dans les critères utilisés pour la sélection du nid par les essaims africanisés et européens, et qu’il est pos- sible de construire des nids de piégeage de petite taille (13,5 I) qui sont attractifs pour les essaims d’abeilles africanisées et rejetés par la plupart des essaims d’abeilles européennes.

ce serait bien de faire une compil des pieges qui ont marché pour vous (ou des cavités ou vous en avez trouvé)
volume estimé
taille de l'entrée avec la forme
hauteur d'installation
orientation
race

Api29
Messages : 136
Localisation : Mts d'Arrée 29690 Finistère

Re: considérations sur les pieges à essaim

Message#7 » jeu. janv. 26, 2012 10:50 am

bonjour,
j'utilise la ruchette Dt6c (environ 30L),ouverture horizontale 23 cmsx1.5
garni de 2 ou 3 vieux cadres batis , de la propolis passée au chalumeau, un peu
d'attire essaims (parfum d'aristée),le tout orienté S-E dans un talus à 1 m de hauteur.
25 essaims capturés en 3 saisons (juin à début juillet) à cet endroit.
j'installe le piège en avril suivant le temps de la saison , avant la période d'essaimage locale...
Pour l'instant ça marche,je n'ai rien calculé ,c'est au flair .
J'ai essayé les ruchettes Dt4c (coffret à bouteilles de vin) ailleurs :2 essaims en 2 saisons...
Cette année je vais placé 2 Dt6c à proximité d'un moulin oû l'an dernier il y avait 2 essaims
très actifs dans le pignon,on verra bien.Je crois aussi qu'il serai intéressant de placer des pièges à coté des endroits d'anciens essaims comme les cheminées,etc...Voila il y a de quoi faire...
Kenavo
Api29
L'île d'Ouessant sanctuaire de l'abeille noire bretonne,écotype des Monts d'Arrée.

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9639
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: considérations sur les pieges à essaim

Message#8 » jeu. janv. 26, 2012 1:33 pm

Bonjour,

Ce sujet m'intéresse beaucoup.

Pour ma part, les essaims "sauvages" capturés l'ont pratiquement toujours été derrière des volets. Les cavités concernées étaient toujours bien supérieures aux 31 litres mais je ne les ai jamais mesurées. A faire, à l'avenir. Quant à l'orientation, elle varie beaucoup puisque j'en ai eu aux quatre points cardinaux avec une prédominence au sud et à l'ouest.

J'ai aussi repéré des essaims dans des arbres mais trop haut pour aller les déloger. A vue de nez, la cavité devait être très longiligne et peu volumineuse vu le diamètre de l'arbre. Ceux auxquels je pense sont morts dans les deux ans après que je les aie repérés.

Côté piégeage, je n'ai capturé que trois essaims en quatre saisons, autant dire rien donc une sérieuse remise en question s'impose :wink: .

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Labbey

Re: considérations sur les pieges à essaim

Message#9 » jeu. janv. 26, 2012 7:53 pm

Pour ma part 2 essaims capturés dans des langstroth. Ils sont venus se loger seul.
C'était des ruches posées comme ça, dont même 1 orientée ouest, et plein vent. Mais des ruches déjà habitées auparavant qui étaient en attente de nettoyage.

francois08
Messages : 60
Localisation : 41 ....prés-Chambord

A

Message#10 » mar. janv. 31, 2012 9:06 pm

Bonsoir

Voila des informations intéressantes.
Afin de capturer quelques essaims j'ai acheté un lot de ruches dadant anciennes que j'ai du fortement rénover.
J'ai conservé le corps que je vais bruler et repeindre (peinture suédoise) et le fond qui est bien patiné.
Par contre je vais changer les toits ( tole et toit chalet suivant l'emplacement où je vais les installer).

A la lecture de ce qui précède je vois que des ruchettes auraient pu être mieux. Or un apiculteur de ma région me disait récemment qu'il avait un taux de réussite de moitié en plaçant ses ruches piège (non pas les ruchettes).
Qu'en penser?
Avez vous essayé avec des ruches 10 cadres?

Voila un de mes projets de la saison prochaine.

Francois

Avatar de l’utilisateur
CyrC
Modérateur
Messages : 754
Localisation : Maine et Loire

Re: considérations sur les pieges à essaim

Message#11 » mar. janv. 31, 2012 9:24 pm

oui et ça marche pas mal. Je n'ai pas posé de ruchettes pour faire un test type cafétaria donc je ne peux pas dire qu'elles préfèrent les ruches aux ruchettes.
Et je ne trouve pas qu'il y ait de lien entre la taille de la ruche et la taille de l'essaim qui rentre dedans.

Api29
Messages : 136
Localisation : Mts d'Arrée 29690 Finistère

Re: considérations sur les pieges à essaim

Message#12 » mar. janv. 31, 2012 9:58 pm

sans rentrer dans des considérations techniques, l'avantage de la ruchette c'est tout simplement le poids!...
Api29
L'île d'Ouessant sanctuaire de l'abeille noire bretonne,écotype des Monts d'Arrée.

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1034
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: considérations sur les pieges à essaim

Message#13 » ven. juin 08, 2012 3:32 pm

Michel a écrit :Bonjour,
Ce sujet m'intéresse beaucoup.



J'ai craqué, j'ai pas pu attendre j'ai acheté l'ebook que l'auteur de ce site vend ici
Image
j'ai aussi acheté le livre en papier pour ma bibliothèque
Pleins de bons trucs dont la plupart sont expliqués dans les vidéos je vous les conseille vivement c'est un régal et il est tres joli a regarder en plus en tout cas sur l'ipad pour le moment

son taux de succès est de 60% environ c'est pas mal tout de même

On confirme,entre 30 et 40 litres de volume pour le piege, comme il est au Texas il préfère les plus grand pour ne pas chopper d'abeilles africanisées
un trou de un pouce et demi à deux pouces de diamètre (3,8 à 5,1 cm) ou grossomodo 15 cm².
Barré de deux clous pour ne pas faire un nichoir de luxe et de préférence au bas de façade la ruche.

Des pièges dédiés qui peuvent accepter des cadres le cas échéant 8 (7 à 10) , ou des barres pour les tbh. En bâtisse chaude
les pieges ronds marchent aussi mais est ce la peine de s'emm... pour enrucher et récupérer les rayons apres ?
Fait de planches (de préférence en vieux bois de récupération) pour les côtés et de ctp pour le toit et le plancher, assemblés par des vis ( ça bouge les pièges)
plus ou moins étanches ou en recuperation de vielles ruches reduites au bon volume.
peint de couleurs discrètesImage pour ne pas attirer les voleurs et les ados.
Image
les vis c'est aussi pour demonter le toit sans brusquerie avec une visseuse / dévisseuse.
Dedans des vieux rayons NOIRS ( 10% de l'attractivite)
et surtout de 8 gouttes dhuile essentielle de LEMONGRASS - CYMBOPOGON FLEXUOSUS OU CITRATUS
sur une lingette (70% de l'attractivité) vos chances passent de 5% à 30% de capturer un essaim
les meilleurs pièges sont les vétérans qui ont deja piégé des essaims.

les 3 secrets de la réussite dans l'ordre
1) l'HE de citronelle
2) de vieux rayons noirs
3) un vieux piège qui a déja pris
il place un paquet de pièges : un bon prétexte pour une balade de surveillance hebdomadaire ou tous les 10 jours.
avec le smart phone : le point gps des pièges (ou plutôt) des clous de suspension qui eux restent en place l'hiver et les observations (éclaireuses, vide, plein, pollen...)

la hauteur un peu plus de 6 pieds (1,80cm): si il y a des gamins ajouter de 3 pieds au dessus de l'ado moyen d'1,80 m :hors de portée des adolescents qui sont la principale menace des pieges
PAS de nécessité d'echelle c'est trop dangereux. une caisse ou un marche pied doivent suffir

Il donne aussi les endroits ou ça marche le mieux
le long des repères alignés : haies , barrières, cours d'eaux ou alors toits ou arbre isolé
jamais au soleil toujours à l'ombre ou du côté ombragé

je vous en laisse un peu a lire tout de même
Modifié en dernier par DocBB le sam. juin 16, 2012 7:27 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1034
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: considérations sur les pieges à essaim

Message#14 » sam. juin 16, 2012 1:53 pm

un exemple de Warré-Piège
Image Image
Image Image

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1034
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: considérations sur les pieges à essaim

Message#15 » sam. juin 16, 2012 4:32 pm

encore un lien en PDF
avec des illustration des caisses

sur l'article de Seeley ,Norse et Nowogrodzli
Modifié en dernier par DocBB le dim. juin 17, 2012 8:07 am, modifié 1 fois.

Retourner vers « L'essaim »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 3 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.