Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Comprendre l'essaimage.

Naturel ou artificiel.
Techniques de création, de récupération ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel 59
Modérateur
Messages : 3698
Localisation : région Nord/Pas de calais

Comprendre l'essaimage.

Message#1 » lun. juin 06, 2011 9:09 am

Bonjour à tous,

Afin de mieux comprendre le processus d'essaimage qu'en ce moment beaucoup d'entre nous vivons, vous trouverez ci dessous la description de ce phénomène, comment l'éviter, comment le provoquer.

L’essaimage.

L’essaimage est un besoin naturellement inscrit dans les gènes de l’abeille, c’est aussi de cette façon que se sont reproduites les colonies qui nous sont parvenues du fond des âges, soit près de 100 millions d’années.

Si cette façon de faire est un besoin naturel pour l’abeille, l’apiculteur ne le voit pas forcément sous le même angle car ce phénomène se traduit souvent par la perte d’une ou de plusieurs colonies tout en réduisant de façon significative les espoirs de récolte.

L’essaimage est favorisé par plusieurs facteurs déterminants :

- L ’âge de la mère qui dans sa première année n’essaime pratiquement pas, pour passer à 25% de chances d’essaimer la seconde année, et 60 à 80% la troisième année.
- La température extérieure élevée après les fraîcheurs du début du printemps,
- La chaleur excessive à l’intérieur de la ruche,
- Une mauvaise ventilation.
- Le manque de place pour que la colonie progresse et que les butineuses puissent engranger leurs récoltes.
- Une miellée riche en pollen (Pissenlit, Colza).
- Un déséquilibre entre jeunes abeilles et butineuses.
- Un couvain trop important (au-delà de 80% de l'espace disponible).
- Mauvaise perception des sécrétions hormonales de la reine qui doivent toucher l’ensemble de la population qui ne cesse de croître d'environ 10 à 15000 abeilles toutes les trois semaines. Ainsi, une vieille reine produisant trop peu d'hormones induira chez ses ouvrières le réflexe d'enclencher le processus d'essaimage. Mais, à l'opposé, une reine très prolifique produira tellement d'ouvrières qu'à un certain moment l'air et les hormones ne circulent plus assez et, donc, ces dernières ne sont plus perçues par certaines ouvrières situées en bordure de cadres.
Là aussi, la fièvre d'essaimage débutera.

En premier lieu, il faut de tenir compte du développement de la colonie au début du printemps.
La température est un facteur déterminant, tout comme l’abondance de pollen, l'importance de la miellée avec le colza et le pissenlit, les prunelliers et les fruitiers en général.
Ces différents paramètres vont amener les conditions idéales pour une augmentation spectaculaire des colonies et par voie de conséquences, favoriser les constructions de cellules royales qui, à terme, engendrent l’essaimage d’autant plus rapidement que la colonie se trouve à l’étroit.
Dans un premier temps, nous assistons à l’essaimage des colonies avec une reine âgée accompagnée d'un nombre de mâles important; puis suivent les autres colonies, gagnées à leur tour par cette fièvre d’essaimage.

Devant ce phénomène certes parfaitement naturel, l’apiculteur a intérêt à intervenir, faute de quoi, les essaims primaires seront à leur tour suivis par des essaims dits secondaires qui videront les ruches sans espoir de récolte.

Pour éviter l’essaimage, Il y a plusieurs façons de procéder :

- Supprimer toutes les cellules royales.
- Tous les huit jours et ce durant les 3 ou 4 semaines durant lesquelles peut durer la fièvre d’essaimage. C'est un travail fastidieux. Pour ce faire, il faut sortir chaque cadre, en secouer les abeilles pour qu’elles retombent dans la ruche, pour ensuite avec une pince à épiler, pincer chaque cellule en prenant grand soin de ne pas en oublier ne serait-ce qu’une seule qui annulerait le travail effectué.
- Ménager de la place pour la colonie. En cette période, il est impératif de donner de la place pour que la colonie puisse s’établir correctement. La population de la ruche devient de plus en plus importante.
La croissance de la colonie s’établit à 10 à 15000 abeilles supplémentaires toutes les 3 semaines.
-Faire des essaims artificiels.
En prélevant des cadres ou barrettes de couvain, ce qui va donner un répit d’environ 8 jours. Les naissances sont si nombreuses qu’en une semaine après le prélèvement du premier essaim artificiel, nous sommes revenus dans la même configuration.
- Diminution des butineuses.
Cette façon de procéder consiste tout simplement à faire perdre à la colonie essaimeuse l’ensemble de ses butineuses.
Pour ce faire, placer une ruche contenant des cadres ou des barrettes de couvain à la place de la ruche prête a essaimer.
Les butineuses rentrantes vont immédiatement s’occuper du couvain, ce dernier va les fixer.
La colonie de la ruche essaimeuse qui sera déplacée de quelques mètres perdra immédiatement toute envie de partir.

Comportement de la ruche qui vient de subir un essaimage.

Lorsqu’il n’a pas été possible d’endiguer le départ d’un essaim, la ruche reste affaiblie durant plusieurs semaines.

Dans des conditions idéales, voici le déroulement dans le temps des événements qui suivent le départ de l'essaim primaire :

Jour J = Départ de l’essaim qui emmène la reine et la moitié de la population de la ruche.
J + 1 semaine = Naissance de la nouvelle reine.
J + 2 semaines = La reine atteint sa maturité sexuelle.
J + 3 semaines = Vol nuptial.,
J + 4 semaines = Début de ponte de la nouvelle reine.

Formation d’un essaim secondaire.

Après le premier essaimage, si la fièvre n’est pas retombée, il est tout à fait possible qu’il se forme un ou plusieurs essaims dits secondaires plus petits que le premier mais venant encore affaiblir d’avantage la ruche.
- Cet essaim sort généralement avec 1 ou plusieurs reines vierges.
- Si toutes les abeilles sortent avec la ou les reines la ruche est perdue. (Désertion)
- Si les abeilles restent et qu’aucune des reines vierges au départ ne revient à la ruche d’origine, la ruche est, là aussi, perdue puisqu’elle va devenir obligatoirement bourdonneuse. Les abeilles restantes n’ont plus aucune chance d’élever une autre reine parce qu’il n’y a plus de couvain. Ce dernier étant éclos.

Pour éviter que la ruche ne devienne bourdonneuse, l’apiculteur doit intervenir rapidement en plaçant un cadre ou une barrette porteur de couvain ouvert afin de fixer les abeilles restantes qui vont alors élever une nouvelle reine.

En règle générale il est possible de:

Favoriser l’essaimage d’une ruche pour en faire des essaims artificiels.
- Nourrir avec des aliments vitaminés pour favoriser la ponte de la mère.
- Réduire le volume de la ruche.
- Augmenter sensiblement la température intérieure de la ruche par calfeutrement.

Essayer de diminuer l’essaimage.
- Agrandir le volume de la ruche (pose d’éléments ou de hausses.)
- Dans le corps de la ruche (3éléments Warré) supprimer plusieurs rayons ou cadres de nourriture.
- Provoquer une ventilation forte portière ouverte au maximum et plateau grillagé.
- Surveiller la construction de CR chaque semaine.
- Faire des essaims artificiels.
- Provoquer la perte des butineuses sur les fortes colonies .
Daniel d'en haut!

Avatar de l’utilisateur
citronbleu
Messages : 317
Localisation : Trets

Re: Comprendre l'essaimage.

Message#2 » lun. juin 06, 2011 10:41 am

bonjour c'est là qu'on se rend compte de la richesse de ce forum et de la valeur de ceux qui le composent, merci Daniel
Jacques.

Beez
Messages : 13
Localisation : 35

Re: Comprendre l'essaimage.

Message#3 » sam. juin 25, 2011 6:33 pm

Bonjour, merci pour ce très bon récapitulatif.
J'ai une question à laquelle je n'ai pas réussi à trouver de réponse, combien de jours avant l'essaimage la reine arrête-t-elle de pondre ?
Merci

Avatar de l’utilisateur
Daniel 59
Modérateur
Messages : 3698
Localisation : région Nord/Pas de calais

Re: Comprendre l'essaimage.

Message#4 » sam. juin 25, 2011 7:44 pm

Bonsoir Beez,

C'est trés variable suivant les colonies.
Il faut d'abord réunir toutes les conditions de l'essaimage.

En régle générale lorsque l'essaimage se produit, les constructions sont arrêtées depuis environ 8 à 15 jours, ensuite la reine qui se trouve à l'étroit arrête de pondre.
Tout dépend de la place qui lui reste et la fréquence de sa ponte.(entre 1.500 et 2.000 oeufs par jours)
Dans un premier temps elle va réduire sa ponte, avant de l'arrêter complétement.
Ensuite tout va trés vite les filles font la "barbe" sur le devant de la ruche durant 1à 2 jours avant la grande sortie qui voit la moitié de la colonie s'en aller.

Cordialement,
Daniel.
Daniel d'en haut!

Avatar de l’utilisateur
quentinbelgique
Messages : 294
Localisation : Belgique - Anhée - Maredsous

Re: Comprendre l'essaimage.

Message#5 » dim. juin 01, 2014 9:26 pm

Mais quel bon post que je viens de retrouver...
Il me semble bien utile de le déterrer. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
hive
Messages : 360
Localisation : Yonne

Re: Comprendre l'essaimage.

Message#6 » dim. juin 01, 2014 11:01 pm

Merci Quentin pour l’exhumation.

Ce qui me fait poser cette question concernant l'essaimage secondaire.

- on a eu un essaimage primaire, maman 1 est partie et une nouvelle reine la remplace : maman 2
- un essaimage secondaire se produit, est-ce que maman 2 reste et maman 3 s'en va, ou l'inverse ?
2 Warrés - 2 TBH - une ruche tonneau - une ruche cylindrique - une sun hive

"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas"

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9183
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Comprendre l'essaimage.

Message#7 » lun. juin 02, 2014 6:49 am

L'essaimage secondaire concerne les filles de maman1. Fille1 part en essaimage secondaire et fille2 reste. Elles naissent pratiquement en même temps.
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
Loic
Messages : 543
Localisation : Sophia Antipolis - Alpes Maritimes (06)

Re: Comprendre l'essaimage.

Message#8 » lun. juin 02, 2014 4:34 pm

Daniel 59 a écrit :- Supprimer toutes les cellules royales.
- Tous les huit jours et ce durant les 3 ou 4 semaines durant lesquelles peut durer la fièvre d’essaimage. C'est un travail fastidieux. Pour ce faire, il faut sortir chaque cadre, en secouer les abeilles pour qu’elles retombent dans la ruche, pour ensuite avec une pince à épiler, pincer chaque cellule en prenant grand soin de ne pas en oublier ne serait-ce qu’une seule qui annulerait le travail effectué.


Plutôt que de détruire ces cellules, pourquoi ne pas profiter de cette fièvre essaimeuse pour diviser en déplaçant ce cadre couvain + CR dans une ruche vide, avec quelques nourrices?
De cette manière, la nouvelle reine a sa naissance aura ses propres appartements.

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9183
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Comprendre l'essaimage.

Message#9 » lun. juin 02, 2014 5:34 pm

Bonjour,

Loic a écrit :...Plutôt que de détruire ces cellules, pourquoi ne pas profiter de cette fièvre essaimeuse pour diviser en déplaçant ce cadre couvain + CR dans une ruche vide, avec quelques nourrices?
De cette manière, la nouvelle reine a sa naissance aura ses propres appartements.


Parce qu'il y a bien souvent des CR sur tous les cadres de couvain. Il ne resterait plus rien à la reine en titre. Cependant, si on a besoin de nouvelles reines, on peut prélever ces CR et les mettre dans des nuclei avec une louche d'abeilles. Attention à ne pas trop démunir la ruche souche.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
armand1408
Messages : 281
Localisation : Nord : Cambrai / Seine Maritime : Rouen
Contact :

Comprendre l'essaimage.

Message#10 » dim. juin 07, 2015 5:09 pm

Bonjour,

Ma ruche Warré a déjà essaimé 2 fois.
J’avais envie de redescendre le premier élément du dessus et d’ôter la grille.
Mais cet après-midi les faux-bourdons sortaient à tout va. Grosse activité dans la ruche, déplacements rapides observés par les vitres. Puis retour des faux-bourdons dans la ruche et toujours cette activité. Alors je n'ai pas osé réaliser mon opération d'enlèvement de cette grille qui ne sert à rien maintenant et descendre cet élément qui ne se construit plus.
Et pourtant je la trouve bien vide. Elle était encore bondée jeudi avant le dernier essaimage.

Armand
Warrés, Dadants 12C et divers autres trucs

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9183
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Comprendre l'essaimage.

Message#11 » dim. juin 07, 2015 8:22 pm

Je ne serais pas surpris que ces mâles soient venus accompagner la jeune reine pour son 1 er vol.
Surveille mais je pense que dans dix jours, tu devrais avoir de la ponte.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
armand1408
Messages : 281
Localisation : Nord : Cambrai / Seine Maritime : Rouen
Contact :

Re: Comprendre l'essaimage.

Message#12 » dim. juin 07, 2015 8:57 pm

Bonjour,

Alors Mademoiselle serait sortie et Madame serait rentrée.
Bon ! Je vais attendre pour réaliser mon opération de mouvement d'éléments.

L'année prochaine, je n'utiliserai plus cette grille. Je pense qu'elle est le point de départ des essaimages de cette ruche.

Merci
Armand
Warrés, Dadants 12C et divers autres trucs

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9183
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Comprendre l'essaimage.

Message#13 » lun. juin 08, 2015 4:08 pm

Bonjour,

armand1408 a écrit :...L'année prochaine, je n'utiliserai plus cette grille. Je pense qu'elle est le point de départ des essaimages de cette ruche.

Où la mets-tu et dans quel but ?

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
armand1408
Messages : 281
Localisation : Nord : Cambrai / Seine Maritime : Rouen
Contact :

Re: Comprendre l'essaimage.

Message#14 » lun. juin 08, 2015 9:20 pm

Bonjour,

J'avais au départ une ruche avec 3 éléments : 2 construits (P1 + P2) + 1 vide sanitaire (P3).
J'ai d'abord placé en P4 un élément récupéré cet hiver sur une ruche morte (partiellement rempli de miel).
Puis 3 semaines plus tard, sur l'élément 3 (ex vide sanitaire) elles ont débuté les constructions, j'ai décidé de placer un nouveau vide sanitaire et de monter l'élément P4 (ex rempli partiellement de miel) en P1 avec une grille à reine entre P1 et P2.
En imaginant, comme Perrette, la super miellée... Et pourtant ce n'est pas un de mes objectifs. Ce fut je pense, le déclenchement de l'essaimage.
Alors que les chances de développement, sans forcément essaimage avec cette manipulation étaient de mon coté. Belle leçon :roll:

Armand
Warrés, Dadants 12C et divers autres trucs

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9183
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Comprendre l'essaimage.

Message#15 » mar. juin 09, 2015 7:55 am

Principe de base, tu ne mets la grille qu'une fois l'élément investi.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Retourner vers « L'essaim »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.