Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

transhumance

Faites nous part de vos expérience dans ce domaine.
Avatar de l’utilisateur
philippe
Admin
Messages : 448
Localisation : Aveyron / France

transhumance

Message#1 » dim. sept. 16, 2007 6:25 pm

Hervé

Une constatation : lors de transhumances ou de déplacements les warrés sont très très agréables, les abeilles restent absolument tranquilles (même les noires).
Un vrai plaisir par rapport à des dadant ou des langstroth!

La difficulté c'est la forme de la ruche,
- un élément : pas de problème
- deux éléments : c'est un peu plus lourd mais ça va
- trois éléments : les choses se compliquent, c'est lourd, on a la ruche dans le nez, il vaut mieux être deux...
- plus de trois je n'ai pas essayé.

Je réfléchis à les prendre avec un diable qui pourrait aussi servir d'élévateur.
A suivre...
Philippe

Ce qui n'est point utile à l'essaim, n'est point utile à l'abeille. (Montesquieu)...

Avatar de l’utilisateur
philippe
Admin
Messages : 448
Localisation : Aveyron / France

Message#2 » dim. sept. 16, 2007 6:25 pm

Philippe

Salut Hervé
pour le diable élévateur, tu as la société MACC qui en distribue un qui est trés bien (un peu cher mais bon). Ils ne le présentent pas sur leur site mais vas voir n'importe quel artisan du bâtiment et il te prétera un catalogue.
leur site : http://www.macc.fr/index.htm
Philippe

Ce qui n'est point utile à l'essaim, n'est point utile à l'abeille. (Montesquieu)...

Avatar de l’utilisateur
philippe
Admin
Messages : 448
Localisation : Aveyron / France

Message#3 » dim. sept. 16, 2007 6:26 pm

lor

Mon mari (un autre Hervé) pense à un système de bretelles et armature (comme pour transporter le bois dans le temps) pour les porter dans le dos pour les terrains non accesibles...
Philippe

Ce qui n'est point utile à l'essaim, n'est point utile à l'abeille. (Montesquieu)...

Labbey

Message#4 » dim. mars 29, 2009 9:16 am

Pour ceux qui transhume, à quelle époque allez-vous sur le châtaignier?

Avatar de l’utilisateur
alexandre23
Messages : 675
Localisation : creuse

Message#5 » dim. mars 29, 2009 9:27 am

Labbey a écrit :Pour ceux qui transhume, à quelle époque allez-vous sur le châtaignier?


Floraison du châtaignier: juin à juillet... (voir plus précisemment en fonction des régions, du climat et de l'année...)

Valeur apicole:
-nectar:2/3
-pollen:2/3
-propolis: non
-miellat: oui

source: traité rustica de l'apiculture

Alexandre
Modifié en dernier par alexandre23 le jeu. août 12, 2010 7:01 am, modifié 1 fois.

Labbey

Message#6 » lun. mars 30, 2009 1:53 pm

merci pour la réponse.

GéetMa

Re: transhumance

Message#7 » ven. juin 12, 2009 8:42 pm

bonjour à vous tous,les chataigners ont commencé à fleurir en basse ardèche;bonne récolte à tous

François
Messages : 810
Localisation : Département de la Manche - France

Re: transhumance

Message#8 » dim. nov. 07, 2010 7:54 pm

Bonsoir,

Pour répondre à Eric 64, je ne suis pas tout à fait de cet avis sur la transhumance.

Chaque année, je déplace quelques ruches près des pommiers. C'est aider la nature. De plus, avoir un peu de miel de pommier ce n'est pas désagréable pour l'apiculteur. Ce miel est apprécié lors des concours.
Evidemment, je suis opposé à une transhumance en transformant les abeilles en machines à produire.
La période du 15 Avril à fin Mai est favorable. Aprés, Les ruches ont tout le temps pour refaire leurs provisions surtout qu'à cette époque de l'année il faut laisser les hausses un mois de plus pour que le miel soit operculé avec un taux d'humidité acceptable.

à +
Si tu te trompes l'abeille te le fera savoir.

Manulab
Modérateur
Messages : 1559
Localisation : Orne - France

Re: transhumance

Message#9 » mar. nov. 09, 2010 7:34 pm

Bonjour.

Ayant vécu les transhumances d'herbivores entre bas-pays et haut-pays auvergnats, je n'ai pas un regard trop négatif sur cette pratique quand elle permet d'entretenir des animaux dans des zones où l'alimentation n'est pas permanente tout au long de l'année. L'observation des comportements de certains animaux sauvages montre d'ailleurs que ce n'est pas uniquement une pratique d'élevage.
Donc pourquoi pas en apiculture.

L'envers du décor, c'est l'abus d'une telle pratique qui encourage les déserts d'insectes à grands coups d'insecticides, qu'on pallie (tant bien que mal) par la transhumance d'abeilles. Les reportages qu'on peut voir à propos du CCD aux USA, qui nous montrent les milliers de km parcourus par ces ruches chaque années, m'écoeurent.

Et même avec des transhumances à moindre distance, et plus généralement les pratiques apicoles classiques (au sens littéral : enseignées en classes), j'ai tendance à penser que l'équation technique de la production de miel dans nos régions s'écrit :
x kilos de miel = y litres de carburant + z kilos de sucres de betterave.

Avatar de l’utilisateur
jeffapi
Messages : 151
Localisation : provence

Re: transhumance

Message#10 » mer. nov. 10, 2010 10:14 am

bonjour,
sur le principe de laisser nos ruches tranquille dans un environnement complet avec des bonnes sources de nectar et une "grande miellée". . je serai plutôt favorable.

Dans la réalité en Provence fin juillet (et même avant pendant la lavande)
la sécheresse peut être telle, que l'on a vu des ruches mourir de faim.

chaque année je me pose la question de laisser le rucher tranquille faire sa vie, ou l'emmener là haut sur la montagne où il fait plus frais avec des fleurs.
Jeff-La répétition fixe la notion-La répétition fixe la notion-La répétition fixe la notion.....

François
Messages : 810
Localisation : Département de la Manche - France

Re: transhumance

Message#11 » mer. nov. 10, 2010 7:44 pm

Bonsoir,

Jeffapi, je te donne raison car pour la santé des abeilles, il est bon de déplacer les ruches; Ici nous n'avons pas de problèmes de grandes sécheresse mais en début de printemps, au moment ou les jeunes abeilles naissent donner de la nourriture en abondance limite l'essaimage.
Quand je parle de déplacement près des pommiers, je m'assure qu'il n'y a pas eu de traitement.
Nous avons la chance de ne pas avoir de cultures de fruitiers intensives.

A +
Si tu te trompes l'abeille te le fera savoir.

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 9727
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: transhumance

Message#12 » mer. nov. 10, 2010 9:28 pm

Je partage l'avis de François et Jeffapi,

La transhumance peut s'avérer nécessaire. Dans mon, coin, cela fait plusieurs années qu'il fait si sec l'été que les pauvres petites traversent une période de disette telle qu'on voit les réserves accumulées durant la grande miellée de printemps fondre comme neige au soleil entre juillet et août. Du coup, cette année, j'ai déplacé quelques ruches sur le châtaignier, en juillet. Mais ce n'est pas encore la panacée parce que les forêts de châtaigniers, une fois la floraison de ces derniers terminée, sont dépourvues d'autres fleurs. Donc, il faudrait encore déplacer les ruches.
Il me faudrait donc trouver une autre destination pour emmener mes petites butiner là où il reste des fleurs. C'est ma façon de m'adapter au réchauffement climatique. L'autre façon consisterait à importer des colonies d'Espagne ou de Grèce pour qu'elles soient adaptées à une telle sécheresse.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

flyfabe
Messages : 113
Localisation : millau

Re: transhumance

Message#13 » jeu. nov. 11, 2010 9:40 am

Bonjour,

J'ai bien conscience que les grosses migrations apicoles font des déserts d'abeilles et qu'en laissant les ruches en place les abeilles exploitent certainement mieux leur milieu.
Ceci dit j'observe depuis quelques années un essaim "sauvage" situé très haut dans le mur d'une chapelle: dès que la sécheresse est là les petites restent scotchées au trou de vol pendant des semaines...

Donc pour moi aussi, la transhumance parait "normale", lorsqu'elle reste raisonnée.
C'est à dire que l'on bouge ses ruches que lorsqu'il n'y a plus rien à butiner (ici en juillet aout par exemple) ou une partie des ruches pour aller faire une miellée spécifique (comment faire autrement?) et peut être même un jour pour fuir un danger ( frelon asiatique ...).

Michel es-tu sur de toi:

Michel a écrit :L'autre façon consisterait à importer des colonies d'Espagne ou de Grèce pour qu'elles soient adaptées à une telle sécheresse.


J'ai un doute sur cette dernière proposition, étant donné le nectar que les quelques fleur restant chez nous en période de sécheresse doivent contenir même une abeille grecque resterait sagement à la ruche, non?

Il faut peut être attendre que ce soit la flore qui change avec des espèces qui fleurissent de mi juillet à fin aout en apportant nectar et pollen... on a l'exemple de l'inule visqueuse qui est d'ailleurs une fleur plutôt grecque, floraison en septembre, assez mellifère, et qui a envahit le pourtour méditerranéen (reste plus qu'a traverser le Larzac!)

lierre
Anciens
Messages : 755
Localisation : 10

Re: transhumance

Message#14 » jeu. nov. 11, 2010 11:26 am

salut,
si l'essaim du mur de la chapelle survit, c'est qu'une sécheresse de quelques semaines n'est pas fatale à cette colonie qui s'est adapté à ça.
Maintenant, sachant que l'abeille de nos ruche est domestiquée, c'est en quelque sorte une sélection lointaine faite par l'homme. Elle n'éxisterait pas sans l'homme (dites moi si je me trompe). Et bien, dans son respect pour qu'elle puisse travailler (pour elle, travail = bonheur) et prospérer en collaboration avec l'apiculteur, je trouve ça plutot positif et bien plus logique qu'un nourrissage.
L'idéal pour elles étant bien entendu la sédentarité avec des fleurs toute la saison, tout ça c'est une question de bon sens.
BZZZ "ouah la vache!" BZZZZ "il y en a partout !!"; mes premieres sensations en apiculture ... printemps 2008

flyfabe
Messages : 113
Localisation : millau

Re: transhumance

Message#15 » jeu. nov. 11, 2010 11:53 am

Bonjour Lierre,

lierre a écrit :Maintenant, sachant que l'abeille de nos ruche est domestiquée, c'est en quelque sorte une sélection lointaine faite par l'homme. Elle n'éxisterait pas sans l'homme (dites moi si je me trompe). Et bien, dans son respect pour qu'elle puisse travailler (pour elle, travail = bonheur) et prospérer en collaboration avec l'apiculteur, je trouve ça plutot positif et bien plus logique qu'un nourrissage.


Dans une de mes ruches il y a les mêmes abeilles que dans la chapelle(essaim)... et elles ne sont pas plus domestiquées que celles que j'ai dans les autres ruches! D'ailleurs à peu de chose près ce sont les mêmes abeilles dans toutes mes ruches (locales plusou moins hybrides)

Si je transhume c'est pour récolter un peu de miel en évitant le nourrissage (et si nourrissage il y a le faire au miel et pas au sucre)

Retourner vers « La transhumance »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.