Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Tout petit rucher entre Haute-Loire et Ardèche

Renaud
Messages : 50

Tout petit rucher entre Haute-Loire et Ardèche

Message#1 » mar. juin 12, 2018 10:20 pm

Bonsoir/Bonjour à tous,

Entré en apiculture un beau jour de juillet 2014 par un coup de tête qui m'a amené à pousser la porte d'un stage d'initiation, et me voici à la tête d'un immense rucher de 6 ruches Warré.

Elles sont installées à environ 1000 m d'altitude proche du mont Mezenc entre mai et novembre, je descends mes ruches en Ardèche pour passer l'hiver, depuis ce désastreux 1er hiver, rude et froid, qui a bien failli mettre fin à mon aventure apicole naissante, où toute vie a cessé dans ces 2 ruches Dadant choisies à la va-vite...
Après ce 1er hiver j'ai troqué mes 2 Dadant trop grosses à mon goût pour des déplacements en terrain escarpé, pour 2 Warré, mes noires trop agressives pour des buckfast plus cools... je les appelais mes rastabeilles... maintenant elles sont plus en mode skatabeille (depuis l'année dernière, c'est lié aux croisements si j'ai bien compris).
Mon rucher grandit à petits pas, au gré de mon apprentissage, passant de 2, à 2... puis 3, 4 et cette année 6, avec une récolte de rien, 1 cadre, 3 kg et 40 kg l'année dernière, j’étais trop fier...

Je ne pratique probablement pas l'apiculture warré comme il se doit, comme je la lis dans les livres ou dans ce forum, mais comme je l'ai apprise, sans vide sanitaire, sans barrette mais avec cadres (et même pire, des cadres avec cire... aïe je perds du monde :mrgreen: )
en agrandissant par le haut... mais je suis ouvert à tout, cette année j'ai tenté une division avec un corps nouveau ajouté par le bas... bon ça n'a pas marché, elles ont construit vers le haut dans le nourrisseur mais j'ai rattrapé le coup donc ça va...
Je construits mes ruches avec mon père (super moments ensemble) en pin douglas, je les traite trempées dans l'huile de lin chaude et les peints à la peinture suédoise (oui je sais ça ne va pas ensemble) aux ocres du Roussillon.
Je ne vis pas sur place donc ne peut intervenir que les week-ends et pas tous, donc il me faut anticiper... ou faire mon possible, récupérer ou faire avec leurs envies de freestyle, de liberté, mes cagades et couillonnades sacrément nombreuses... mais je m'en sors :wink:

Cette année j'ai démarré avec 4 ruches, elles ont passé l'hiver sur 2 corps avec 1 rempli de miel, nourries avec 1 candi en mars, elles sont plutôt bien parties. J'ai fait 2 divisions début avril, suivies d'une 3ème 3 semaines plus tard... n'ayant pas vu de couvain dans les 2 divisions j'en ai fusionné 1 avec la nouvelle division et j'ai ajouté du couvain frais à l'autre... victoire, une reine dans chaque ruche...
Autant elles étaient bien parties en Ardèche, autant depuis leur arrivée en Haute-Loire, c'est pas vraiment ça, peu de miel rentré... il faut dire que le temps n'est pas au rendez-vous... 30 cm de neige le lendemain de leur arrivée, et depuis des orages sans cesse...
J'y suis passé il y a 2 week-ends, rien n'avait été construit depuis 2 semaines passées sur place...
Fringale printanière avec ce temps de m..., sortent pas..., ou absence de floraison mellifère à ce moment-là une fois les pissenlits passés ? Sais pas trop...
J'ai mis des grilles à reine au dessus du 2ème sur certaines ruches, ou du 3ème pour d'autres, je ne sais pas si ça joue...
N'ayant pas la possibilité d'y aller le week-end passé, j'avais placé 1 hausse au cas où, espérant que le beau temps arrive, sachant que c'était tôt puisqu'elles n'avaient pas fini de construire ou remplir la hausse du dessous, avec la crainte d'un essaimage en mon absence au premier rayon de soleil... j'ai peut-être eu tort...
Sur ce, bonne soirée, j'espère apprendre à vos côtés et faire part de mes doutes, questions et autres sentiments mitigés ou pas :D

Renaud

Avatar de l’utilisateur
Yay Ours
Messages : 629
Localisation : Vallée du Jabron (04)

Re: Tout petit rucher entre Haute-Loire et Ardèche

Message#2 » mar. juin 12, 2018 10:27 pm

Bonsoir M. l'Altiligérien et bienvenue sur ce forum...
Il est clair que le climat du Mezenc n'est pas des plus cléments, mais je suis sûr que les fleurs qui donnent son goût exceptionnel au fin-gras doivent permettre de faire un miel terrible... de temps en temps...
Quoi qu'il en soit, bon courage et peut-être à une prochaine lors d'un de mes nombreux passages chez mes beaux-parents à Freycenet-la-Tour !
A+
L'Ours
Yannick

"Le doute, s'il est de bonne foi, amène l'examen, et l'examen la lumière."
Sosthène de La Rochefoucauld

Renaud
Messages : 50

Re: Tout petit rucher entre Haute-Loire et Ardèche

Message#3 » mar. juin 12, 2018 10:49 pm

Tu parles d'un vrai, je suis allé chercher ce qu'altiligérien voulait dire haha :mrgreen:
Plutôt ardéchois tendance lyonnaise, seules mes abeilles sont du 43, grâce à des amis qui y possèdent un terrain. Au plaisir de t'y croiser l'Ours et merci. Eh oui le miel de montagne y est bon :super
Renaud
Modifié en dernier par Renaud le jeu. juin 14, 2018 5:06 am, modifié 1 fois.

Renaud
Messages : 50

Re: Tout petit rucher entre Haute-Loire et Ardèche

Message#4 » mer. juin 13, 2018 6:39 am

2 de mes ruches

Image

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 10576
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Tout petit rucher entre Haute-Loire et Ardèche

Message#5 » jeu. juin 14, 2018 12:34 am

Bonjour Renaud.

Tes propos me réjouissent. La Warré est une merveille si on veut bien la mener avec la bride sur le cou.

Ne sois pas surpris si tes Buckfast tirent la langue. La pluie réduit la miellée et nombreux sont les pros qui sont obligés de les nourrir, en ce moment.

Surveille le poids de tes ruches.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Renaud
Messages : 50

Re: Tout petit rucher entre Haute-Loire et Ardèche

Message#6 » dim. juin 17, 2018 10:26 pm

Toujours pas de grosses rentrées de miel, mais pas mal d'activité tout de même, la cire est en construction pour les miellées qui devraient arriver avec ces prochains jours qui s'annoncent meilleurs : le trèfle est en fleurs, quelques chardons et aubepines également, les ronces et épilobes devraient suivre puis les framboisiers et serpollets, et puis les bruyères et les miellats de hêtres aussi.
L'emplacement de mes ruches est caractérisé par un vallon avec un versant basaltique et l'autre granitique, donc je cumule les plantes de sols acides et basiques de montagne, une belle richesse :D
Pour la première fois cette année, j ai mis des cadres sans cire gaufrée, ce qui m'a permis de découvrir aujourd'hui les cireuses (ou cirières? enfin celles qui font la cire quoi) en action, accrochées les unes aux autres dans une sorte de dentelle d'abeilles, joli spectacle :)

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 10576
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Tout petit rucher entre Haute-Loire et Ardèche

Message#7 » lun. juin 25, 2018 7:21 am

Les cirières.
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Renaud
Messages : 50

Re: Tout petit rucher entre Haute-Loire et Ardèche

Message#8 » lun. juin 25, 2018 7:54 am

Après cette semaine de beau temps je suis monté au rucher avec l'espoir d'une explosion d'activité, une rentrée fulgurante de miel et l'obligation de mettre une hausse supplémentaire... pas du tout... rien à vraiment évolué en une semaine, les 2 ruches qui construisaient continuent à un petit rythme, et les autres semblent se tourner les pouces ou les pâtes... malgré la profusion de fleurs des champs à disposition, notamment beaucoup de trèfle encore...
Et peu d'activité à la planche s'envol...

Restant un peu perplexe face à tout ça j'ai poussé les investigations plus loin et suis allé voir le couvain (en cette période en général mes visites se limitent à une inspection visuelle par le haut sans déplacer les cadres pour voir s'il fait placer une hausse ou pas) : grande quantité de couvain operculé, donc à priori pas de soucis de ce côté...
Ce que je pense est qu'il y a eu une baisse de la ponte pendant la période de mauvais temps et que la reprise date seulement d'1 semaine avec le retour du soleil, d'où le décalage... mon impatience est plus forte que la nature rapide à répondre aux changements climatiques :mrgreen:
Du coup à priori tout va bien, je m'inquiète juste pour le timing, vu qu'après juin les abeilles construisent peu, j'espère qu'elles feront une exception avec le retard de saison... :?
Là récolte sera probablement plutôt fin juillet que vers le 15 juillet. Habituellement avec le temps qu'il reste elles remplissent 1 hausse qui est leur réserves d'hiver, mais là... croisons les doigts

N'ayant rien à faire donc je suis resté un moment à regarder les planches d'envol, j'ai vu des abeilles ramenant du pollen blanc, jaune, orangé... jusque-là du classique... puis du rose pâle et du rose fuchsia :shock: jamais vu... intrigué je suis allé enquêter dans les champs qui jouxtent le rucher... et j'ai trouvé...

Image

Image

Rose pour la knautie des champs...

Image

Blanc pour le centaurée...

J'ai poussé un peu plus loin aussi mon exploration du rayon des 500m connus autour du rucher... j'ai vu qu'un nouveau rucher s'était installé à moins d'1km, et qu'il y avait des champs cultivés (du blé) moi qui croyais être préservé des pesticides... et puis il y a plus de sapins que je ne pensais... ça m'inquiète un peu, rapport à un post récent avec intervention de Daniel à ce sujet, vu que j'ai toujours laissé le miel post juillet pour l'hiver... :(

Renaud
Messages : 50

Re: Tout petit rucher entre Haute-Loire et Ardèche

Message#9 » lun. juin 25, 2018 8:00 am

Merci Michel :)

Avatar de l’utilisateur
jln
Messages : 2582
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Tout petit rucher entre Haute-Loire et Ardèche

Message#10 » lun. juin 25, 2018 9:41 am

Bonjour et merci pour ces belles photos.
Tu as encore de l'aubépine mi-juin ?

Renaud
Messages : 50

Re: Tout petit rucher entre Haute-Loire et Ardèche

Message#11 » lun. juin 25, 2018 10:05 am

Bonjour jln, les ruches sont à 1000m d'altitude donc tout y est un peu décalé, il y a toujours des trèfles et l'aubepine était bien en fleur la semaine dernière, bien que tirant sur la fin, j'ai pas fait attention cette fois-ci :)

Avatar de l’utilisateur
Alekil
Messages : 417
Localisation : Haut Beaujolais
Contact :

Re: Tout petit rucher entre Haute-Loire et Ardèche

Message#12 » lun. juin 25, 2018 10:29 am

Mmmh, le bon miel de montagne que tu vas avoir! :super

Renaud
Messages : 50

Re: Tout petit rucher entre Haute-Loire et Ardèche

Message#13 » lun. juin 25, 2018 2:43 pm

A mon goût il est bon, et j'ai quelques témoins qui sont du même avis :D :P

Renaud
Messages : 50

Re: Tout petit rucher entre Haute-Loire et Ardèche

Message#14 » lun. juin 25, 2018 4:55 pm

Une observation faite hier qui me fera peut-être passé pour bien bête : j'ai souvent observé les abeilles dans les jardins qui passent de fleur en fleur quelle que soit la plante, et je ne m'étais jamais posé la question d'une stratégie différente hors des jardins, pensant qu'elles prennaient les fleurs comme elles viennent sans faire de distingo si ce n'est vis à vis d'une attirance plus marquée vers des fleurs plus riche en pollen ou nectar. Et au final je me disais que quand on parlait de ramener un type de pollen par exemple, c'était plus lié à la plus forte probabilité de rencontrer ladite plante à un endroit donné à un moment donné, ce qui entraînait par voie de fait une sélection de la fleur.
Ce que j'ai observé lorsque j'ai pris les photos hier, c'est que deux abeilles qui butinaient chacune un type de fleur n'allaient jamais sur un autre type de fleur alors que les deux plantes se côtoyaient. Est-ce une façon normale de fonctionner, et au final celle du jardin passant de fleur en fleur uniquement liée à la faible quantité d'un type de plante spécifique qui est l'exception?

Avatar de l’utilisateur
panpone
Messages : 2014
Localisation : Lanester 56

Re: Tout petit rucher entre Haute-Loire et Ardèche

Message#15 » lun. juin 25, 2018 5:39 pm

bonjour

je crois qu'elles fonctionnent comme ça : elles établissent des priorités, en fonction de la météo, de la végétation ambiante, en privilégiant d'abord les sources les plus abondantes. Elles tiennent compte également des heures de la journée, butinant certaines fleurs plutôt le matin tôt ou le soir, en fonction des essences et des variables d'humidité, d'ensoleillement, etc...
Quand elles ont épuisé les ressources prioritaires, elles se rabattent sur les secondaires, en fonction de l'heure et des conditions...bref, elles ont la science infuse de leur milieu...quand on ne le perturbe pas trop !

@+
Jean-Paul


conseil au nouveaux arrivants : pensez à préciser votre localisation sur votre profil, au moins département et ville, plus si vous voulez, afin d'être visible sur la carte de localisation des apiculteurs warré
Merci

Retourner vers « 43 Haute Loire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.