Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

34 Hérault Montpellier Terralba

Terralba

34 Hérault Montpellier Terralba

Message#1 » ven. mai 14, 2010 7:43 pm

Bonsoir,
habitant près de Montpellier, j'ai découvert votre forum et y ai pêché de nombreuses informations précieuses. J'ai décidé de passer à la pratique et j'ai commencé à construire une ruche, ça avance lentement faute de matériel, mais sûrement.
En parlant de mon projet à un ami, il m'a dit qu'il avait des ruches abandonnées dans un champs à coté de chez lui. Il m'a ramené une ruchette et une ruche Dadant, vu l'état, abandonnées depuis quelques années, mais le plus intéressant c'est qu'il reste deux ruches actives dont plus personnes ne s'occupent.
Si je pouvais les récupérer ce serait une aubaine pour moi, mais étant totalement novice, j'ignore s'il serait facile de les transférer dans une Warré, au risque de détruire des colonies qui s'en sont très bien sorties ces dernières années sans notre humanité.
Cordialement :)

Manulab
Modérateur
Messages : 1834
Localisation : Orne - France

Re: Bonsoir

Message#2 » sam. mai 15, 2010 7:27 am

Bonjour Terralba, et bienvenue.
Plusieurs membres du forum sont dans l'Herault ou pas loin.
Pour la récupération des colonies de ces ruches abandonnées, ou des essiams qu'elles produisent, si tu le souhaite, tu trouveras déjà pas mal d'informations et de relations d'expériences sur le forum. Et ne t'inquiète pas si tu y trouve des méthodes différentes et même des avis divergents, chacun a sa méthode. A toi de choisir ce qui te parait le mieux adapté à la situation et à tes idées.

Terralba

Re: Bonsoir

Message#3 » sam. mai 15, 2010 5:38 pm

Merci,
Je vais faire le tour du forum et suivre ton conseil.
Cordialement

Avatar de l’utilisateur
charlyfelger
Messages : 59
Localisation : Saint Germain-en-Coglès (35 - Bretagne)

Re: Bonsoir

Message#4 » dim. mai 16, 2010 12:47 pm

Bonjour et bienvenue Terralba.
Warré

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 11224
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Bonsoir

Message#5 » dim. mai 16, 2010 4:54 pm

Bonjour Terralba et bienvenue.

Nous sommes presque voisins. Si tu peux noter le n° qui devrait figurer sur ces ruches abandonnées, je te suggère tout de même de t'assurer auprès de la DSV à la préfecture que ce rucher n'est plus déclaré. Ce serait dommage de commencer ta carrière d'apiculteur en te faisant un ennemi parmi tes pairs.

Pour ce qui est du transfert, il en est question dans divers posts que je t'invite à lire. Pour faire simple, je te conseille de garder ces ruches, leur couvain et leurs nourricières et d'essayer, si elles sont encore à peu près en état, de les transvaser par tapotement dans ta Warré que tu emporteras, si possible, à 3 km pendant une semaine ou en cave pendant deux jours. Ainsi, tu devrais avoir, d'ici un peu moins d'un mois, deux colonies à la place d'une.

Bonne lecture et bon courage.
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Terralba

Re: Bonsoir

Message#6 » mar. mai 18, 2010 11:46 am

Merci Michel pour le conseil, effectivement il ne faut pas griller les étapes.
Cordialement

Hervé

Re: Bonsoir

Message#7 » mar. mai 18, 2010 12:49 pm

Bonjour,
Sinon, tu peux aussi laisser les abeilles vivre leur vie là où elles sont.
Elles n'attendent pas l'apiculteur providentiel qui va leur faire énormément de mal en pensant leur faire du bien.
Récupérer des essaims quand il n'y a pas moyen de faire autrement: oui.
Piégé des essaims: pourquoi pas.
Transférer (détruire, traumatiser) pour s'approprier: non.

Tu peux voir http://lagrangeweb.fr/blog-apiculture-ecologique-alternative?start=6
: pour une autre vision de l'apiculture .

Cordialement
Hervé

Avatar de l’utilisateur
belette
Modérateur
Messages : 1219
Localisation : 86 sud-Vienne
Contact :

Re: Bonsoir

Message#8 » jeu. mai 20, 2010 9:57 am

En effet , un excellent blog qui donne à réfléchir :bravo
Sylvie

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 11224
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Bonsoir

Message#9 » dim. mai 23, 2010 9:44 am

Bonjour,

Hervé a écrit :Récupérer des essaims quand il n'y a pas moyen de faire autrement: oui.
Piégé des essaims: pourquoi pas.
Transférer (détruire, traumatiser) pour s'approprier: non.


Voilà une doctrine bien envoyée !

Mais si on considère que, dans certaiens régions, un essaim sauvage a assez peu de chances de survivre plus d'un an tant les pressions extérieures sont importantes, on peut considérer que de ne pas le capturer, c'est de la non-assistance à essaim en danger.

En clair, ce n'est pas encore ce coup-ci qu'on fera la chasse aux sorcières qui capturent les essaims abandonnés. :wink:

Au plaisir.
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

julirosien
Anciens
Messages : 2165
Localisation : cévennes gardoises

Re: Bonsoir

Message#10 » dim. mai 23, 2010 10:01 am

En ce moment...les doux rêveurs sont légions! surement un effet de mode! :oops:
Cordialement
Daniel d'en bas

lierre
Anciens
Messages : 752
Localisation : 10

Re: Bonsoir

Message#11 » dim. mai 23, 2010 4:15 pm

salut,
s'il y a des abeilles dans ces ruches abandonnées, ce n'est peut etre que des essaims vagabonds... alors, pour faire simple, il suffirait d'enlever toutes les vieilles ruches non peuplées et d'y mettre des warréS neuves avec ce qu'il faut dedans pour attirer un essaim.Et quand on a ce qu'il faut, on peut meme remettre les vieilles ruches en place pour laisser faire la nature.
Là tout le monde est d'accord...mais franchement, je trouve qu'on pousse un peu loin le bouchon. A décourager de l'apiculture alors que c'est tellement beau quand c'est pratiqué avec respect.
Bon courage terralba. Si j'ai un conseil à te donner, c'est juste de ne pas tenter un transvasement si l'essaim est trop faible.
BZZZ "ouah la vache!" BZZZZ "il y en a partout !!"; mes premieres sensations en apiculture ... printemps 2008

Avatar de l’utilisateur
jeffapi
Messages : 151
Localisation : provence

Re: Bonsoir

Message#12 » dim. mai 23, 2010 6:48 pm

bonsoir,
dans le sud de la Drôme il était de pratique courante de laisser vivre quelques ruches dans un coin et de venir les voir 2 fois par an,une pour mettre une hausse si nécessaire l'autre pour chercher du miel;
pas d'entretien pas de traitement, une année bonne et l'autre non....

vu l'état sanitaire de nos avettes et de nos régions,les apiculteurs amateurs se sont mis soit à laisser péricliter leur cheptel, soit a devenir un peu plus " pro"

alors ces ruches, teralba sont elles vraiment abandonnées?

j'ai vu plusieurs rucher délaissés se faire détruire par le temps,ça fait mal au cœur.

ceci dis si tu peux les récupérer je te conseillerais de transférer les abeilles et reine dans une warré et les cadres de la Dadant dans une Dadant toute propre avec fond grillagé( les abeille restante et les butineuses élèveront le couvain)( voir différents post sur ce sujet)

d'une ruche 2 ruches

bon courage!
Jeff-La répétition fixe la notion-La répétition fixe la notion-La répétition fixe la notion.....

julirosien
Anciens
Messages : 2165
Localisation : cévennes gardoises

Re: Bonsoir

Message#13 » lun. mai 24, 2010 7:05 am

Bonjour à tous,
j'ai eu la "chance" si cela en est une de connaitre l'époque ou il suffisait de jeter un essaim dans un "Brusc" pour avoir une récolte de miel l'année suivante.
Ce temps est malheureusement révolu.
Si quelques "nostalgiques" ou "doux rêveurs" veulent tenter l'expérience.....Ils ne vont pas tarder à déchanter.
Laisser les ruches quasiment sans surveillance et espérer qu'elles survivent est un leurre. Trop de maladies, nombreuses et variées, le Varroa etc.
J'ai connu un rucher qui comptait plus de 100 Bruscs en Cévennes. La première année il y avait encore 75 colonies actives. 8 ans plus tard il y en avait 15.
Maintenant tout a disparu.
Quand le rucher a été créé par l'arrière grand-père du propriétaire le rucher a compté jusqu'à 300 ruches. C'était en 1936.
Quand aux agents sanitaires de la DSV.....ces ruches "abandonnées" sont pour eux une plaie.
Cordialement

Ps: Alors récupérez tout ce que vous pouvez (dans la stricte légalité bien sur...) mettez ces essaims en ruche neuve, nourrissez avec du sucre ou mieux du miel si vous en avez , formez des colonies fortes, renouvelez les cires et multipliez les colonies . Traitez contre les maladies avec des produits les moins dangereux etc...
C'est la seule façon de sauver ce qui peut l'être encore!
Et si vous avez la chance d'habiter dans un endroit pas trop pollué....alors là...c'est le rêve!
Daniel d'en bas

Avatar de l’utilisateur
alexandre23
Messages : 681
Localisation : creuse

Re: Bonsoir

Message#14 » lun. mai 24, 2010 8:50 am

julirosien a écrit :Bonjour à tous,
j'ai eu la "chance" si cela en est une de connaitre l'époque ou il suffisait de jeter un essaim dans un "Brusc" pour avoir une récolte de miel l'année suivante.
Ce temps est malheureusement révolu.
Si quelques "nostalgiques" ou "doux rêveurs" veulent tenter l'expérience.....Ils ne vont pas tarder à déchanter.
Laisser les ruches quasiment sans surveillance et espérer qu'elles survivent est un leurre. Trop de maladies, nombreuses et variées, le Varroa etc.
J'ai connu un rucher qui comptait plus de 100 Bruscs en Cévennes. La première année il y avait encore 75 colonies actives. 8 ans plus tard il y en avait 15.
Maintenant tout a disparu.
Quand le rucher a été créé par l'arrière grand-père du propriétaire le rucher a compté jusqu'à 300 ruches. C'était en 1936.
Quand aux agents sanitaires de la DSV.....ces ruches "abandonnées" sont pour eux une plaie.
Cordialement

Ps: Alors récupérez tout ce que vous pouvez (dans la stricte légalité bien sur...) mettez ces essaims en ruche neuve, nourrissez avec du sucre ou mieux du miel si vous en avez , formez des colonies fortes, renouvelez les cires et multipliez les colonies . Traitez contre les maladies avec des produits les moins dangereux etc...
C'est la seule façon de sauver ce qui peut l'être encore!
Et si vous avez la chance d'habiter dans un endroit pas trop pollué....alors là...c'est le rêve!


Bonjour Julirosien,

D'après moi, ce ne sont pas les médicaments, et l'apiculture conventionnelle qui vont faire émerger une abeille résistante aux
différentes menace qui pèsent sur elle...

Si l'on résonne sur du court ou moyen terme, effectivement, l'homme, avec sa chimie peut garder une petite longueur d'avance sur les maladies... Et donc, votre raisonnement trouve toute sa place.

Mais sur le long terme? Cela ne tien plus, surtout si en plus, on a bien pris soin de privé la nature des colonies vagabondent, peut-être les seules, apte à développer des résistances aux maladies, sur le plan comportementale ou génétique...

L'Homme, (avec un grand H) pense qu'il maitrise tout, qu'il a toutes les solutions et donc que celle-ci passeront forcement par lui... On voit on l'on en est aujourd'hui, et la balance entre les solutions trouvés et les problèmes créées peut nous amener à réfléchir!

Je doit faire partir des doux rêveurs également... :oops:

julirosien
Anciens
Messages : 2165
Localisation : cévennes gardoises

Re: Bonsoir

Message#15 » lun. mai 24, 2010 12:45 pm

Je comprend parfaitement ton point de vue et je suis d'accord sur le fond. Pas sur la forme. le mal est fait la biodiversité est morte aussi.la monoculture a tout écrasé depuis 40 ans. les haies ont disparue au profit des terres immenses . les pesticides et autres ont tués tous les insectes ou quasiment. Ne subsistent que les plus résistants.....on pourrait développer à l'infini.
Croire que tout peut revenir comme avant en restant à contempler le ciel et les abeilles.....je n'y crois plus.
Sauvons ce qui peut être sauvé et de n'importe quelle façon, en employant des moyens les moins dangereux bien sur.
Je suis depuis l'an dernier à la recherche de souches sauvages...pour essayer de les garder mais en les multipliant.
Déjà deux de trouvées.....l'une essaime sans arrêt :mrgreen: et l'autre est en fait une "hybride"... :mdr
Comme quoi rien n'est parfait.
Cordialement
8)

Ps: j'édite le post pour une précision...les colonies vagabondes il n'y en a plus.
Je suis dans une région ou les châtaigniers creux sont légions....pour fabriquer les "Bruscs"...c'etait plus pratique...Au cours de mes nombreuses recherches...je me suis aperçu que les colonies "sauvages" ,Y'en a plus!...... la plupart meurent quasiment chaque année.
Un essaim signalé dans un boisseau de cheminée en fin de saison, mort.les abeilles de la "vierge"...mort aussi.....on croit que ces souches perdurent car chaque année il se trouve souvent un essaim vagabond qui se niche à la même place.... :oops:
Daniel d'en bas

Retourner vers « 34 Hérault »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.